samedi 27 février 2010

Pourquoi réagir aux événements sociopolitiques?

Comme vous le savez, nous avions réagi au putsch du 18 février 2010 au Niger. Nous avions publié cette réaction sur Internet le lundi 22 février 2010 et nous l’avions lue à la radio Bonferey le mardi 23 février 2010. Beaucoup de frères et de sœurs qui ont raté cette lecture à la radio, nous ont demandé de la rediffuser. C’est ce que nous avons fait hier (vendredi 26 février 2010) en y apportant certains ajouts et en donnant la parole aux auditeurs.
Pourquoi réagir aux événements?
Chers frères et sœurs en Islam, nous procédons à ce genre de réaction en vue de mettre en évidence la lecture que doit faire le musulman des situations qui touchent son environnement sociopolitique et voir les leçons positives que nous pouvons tirer de chaque événement et cela non seulement en tant que citoyen et membre à part entière d’une entité géopolitique mais surtout en tant que leader religieux et acteur de la scène islamique. Nous ne sommes pas ici pour indexer « X » ou « Y » ni pour faire le procès de «X » ou de «Y » ni remettre qui que ce soit en cause.
Réaction au putsch au Niger: neutre mais pas indifférent
Louange à Allah le Seigneur Absolu de l’Univers qui a dit dans Son Puissant et Inattaquable Livre:
«Nul malheur n'atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre (Allawhoul-Mahfoûz) avant que Nous ne l'ayons créé; et cela est certes facile à Allah». Sourate 57, verset 22; prière et salut d’Allah sur notre Guide et Prophète Mouhammad, sur sa Sainte Famille et ses Fidèles Compagnons!
Je voudrais exprimer ici très succinctement ma réaction face au putsch qui vient de se passer au Niger le jeudi 18 février 2010.
Je souligne tout de suite que comme à l’accoutumée, je ne suis pas de ceux qui ressuscitent le passé pour le chanter ou le pleurer et je garde toujours ma neutralité par rapport aux partis politiques mais neutralité ne signifie point indifférence. Dieu a fait que je sois «Nigérien » et à ce titre, tout ce qui touche le NIGER et les Nigériens, de près ou de loin, me touche et m’oblige à compatir et à sympathiser avec mon pays et surtout mes frères et sœurs en Islam.
Je ne suis pas non plus de ceux qui applaudissent ou condamnent promptement les autres sans les connaître mais je prie Dieu que cet acte que viennent de poser les militaires soit la solution définitive aux problèmes socio-politiques du Niger!
Ma réaction au putsch en tant que nigérien et en tant que Leader Religieux, se résume en sept points que voici:
1- Nous (NIGERIENS) devons remercier Allah pour la protection qu’Il assure au peuple nigérien musulman car n’était-ce Lui, Dieu, les événements que le Niger a traversés sont suffisants pour déstabiliser n’importe quel pays et diviser n’importe quelle communauté mais Dieu merci, Il a toujours atténué les situations et a fait éviter le pire.
2- Nous devons voir dans ce genre de situation, la place et l’impact de la foi sur le comportement des individus car s’il y a une raison qui fait que le NIGERIEN arrive à garder son sang-froid devant certains événements de la vie, eh bien c’est avant tout la foi en Dieu et au Destin. C’est cette foi en Dieu et au Destin (ce qu’il comporte de bien et/ou de mal) qui tranquillise vite le cœur du musulman en lui rappelant que rien ne se passe dans l’Univers sans la Volonté Expresse de Dieu et rien n’arrive avant son temps. Ainsi, en tant que musulman, on ne peut qu’agréer et accepter les décisions du Seigneur et s’en remettre à Lui tout en continuant la lutte pour la survie.
3- A cette foi qui stabilise le cœur du musulman, il faut ajouter un autre élément fondamental dans la protection du pays à savoir les invocations des fidèles surtout des leaders religieux à travers leurs différentes interventions qui débutent et se terminent toujours par des invocations en faveur de l’unité, de la paix, de la sécurité… Et Dieu n’est pas inattentif à leurs invocations.
4- Ce putsch doit servir de leçon à tous les leaders politiques qui sont ou qui aspirent au pouvoir, ici comme ailleurs, que ce sont toujours les comportements outranciers de certains qui entraînent la rébellion d’autres.
5- Ce putsch nous montre la toute-puissance d’Allah et l’efficience de Sa Sainte Volonté qui s’exécute en toute chose. En effet, qui pouvait imaginer ou croire possible un coup d’Etat au régime de Tandja vu la façon dont il a ficelé et muselé tout ce qui paraissait nuisible à son pouvoir mais quand Dieu veut quelque chose qui peut décider du contraire? Ce putsch nous rappelle le récit de Pharaon et de Moïse.
