samedi 13 février 2010

Nous saluons la nomination de cet émissaire et rappelons au Président Barack Obama nos conseils


Je salue tout d’abord cette nomination d’un émissaire spécial par le Président Barack Obama auprès de l’Organisation de la Conférence Islamique espérant que la présence de cet émissaire améliorera davantage les relations américano-islamiques et contribuera au redressement de l’image de l’Islam et des musulmans aux Etats-Unis et celle de l’Amérique dans le monde musulman.
C’est l’occasion pour moi de rappeler au Président Barack Obama les conseils que je lui avais prodigués dans ma réponse à son message du premier Ramadan 1430 adressé au monde musulman:
«C'est l'occasion pour moi de vous remercier pour les pas déjà positifs que vous avez commencés à faire en faveur du monde musulman et de l'Afrique, notamment la fermeture de la prison de Guantanamo, votre passage en Turquie, la nomination d'une musulmane voilée à la Maison Blanche en tant que Conseillère, votre visite et discours en Egypte, votre visite au Ghana… Ce sont là des points forts qui vous démarquent déjà de vos prédécesseurs.
Nous reconnaissons cependant que beaucoup reste à faire pour panser les plaies, jeter un pont de compréhension mutuelle et d'échange entre l'Amérique et le monde musulman d'un côté et entre elle et l'Afrique de l'autre.
Beaucoup de dossiers vous attendent auxquels d'autres nouveaux s'ajoutent chaque jour pour ainsi alourdir davantage votre mission et nous sommes d'accord que si le discours peut permettre la compréhension, il ne résout pas cependant les problèmes, il faut nécessairement des actions mais pas seulement des actions stéréotypées ni unilatérales mais plutôt de nouvelles actions plus dynamiques, démarquées de la routine politique et des formules politiciennes qui font endormir les problèmes un instant pour les faire surgir après pour toute la vie. 
Vous aurez certes, besoin du concours de tous à l'intérieur comme à l'extérieur de l'Amérique pour mener à bien votre mission, pour tenir vos engagements pris ici et là et surtout pour faire accepter votre vision du changement auprès des uns et des autres.
Aussi, je vous demande en terminant ces propos, de continuer à faire plus de preuve de probité morale, d'auto pression pour vous maintenir dans votre ligne de conduite, celle-là même qui vous a permis de remporter la victoire malgré les multiples obstacles et les préjugés socioculturels.
Usez davantage de votre esprit d'ouverture pour associer autour de vous toutes les compétences nationales car la réussite de votre mandat est aussi celle de tous les Américains.
Comme je vous demande d'agir plus et de parler moins car Il est plus facile de parler que d'agir, de promettre que de concrétiser, de diviser que de réunir, de détruire que de construire…
Les gens vous regardent, vous apprécient et vous jugent selon vos paroles et promesses mais surtout selon vos réalisations.
Je vous recommande également de privilégier le dialogue dans la recherche des solutions aux problèmes internes et externes car il permet de se comprendre, de trouver un terrain de compromis et de surmonter ensemble les problèmes. En effet, si la force et la guerre pouvaient résoudre les problèmes, vous n'en auriez certainement hérité aucun de vos prédécesseurs »…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire