lundi 28 septembre 2009

Tlemcen, capitale de la culture islamique en 2011

Tlemcen a été désignée capitale de la culture islamique en 2011. À cet effet, Mme Khalida Toumi, ministre de la Culture, a procédé hier à l’installation de deux commissions chargées de la préparation des manifestations qui verront la participation durant une année entière de délégations venues de 49 pays arabes. La première commission présidée par le wali est chargée de conduire et de superviser toutes les opérations en rapport avec les infrastructures d’accueil, tandis que la seconde commission, chapeautée par le directeur de la culture, se consacrera au suivi du programme des manifestations proprement dites. Dans une allocution prononcée dans la salle des conférences du Parc national devant les élus et les membres des associations, Mme Toumi, soulignant l’importance d’une telle manifestation, a notamment déclaré qu’“il nous faut relever le défi, et ce, grâce à la mobilisation de toutes les énergies créatrices afin d’être au rendez-vous de l’évènement en question. Nous devons montrer au monde entier que l’Islam prône l’amour du prochain, la culture de l’esprit et la communication et non la violence”. La ministre a indiqué que grâce au choix qui a été porté sur elle par l’Isesco, Tlemcen sera la wilaya ambassadrice de l’Algérie durant une année entière. Elle devait par la suite énumérer les grandes lignes du programme qui comporte de nombreuses conférences, pièces de théâtre, expositions, édition de livres, visites de musées, circuits à vocation historique pour les délégations, etc.
Par la suite, Mme Toumi accompagnée du wali et des autorités locales s’est rendue sur le chantier du futur complexe culturel de Mansourah qui, selon le rythme des travaux qui est de l’ordre de 50%, sera fin prêt en 2011 pour abriter la majorité des manifestations culturelles. Cet important édifice inspecté dernièrement par le président de la République a mobilisé un investissement financier de l’ordre de 50 milliards de centimes pour sa réalisation et comprendra deux salles de conférences totalisant une capacité d’accueil de 1 300 places, des salles de cinéma et de théâtre, des conservatoires, ateliers de peinture, bibliothèques, musées, etc.
Il est également prévu à proximité du complexe la construction d’un centre de recherche andalouse d’une capacité de 500 places épousant l’architecture du célèbre Alhambra (Espagne).

Durant son bref séjour à Tlemcen, la ministre de la Culture a également visité la mosquée de Sidi-Boumediene ainsi que le second pôle universitaire.
Source: http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=122307

Aucun commentaire:

Publier un commentaire