mercredi 28 avril 2010

Appel à la solidarité islamique


Appel à la solidarité islamique

Louanges à Allah Seigneur de l’Univers qui a déclaré:
«وَتَعَاوَنُوا عَلَى الْبِرِّ وَالتَّقْوَى وَلاَ تَعَاوَنُوا عَلَى الْإِثْمِ وَالْعُدْوَانِ وَاتَّقُوا اللَّهَ إِنَّ اللَّهَ شَدِيدُ الْعِقَابِ»
«Entraidez-vous dans l'accomplissement  des bonnes  œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition !». Sourate 5, verset 2.
Je témoigne qu'il n'y a point de divinité digne d'adoration hormis Allah l'Unique sans associé et que Mouhammad est Son serviteur et Son Envoyé. Il a déclaré:
«مثل المؤمنين في توادّهم و تراحُمِهِم و تعاطُفِهِم كمثل الجسد الواحد إذا اشتكى منه عضو تداعى له سائر الجسد بالسهر و الحمّى»
«L'exemple des croyants dans leur amour réciproque, leur miséricorde mutuelle et dans leur sympathie réciproque, est comme un seul corps, qui lorsqu'un de ses membres souffre voit tout le reste du corps partager à l'envie son insomnie et sa fièvre».  Qu'Allah lui accorde Sa prière et Son salut ainsi qu'à sa famille et à tous ses compagnons!
Chers frères et sœurs en Islam, craignez Allah vis-à-vis de vos frères en Islam et vis-à-vis de tous vos compatriotes. Sachez que le Prophète prière et salut d’Allah sur lui a dit:
«إن المؤمن للمؤمن كالبنيان يشُد بعضه بعضاً»
«Certes, le croyant est au croyant comme les parties d'un édifice qui se soutiennent mutuellement».
Chers frères et soeurs en Islam, l'unité de la communauté islamique ne sera pas atteinte et sa situation ne sera pas redressée jusqu'à ce que  chacun de nous se voit et se considère comme responsable direct du bonheur de l'ensemble de la communauté. Et cela n'est possible que s'il rejette l'égoïsme et l'extrait de son coeur et qu'il soit conscient que le Prophète s'adresse à lui à travers ce genre de Hadîs cités ci-haut.
Il n'y a absolument pas d'unité si certains musulmans baignent dans l'opulence, la richesse, les délices et les jouissances de la vie, mangeant les meilleures nourritures, buvant les meilleures boissons, portant les meilleurs vêtements, vivant dans les meilleurs logements et circulant sur les meilleures montures, alors que leurs frères en religion meurent de faim, de pauvreté, de maladie.
«Ne croit pas en moi celui qui dort rassasié alors qu’il sait que son voisin dort à son côté affamé» dit le Prophète çallallahou alaihi wa sallam.
Allah soubhanahou wa taala a dit selon un Hadîs authentique rapporté par Mouslim:
عَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ قَالَ قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ إِنَّ اللَّهَ عَزَّ وَجَلَّ يَقُولُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ يَا ابْنَ آدَمَ مَرِضْتُ فَلَمْ تَعُدْنِي قَالَ يَا رَبِّ كَيْفَ أَعُودُكَ وَأَنْتَ رَبُّ الْعَالَمِينَ قَالَ أَمَا عَلِمْتَ أَنَّ عَبْدِي فُلَانًا مَرِضَ فَلَمْ تَعُدْهُ أَمَا عَلِمْتَ أَنَّكَ لَوْ عُدْتَهُ لَوَجَدْتَنِي عِنْدَهُ يَا ابْنَ آدَمَ اسْتَطْعَمْتُكَ فَلَمْ تُطْعِمْنِي قَالَ يَا رَبِّ وَكَيْفَ أُطْعِمُكَ وَأَنْتَ رَبُّ الْعَالَمِينَ قَالَ أَمَا عَلِمْتَ أَنَّهُ اسْتَطْعَمَكَ عَبْدِي فُلَانٌ فَلَمْ تُطْعِمْهُ أَمَا عَلِمْتَ أَنَّكَ لَوْ أَطْعَمْتَهُ لَوَجَدْتَ ذَلِكَ عِنْدِي يَا ابْنَ آدَمَ اسْتَسْقَيْتُكَ فَلَمْ تَسْقِنِي قَالَ يَا رَبِّ كَيْفَ أَسْقِيكَ وَأَنْتَ رَبُّ الْعَالَمِينَ قَالَ اسْتَسْقَاكَ عَبْدِي فُلَانٌ فَلَمْ تَسْقِهِ أَمَا إِنَّكَ لَوْ سَقَيْتَهُ وَجَدْتَ ذَلِكَ عِنْدِي
«Allah le Très Haut dira le jour de la Résurrection: ô fils d'Adam, Je suis tombé malade mais tu ne m'as rendu visite. Le serviteur répondra: O Seigneur comment Te rendre visite alors que Tu es le Seigneur de l'Univers? Allah lui dira: N'as-tu pas su que mon serviteur un tel a été malade mais tu ne lui a pas rendu visite. Ne sais-tu pas que si tu l'avais visité tu allais Me trouver auprès de Lui? O fils d'Adam Je t'ai demandé de Me nourrir et tu ne M'as pas nourri. Le serviteur répondra: O Seigneur comment Te nourrir alors que Tu es le Seigneur de l'Univers? Allah lui dira: N'as-tu pas su que mon serviteur un tel t'a demandé de le nourrir  mais tu ne l'as pas nourri. Ne sais-tu pas que si tu l'avais nourri tu allais trouver cela (la récompense) auprès de Moi? O fils d'Adam Je t'ai demandé de M'abreuver et tu ne M'as abreuvé. Le serviteur répondra: O Seigneur comment T'abreuver alors que Tu es le Seigneur de l'Univers? Allah lui dira: N'as-tu pas su que mon serviteur un tel t'a demandé de l'abreuver  mais tu ne l'as pas abreuvé. Ne sais-tu pas que si tu l'avais abreuvé tu allais trouver cela (la récompense) auprès de Moi?».
