jeudi 28 janvier 2010

Les puissances occidentales écrivent une lettre ouverte au Nigeria

Les ministres des Affaires étrangères américain, français, britannique et de l'Union européenne ont adressé jeudi une lettre ouverte au gouvernement du Nigeria s'inquiétant de la longue absence pour maladie de son président Umaru Yar'Adua.

Le courrier, diffusé depuis la conférence de Londres sur l'Afghanistan, souligne que le Nigeria se trouve actuellement dans une "période d'incertitude" et appelle ses dirigeants à respecter la Constitution du pays.

Le président nigérian Umaru Yar'Adua, 58 ans, est en Arabie saoudite depuis le 23 novembre, pour y faire soigner une péricardite, une maladie cardiaque. Il n'a toujours pas confié ses pouvoir au vice-président Goodluck Jonathan pour conduire les affaires du pays en son absence, faisant craindre une crise constitutionnelle.

A Abuja, au Nigeria, l'ancien président Shehu Shagari a appelé jeudi Umaru Yar'Adua à confier ses pouvoir au vice-président. Précédemment, un autre ancien président Olusegun Obasanjo avait appelé le chef de l'Etat à suivre "le chemin de l'honneur" et à démissionner.

Le courrier adressé jeudi au gouvernement nigérian a été signé par Hillary Rodham Clinton (Etats-Unis), Bernard Kouchner (France), David Miliband (Grande-Bretagne), et Catherine Ashton, haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères. AP
Source

Aucun commentaire:

Publier un commentaire