6- La junte a déclaré qu’elle va lutter contre: la pauvreté, le mensonge et la corruption. Voilà trois graves fléaux qui minent, gangrènent et freinent le développement de notre pays et qui sont tous incompatibles avec la foi islamique car l’Islam exige de ses adeptes une possession matérielle suffisante pour parachever ses piliers fondamentaux et considère le mensonge et la corruption comme des péchés capitaux qui sont donc formellement interdits en Islam. Pour que les nouvelles autorités puissent concrétiser cette triple noble mission, il faut qu’elles fassent table rase de toutes les vieilles pipes qui ont déjà commencé à s’agglutiner autour d’elles. Le Niger a trop souffert de ces vieilles têtes politiciennes qui ont prouvé au monde entier leur incapacité à faire développer le pays depuis le régime Kountché. Le Niger appartient à tous les Nigériens et ne doit plus continuer à être l’otage d’un groupuscule d’individus invétérés qui ont toujours confondu le trésor public avec leurs propres poches. Jusqu’à quand comprendrons-nous qu’en tant que citoyens d’un pays, nous sommes appelés à le construire et à le développer et non à le détruire en nous entre-déchirant à chaque occasion?
7- Que tous les musulmans du Niger (ceux qui ont mis Dieu au-devant de leurs affaires et non derrière eux) continuent de prier pour que Dieu protège davantage le Niger et les nigériens, qu’Il les bénisse où qu’ils se trouvent, et leur accorde l’entente, l’unité, la paix, la sécurité et la prospérité afin de faire du Niger un havre de paix et de tranquillité morale et physique! Que Dieu protège le Niger et les Nigériens de tout mal intentionné proche ou lointain!
Signé: Cheikh Boureima Abdou Daouda, Imâm de la Grande Mosquée de l’Université Abdou Moumouni de Niamey.
C’était là l’intégralité de notre réaction aux événements du 18 février 2010, publiée hier sur Internet.
Je voudrais ajouter qu’en tant que musulmans, il y a des règles de conduite que nous devons toujours connaître et observer faute de quoi nous risquerons de perdre notre identité islamique sans le savoir.
Nous devons nous rappeler que nous appartenons tous au même pays qui est le Niger; à ce titre, la victoire des uns et la défaite des autres sont celles de tous les nigériens. Comme je l’ai dit, le Destin Divin nous a condamnés à vivre dans cette entité géographique appelée le NIGER et sur laquelle chaque nigérien sera interrogé devant Dieu selon ce qu’il aura fait de bien ou de mal pour le pays. Allah soubhanahou wa taala nous a installés dans ce pays afin de voir et de faire voir à toute l’Humanité comment nous allons agir pour faire avancer ce pays sur tous les plans de la vie ou pour le faire reculer wal iyâzou billah en fonction de nos actions et de nos comportements.
Malheureusement à considérer de près les agissements des certains dans certaines situations, on a l’impression sinon la certitude même que beaucoup d’entre nous, oublient leur identité de musulmans quand ils parlent, quand ils agissent ou quand ils se comportent surtout en cas de joie ou de tristesse, en cas d’aisance ou de gêne, en cas de gain ou de perte, en cas de victoire ou de défaite.
Notre problème chers compatriotes, n’est plus aujourd’hui un problème de régime ou de constitution mais plutôt un problème d’individus et donc un problème de mentalités et de comportements et tant qu’on n’aura pas changé ces mentalités et ces comportements, aucun régime ne saura jouer pleinement et correctement son rôle et aucune constitution ne nous fera avancer.
- A quoi sert de changer de régime pour commettre les mêmes erreurs que les prédécesseurs?
- A quoi sert de concocter une constitution et des lois qu’on ne respecte pas?
- A quoi sert de changer des personnalités à la tête des ministères et des services si elles vont recommencer le même comportement que les personnalités précédentes en considérant leur poste comme un butin et le trésor public comme leurs poches?
- A quoi sert même de dilapider les fonds du pays pour organiser des élections à l’issue desquelles il y aura des victorieux et des vaincus qui deviendront chats et chiens incapables de vivre ensemble à fortiori de s’entendre pour travailler pour l’intérêt supérieur de la Nation Nigérienne?
- A quoi sert de nommer des gens à des postes de responsabilités dans lesquels ils n’auront aucun objectif que celui de remplir leurs poches, de circuler dans le dernier cri des (4 x 4), d’habiter le dernier modèle de villa, de parler le langage qu’ils veulent et de favoriser ou défavoriser qui ils veulent au détriment de l’intérêt supérieur de la Nation?
- A quoi bon d’applaudir quelqu’un aujourd’hui pour le décrier, l’insulter voire le combattre demain?
A quoi bon de créer des formations politiques qui se disloquent du jour au lendemain pour laisser les membres dans la division et la haine réciproque?
Oui, changer les mentalités et les comportements, voilà tout le travail à faire mais un travail qui s’avère difficile voire très difficile pour des gens aveuglés par la poursuite et l’assouvissement des intérêts personnels et mesquins.
C’est pourquoi l’espoir est fondé qu’avec les nouvelles autorités, il pourra advenir l’ère de nouvelles personnes ayant des mentalités et des comportements différents et par conséquent, des gens qui sauront faire face aux défis de notre temps et apporter des changements positifs dans la marche de notre pays vers la prospérité et le développement.