Oui, l'unité entre les musulmans sous-entend et implique que le savant soit à la porte de l'ignorant, que le riche soit à la porte du pauvre, que le fort soit au côté du faible et que le chef soit au service de ceux qu'il commande et non le contraire. Comment serons-nous une communauté unie si les uns ne s'intéressent pas aux problèmes des autres? Avons-nous oublié le cas du Commandant des Croyants Oumar ibnoul Khattâb qui disait à son ventre qui faisait du bruit à cause de la faim: «Par Dieu, que tu fasses du bruit ou que tu te calmes, tu ne seras pas rassasié tant que les ventres des musulmans ne sont pas rassasiés». Il patrouillait la nuit les artères de la ville de Médine pour s'enquérir de la sécurité de la ville en disant «Je crains que si un chat venait à mourir de faim durant mon règne que je sois interrogé demain». Une nuit, il avait trouvé des enfants qui pleuraient de faim et leur mère avait posé une marmite vide sur le feu afin de déjouer leur vigilance et leur faire croire qu'il y avait une nourriture qui se préparait; ils ne cessaient de garder cet espoir jusqu’à ce qu’ils s’endorment. Oumar demanda la mère ce qu’elle préparait, elle lui expliqua sa ruse et leur dénuement, Oumar retourna dare-dare à la maison, réveilla sa femme qui prit les condiments nécessaires et lui, il porta sur sa tête de la farine. Ils sont venus préparer, lui et sa femme, de la nourriture pour ces enfants et ils ne les avaient quittés que quand ils les avaient vus en train de s’amuser après avoir mangé. La femme pria Allah pour Oumar en disant qu’il est meilleur que le Commandant des Croyants qui aura à faire avec elle demain c’est-à-dire dans l’au-delà. Elle ne savait pas qu’elle avait devant elle le Commandant des Croyants en question, ce dernier lui recommanda de venir le lendemain au palais du Commandant, il parlera de leur cas à Oumar. Quand la femme se présenta au palais et trouva  Oumar entouré de son staff, elle le reconnut et ne savait pas quoi faire, Oumar la rassura et demanda qu’on lui tranche une part dans le trésor public.
Chers frères et soeurs en Islam, il y a aujourd’hui dans notre pays, une situation qui devient de plus en plus inquiétante, de plus en plus préoccupante. Il s’agit d’une situation très grave mais devant laquelle les gens semblent indifférents. Cette situation nous concerne tous, il s’agit d’une situation qui nous touche tous, il s’agit d’une situation qui nous interpelle tous. A considérer de près cette situation, on ne sait pas exactement qu’est-ce qui fait en réalité pitié: est-ce les victimes de cette situation qui font pitié, ou bien ce sont ceux qui restent indifférents à cette situation qui font pitié… Ce qui montre le degré de l’indifférence des gens par rapport à cette lamentable situation, c’est le fait que chacun croit que c'est une affaire qui ne concerne que les autres, c'est une affaire qui ne concerne que les autorités, c'est une affaire qui ne concerne que ceux qui sont concernés… Or cette situation concerne tout le monde sans exception aucune de près ou de loin et doit par conséquent être la "Une" de l'actualité à travers tous les médias: télévision, radio, journaux et autres moyens de communication. Il s’agit comme vous le savez de la situation de la famine qui sévit dans certaines parties de notre pays et avec la famine tous les autres problèmes que cela peut entrainer si des possibles fiables et durables ne sont pas trouvées, il s’agira de déplacements massifs des populations, l’abandon des enfants, des femmes et des vieillards, les différentes maladies qu'occasionnent la famine et les déplacements…
