lundi 23 novembre 2009

Le Jour d'Arafa


Le Jour d'Arafa
Nous sommes toujours par la Volonté et la Grâce de Dieu le Tout-Miséricordieux le Très-Miséricordieux aux Etats-Unis dans le cadre de notre périple à la fois officiel et officieux. Après plusieurs jours à New York marqués par des rencontres, des visites et des conférences dans différentes mosquées à Harlem et à Brooklyn, nous sommes arrivés (une fois de plus) à Philadelphie où nous allons animer incha-Allah quelques conférences dans les mosquées de la localité.
     
Je profite de cette occasion pour remercier sincèrement la Communauté Nigérienne aux Etats-Unis en général et en particulier celles de New York, Philadelphie, Washington, Maryland, Harrisburg et Greensboro pour leur hospitalité et leur cordialité exemplaires.
Que Dieu bénisse leur séjour aux Etats-Unis, bénisse leurs activités et fasse qu'ils soient davantage utiles à leur pays d'origine (le Niger) et au pays dans lequel ils sont (les Etats-Unis)!
Je saisis également l'opportunité pour rappeler à tous le jeûne du Jour. Sachez à ce propos qu'il n'y a qu'un seul jour d'Arafa dans l'année et c'est le jour où les pèlerins se rassemblent sur la place d'Arafa, le deuxième jour du déroulement des rites du Hadj ou le neuvième jour de Zoul-Hidjah le mois du Hadj.
Il est très recommandé aux musulmans non-pèlerins (qui ne sont pas partis au Hadj) de jeûner ce jour où qu'ils se trouvent dans le monde. Ce jeûne permet d'effacer deux années de péchés: une année passée et une année à venir. Ainsi quiconque veut avoir cette rencontre doit jeûner ce jour-là qui correspond cette année au jeudi 26 novembre 2009 incha-Allah.
La fête de Tabaski intervient automatiquement le lendemain d'Arafa donc le vendredi 27 novembre 2009 et cela pour la Oummah Islamique tout entière.

Mais si pour une raison ou pour une autre, l'autorité politique et/ou religieuse du Niger a décidé que la fête soit le samedi au lieu du vendredi, eh bien les musulmans doivent lui obéir pour maintenir l'unité de la société et éviter la division dont souffrent déjà les nigériens.
En effet, les quatre jours qui suivent le jour d'Arafa à savoir le 10, le 11, le 12 et le 13 Zoul-Hidjah sont tous des jours de sacrifice. Quiconque sacrifie l'un de ces quatre jours, son sacrifice est valable.

Qu'Allah nous fasse comprendre et qu'Il fasse que l'unité, l'entente et la cohésion règnent toujours entre les nigériens! Amîn!
Qu'Allah nous bénisse tous et bénisse notre époque, nos pays y compris!
 Cheikh Boureima Abdou Daouda depuis Philadelphie/Etats-Unis

Aucun commentaire:

Publier un commentaire