mercredi 20 janvier 2010

Avertissement contre la propagation des Hadîs non fondés



Je ne cesse de remercier toujours ceux qui transmettent le savoir aux autres mais je l’ai dit et je le répète encore: notre souci premier doit être non seulement l’application de ce que nous connaissons avant sa transmission aux autres mais aussi et surtout la vérification du fondement de ce que nous transmettons aux autres. En effet, s’il y a une récompense à gagner en transmettant aux autres un savoir fondé pour qu’ils l’appliquent, de même il y a un DANGER sinon un PÉCHÉ à endosser en transmettant aux autres quelque chose de non fondé en matière de religion. Le Prophète çallallahou alaihi wa sallam a été clair là-dessus:
 ((من حدث عني بحديث يرى أنه كذب فهو أحد الكاذبين)) رواه مسلم
«Quiconque raconte sur moi un Hadîs qu’on voit (juge) faux, il est alors l’un des menteurs ». Rapporté par Mouslim.
((مَنْ كَذَبَ عَلَيَّ مُتَعَمِّدًا فَلْيَتَبَوَّأْ مَقْعَده مِنْ النَّار)) متفق عليه
«Quiconque ment sciemment sur moi, qu’il cherche sa place dans l’Enfer ». Rapporté par Alboukhâry et Mouslim.
Ces deux Hadîs constituent un avertissement clair et net pour les musulmans afin qu’ils ne transmettent que ce qui est fondé en matière de religion surtout; et les sources de l’Islam sont bien connues pour que les gens puissent fabriquer des Hadîs et les attribuer au Prophète çallallahou alaihi wa sallam. Qu’Allah nous protège tous!
C’est dans ce cadre d’avertissement que je demande à tous de vérifier le fondement de ce qu’ils transmettent aux autres et de ce qu’ils appliquent sachant que tout le monde ne sera pas savant de la religion par le seul fait de transmettre aux autres de n’importe quoi.
«Quand il n'y aura plus qu'une seule étoile dans le ciel. A ce moment là, le chemin du pardon se fermera. Les écrits du Coran disparaitront. Le soleil s'approchera». Le prophète Mohammad saws dit "celui qui fera passer cette information aux autres,je ferai pour lui, le jour du jugement, une place au paradis"».
Ce récit ci-dessus par exemple (qu’on demande de propager) n’a pas à ma connaissance un fondement dans les sources islamiques en particulier dans les Hadîs (récits du Prophète çallallahou alaihi wa sallam) et si quelqu’un connaît le texte arabe et le livre dans lequel il est rapporté, il nous rendra un grand service en nous le précisant afin de lever tout doute sur nos cœurs et de cette façon, il nous fera éviter de faire partie des menteurs en attribuant au Prophète çallallahou alaihi wa sallam  ce qu’il n’a pas dit.
Il va de même pour les mérites ou avantages du mariage que les gens se transmettent mutuellement ces derniers temps sur Internet ainsi que les mérites de Ayoutoul-Koursy…
Qu’Allah nous guide davantage et nous protège tous!
Cheikh Boureima Abdou Daouda


Aucun commentaire:

Publier un commentaire