vendredi 16 octobre 2009

Ihsanoglu souligne l'importance du dialogue intercivilisationnel et interreligieux

Le Secrétaire général de l'Organisation de la Conférence islamique (OCI), Le Professeur Ekmeleddin Ihsanoglu, a invité dans une allocution prononcée, le 12 octobre 2009, devant la 6ème Conférence islamique des Ministres de la culture qui s'est tenue à Bakou, en Azerbaïdjan, les États membres à réaffirmer leur attachement aux objectifs de l'OCI en vue de favoriser une plus grande unité et d'adopter une approche positive capable de relever les défis.
Ihsanoglu a déclaré que l'OCI qui célèbre le 40ème anniversaire de sa création reste inspirée et mandatée par sa nouvelle Charte et son Programme d'action décennal (PAD) et continue à être fermement vouée à la promotion de la modération et de la tolérance pour contrer le phénomène de l'islamophobie.
Il a affirmé que la nouvelle vision de l'OCI souligne l'importance du dialogue intercivilisationnel et interreligieux sur la base du respect mutuel et d'égalité entre les interlocuteurs, tout en soulignant que l'OCI s'engage à respecter la diversité culturelle et religieuse par le biais du dialogue. Dans ce contexte, les divers organes de l'OCI et les États membres peuvent coordonner leurs efforts pour être mieux préparés à relever ces redoutables défis.
Il a indiqué que le Secrétariat général de l'OCI demeure, avec le soutien des organes subsidiaires de l'OCI, engagé à aborder les préoccupations pressantes des États membres dans les domaines politique, économique, social, éducatif, scientifique et culturel. Il a souligné que toutes ces activités sont actuellement menées selon un emploi du temps bien déterminé en fonction des objectifs fixés par les leaders islamiques dans le PAD qui fût adopté par le 3ème Sommet extraordinaire islamique tenu en 2005 à Makkah al-Moukarramah.
Le Secrétaire général a affirmé que des progrès constants ont été réalisés dans le domaine de la culture, y compris l'adoption du Plan d'action de l'OCI pour la promotion de la femme (PAOPF), la création d'une commission indépendante permanente des droits de l'homme ainsi que la mise en place d'un organe spécialisé dans les affaires de la famille. Tout cela est fondé sur l'aspiration commune des États membres à projeter l'image véritable de l'islam en tant que religion progressiste qui transcende les limites du temps et de l'espace.
Il a ajouté que le Secrétariat général de l'OCI déploie depuis un certain temps d'énormes efforts pour réaliser une réconciliation à deux niveaux, entre le monde musulman et l'Occident d'une part, et entre l'islam et le christianisme d'autre part. Le Secrétariat général contribue également à favoriser une compréhension objective du rôle de l'islam et des musulmans dans la formation de l'identité européenne. Dans tous ces efforts, a-t-il poursuivi, l'OCI estime que la civilisation humaine représente aujourd'hui une seule et même civilisation ayant une multitude d'affluents et d'embranchements.
Le Secrétaire général a également affirmé que le monde musulman s'attend surtout et de façon urgente à ce que l'OCI œuvre dans un cadre de coopération à préserver le patrimoine islamique de la ville sainte d'Al-Qods. Il a ajouté que dans son allocution devant la 35ème Session de la Conférence générale de l'UNESCO tenue la semaine dernière à Paris, il avait appelé l'ONU et l'UNESCO à adopter des résolutions contraignantes qui mettraient un terme aux travaux de fouille au dessous et dans les alentours de la mosquée d'Al-Aqsa. Il a mentionné qu'il avait demandé aux Représentants permanents des États membres de l'OCI à Paris d'attacher une importance particulière au suivi de cette question au niveau de l'UNESCO.
Le Secrétaire général a souligné que la situation des établissements d'enseignement palestiniens dans Jérusalem-Est occupée représente une source de grande préoccupation pour l'OCI. Priver les Palestiniens d'avoir accès à l'éducation suite aux pratiques illégales menées par les force d'occupation est inadmissible et ne devraient pas être autorisées. Les Etats membres de l'OCI devraient apporter tout le soutien possible aux institutions éducatives palestiniennes.
Le Secrétaire général a, par ailleurs, félicité le gouvernement de l'Azerbaïdjan d'avoir accueilli la 6ème Conférence islamique des ministres de la culture, tout en exprimant sa confiance que l'Azerbaïdjan continuera à soutenir la vision de l'OCI fondée sur les principes de modernisation, de modération, et de solidarité dans l'action.
Source

Aucun commentaire:

Publier un commentaire