jeudi 8 juillet 2010

L’expérience des puces

L’expérience des puces
Les puces, dit-on, peuvent sauter très haut, jusqu'à 200 fois la hauteur de leur taille.
Des puces ont donc été placées dans un récipient en verre. Au bout de très peu de temps, grâce à cette aptitude au saut, elles sont toutes sorties du récipient. L'opération a donc été répétée, mais cette fois-ci, un couvercle a été placé sur le récipient pour les empêcher de sortir.
Les puces ont commencé à sauter et à se cogner contre le couvercle jusqu'à ce que, au bout de plusieurs heures, elles adaptent la hauteur de leur saut pour ne plus se cogner. Elles continuaient à sauter mais jusqu'à une hauteur juste en dessous du couvercle. On a alors enlevé le couvercle et les puces ont continué à sauter sans jamais sortir du récipient.
Sans doute sommes-nous parfois semblables à ces puces: nous butons contre des couvercles psychologiques, nous nous croyons incapables de certaines choses et nous nous imaginons des limites.
Que ces limites soient liées à notre éducation, à notre culture ou à notre expérience, peu importe. Le résultat est que, parfois, nous décidons de ne même pas essayer.
Ou bien nous essayons de réussir 10 fois, puis nous n'allons plus  faire l'effort d'essayer encore pour que cela aboutisse. Mais qu'est-ce qui garantit que nous n'obtiendrions pas un résultat positif la onzième fois?
Alors n'ayez plus peur d'essayer ni de persévérer. Ne vous laissez pas imposer des limites, que ce soit par les autres  ou par ce que vous avez déjà vécu. Essayez! Et essayez encore!
Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas essayer mais c’est parce que nous n’osons pas essayer que les choses sont difficiles.
Il est grand temps que nous cessions de regarder et de voir avec les yeux des autres, d’écouter et d’entendre avec les oreilles des autres, de réfléchir et de  raisonner avec le cerveau des autres, d’adopter et d’importer des modèles de sociétés qui ne riment pas avec nos réalités!
Ce mot me rappelle ce que j’avais dit à la fin de ma réaction relative à l’élection de Barack Obama à la magistrature suprême des Etats-Unis, un mot dont je vous invite à revoir les leçons au lien ci-dessous:
Cheikh Boureima Abdou Daouda

Aucun commentaire:

Publier un commentaire