Chers frères et soeurs en Islam, devant une telle situation alarmante, il ne nous reste plus qu’à demander à tous les nigériens en général et à tous les musulmans et musulmanes en particulier, de faire preuve de solidarité, d’entraide, de sympathie, d’altruisme et surtout de sacrifice à l’égard de nos compatriotes qui souffrent. C'est la raison pour laquelle nous lançons un appel pour la collecte des fonds à travers une semaine de solidarité allant du 2 au 9 mai 2010 incha-Allah. Soyons convaincus qu’avec la conjugaison de nos petits efforts, nous pourrons faire quelque chose ne serait-ce que nous déresponsabiliser vis-à-vis de nos compatriotes en difficulté mais surtout nous déresponsabiliser devant Dieu le jour où nous Le rencontrerons.
Grâce à nos efforts conjugués, nous pouvons venir en aide à quelques citoyens et sauver ainsi avec la Volonté d'Allah soubhanahou wa taala des vies humaines et quiconque sauve une vie humaine est comme celui qui a sauvé l'humanité tout entière.
Qu’attendions-nous depuis pour le faire? Certes, l’aide extérieure n’est pas interdite au contraire elle est la bienvenue, mais allons-nous continuer à croiser les bras et attendre que les gens de l’extérieur cotisent pour venir au secours de nos compatriotes, de nos frères et de nos sœurs alors que nous pouvons faire quelque chose?
Oui, nous pouvons faire quelque chose car nous avons à maintes reprises tester la foi, la solidarité et la promptitude de nos frères et sœurs en Islam surtout à travers les ondes de cette radio Bonferey. Rappelons-nous qu’en 2005 pour ne prendre qu’un seul exemple, nous avions organisé au niveau de cette radio une collecte des fonds en faveur des victimes de la crise alimentaire de 2005 et nous avions pu par la grâce d’Allah réunir en quelques jours environ 25 millions sans compter les aides en nature et nous avions pu aller apporter notre solidarité, notre sympathie à nos compatriotes dans le département de Filingué, de Ouallam et vers Tillabéry.
Comme d’habitude, cette collecte sera organisée au nom de l’Islam et ne sera placée sous aucune bannière ou parasol de quelque organisation ou association que ce soit: l’Islam et l’Islam seulement pour que tous les musulmans se sentent concernés et se sentent libres d’apporter leurs contributions aussi infimes qu’elles soient en espèce ou en nature et cela à cause d’Allah soubhanahou wa taala Seul et rien d’autre.
Nous allons donner cette année un caractère plus sérieux à l’affaire en organisant une cérémonie pour le lancement officiel, de concert incha-Allah avec les responsables de la radio et de la télévision Bonferey, avec les autorités politiques (ne serait-ce que dans la fourniture des listes des villages les plus besogneux, aux alentours de Niamey) et éventuellement avec les autres médias qui voudraient bien s’impliquer dans l’organisation de cette semaine de solidarité. Au cours de ce lancement officiel, une première collecte sera faite sur place pour se poursuivre ensuite dans le ou les lieux qui seront indiqués. Un comité de perception et de gestion des fonds sera mis en place et s’occupera de tous les détails de l’organisation.
Nous allons préparer des spots publicitaires en Français et en langues nationales qui seront diffusés tout au long de la semaine de la solidarité afin d’inciter les populations à se mobiliser pour cette noble cause.
Il faut souligner ou rappeler ici le rôle des caisses Amanah dont nous avions demandé depuis 2007 la création et l’installation dans chaque mosquée. Notre mosquée par exemple malgré sa petitesse possède aujourd’hui une importante somme et prend en charge toutes les dépenses relatives à l’entretien de la mosquée. Si nous avions su placer ces différentes caisses dans les mosquées, ce genre de collecte sera très facile à organiser car les fidèles verseront leurs contributions dans les caisses qui transmettront mais il n’est jamais trop pour se frayer un chemin d’indépendance vis-à-vis des bailleurs des fonds internes et externes pour des petits problèmes que nous pouvons résoudre en conjuguant nos efforts. Il est grand temps que nous réfléchissions à tous les mécanismes possibles qui nous permettent de prendre en charge nos problèmes et de leur trouver les solutions adéquates plutôt que de continuer à attendre que des extra-terrestres viennent le faire à notre place.
Que Dieu nous bénisse tous! Que Dieu bénisse le Niger et son peuple!
Cheikh Boureima Abdou Daouda

Aucun commentaire:

Publier un commentaire