Certes, je ne suis pas un alarmiste, ni un prophète d’apocalypse sociopolitique et encore moins un connaisseur de l’invisible ou lecteur de l’avenir, cependant, je suis sûr et convaincu de certaines réalités et vérités absolues:
La première: l’événement du 18 février 2010 représente la Main Tendue de Dieu à tous les nigériens où qu’ils se trouvent pour qu’ils se révisent individuellement, se ressaisissent et s’assaillent ensemble pour regarder dans la même direction et vers les mêmes objectifs. Dieu nous donne ainsi une fois de plus l’occasion de recommencer les choses sur des bases saines et avec des consciences sereines à l’instar du mouton qui recule pour mieux sauter.
La deuxième: tout projet de quelque ordre ou nature qu’il soit, est voué à l’échec si Dieu y est exclu surtout dans un peuple à 100% religieux. C’est une sentence irrévocable et immuable qu’Allah a prise, celle de faire triompher ceux qui font triompher Sa cause, d’élever ceux qui élèvent Son Nom, d’abandonner et d’humilier ceux qui l’écartent de leurs affaires. Considérez par exemple le dollar, la seule monnaie qui porte le nom de Dieu, comment Celui-ci l’a élevée sur les autres devises de la terre et c’est ainsi que tout ce qui porte ou contient le nom de Dieu devient sacré et exalté et vice-versa.
La troisième: le pouvoir fait partie des prérogatives particulières de Dieu, Il le donne à qui Il veut pour la période qu’Il veut et l’arrache de qui Il veut quand Il le veut et dans les circonstances qu’Il veut. Même si la communauté tout entière des premiers aux derniers hommes, conjuguait ses efforts pour faire profiter quelqu’un de quelque chose, ils ne pourront le faire que si Dieu l’a décrété tel pour lui. De même, si tous les hommes des premiers aux derniers, conjuguaient leurs efforts pour faire nuire à quelqu’un, ils ne pourront le faire que si Dieu l’a décrété tel contre lui comme l’a dit le Prophète çallallahou alaihi wa sallam.
Que les gens se calment donc et qu’ils fassent la paix entre eux car ce que Dieu décide, nul ne peut l’empêcher et ce qu’Il empêche, nul ne peut le réaliser.
Qu’Allah fasse descendre Ses miséricordes sur nous, sur le Niger et les Nigériens où qu’ils se trouvent, qu’Il bénisse le Niger et les Nigériens! Qu’Il élève haut l’Islam et les musulmans! Qu’Il nous conforme davantage à ce qu’Il aime et agrée parmi les paroles, les actions et les comportements apparents et cachés!
Priez, priez encore et toujours pour le Niger!
Conseils aux nouvelles autorités
Je profite de l’occasion pour prodiguer deux conseils fondamentaux à l’intention de nouvelles autorités tout en priant Allah de purifier leurs intentions et de les aider à tenir leur parole donnée, celle de réconcilier les nigériens et de restaurer la stabilité sociopolitique afin que les nigériens puissent travailler pour construire et développer leur pays.
Le premier conseil: c’est de prier Dieu eux-mêmes pour qu’Il leur donne un bon entourage car quand Dieu veut du bien à un responsable, Il lui assigne un bon entourage et vice-versa. Le Prophète çallallahou alaihi wa sallam a dit à ce propos:
«Allah n’a pas envoyé un prophète ou donné le pouvoir à quelqu’un sans qu’il y ait deux catégories de conseillers: une catégorie qui lui recommande le bien et l’incite à le faire et une catégorie qui lui recommande le mal et l’encourage à le faire. Le Protégé sera celui qu’Allah le Très Haut aura protégé». Rapporté par Alboukhary.
Et dans un autre Hadîs, il a dit: «Quiconque occupe parmi vous un poste de responsabilité, si Allah lui veut du bien, eh bien, il lui assigne (accorde) un bon entourage qui lui rappelle de faire le bien quand il oublie et qui l’aide à faire le bien quand il s’en rappelle».
Le contraire est vrai aussi!!
La meilleure invocation est celle que l’on fait pour soi-même quelle que soit la langue utilisée, c’est pourquoi je leur demande de prier pour eux-mêmes en plus des prières des autres surtout que l’invocation d’un dirigeant juste est exaucée.
Le second conseil: je leur recommande d’œuvrer plus et de parler moins car il est plus facile de parler que d’œuvrer et plus on parle, plus on s’engage, or on parle seul tandis que pour réaliser, on aura besoin des moyens, de l’appui des autres et du temps et tout cela n’est pas toujours disponible.
Qu’Allah nous conforme tous à ce qu’Il aime et agrée parmi les paroles, les actions et les comportements apparents et cachés!
Qu’Il bénisse le Niger et les nigériens! Amîn!
Cheikh Boureima Abdou Daouda

Aucun commentaire:

Publier un commentaire