lundi 30 août 2010

Réponse à une question pertinente

Réponse à une question pertinente
Suite à la publication de l’article sur l’importance de la dernière décade de Ramadan, un frère nous a posé la question suivante:
« masha Allah... et qu'en est-il de ceci Cheikh : Muslim, Ahmad et Abu Dâwûd ont aussi rapporté un hadith authentifié EN OUTRE par Tirmidhy d'après 'Ubay bin Ka'b qu'Allah l'agrée qui a dit : « je jure par Dieu qu'il n'existe pas d'autre dieu que Lui, qu'elle est à Ramadhan, et que je jure par Dieu encore, je connais quelle nuit est-elle, c'est la nuit où le Prophète sallallah...u aleyhi wa salam nous a ordonné de prier, c'est la nuit du vingt - sept, son signe est le soleil qui apparaît le matin blanc, sans rayons. » ???? ». Issoufou Rahaman
Réponse
Assalamou alaikoum wa rahmatoullah!
D'abord ce que vous avez cité est la parole d'un Compagnon qu'on ne compare pas à celle du Prophète et ensuite les Oulémas (savants musulmans) ont dit que peut-être la nuit de la Destinée avait lieu la 27e nuit cette année mais rien ne prouve qu'elle a toujours lieu la même nuit du 27 de chaque année; au contraire elle varie entre les nuits impaires de la dernière décade de Ramadan.
ET ENFIN quel intérêt le Prophète çallallahou alaihi wa sallam a-t-il dans le fait de nous cacher la date exacte de la nuit de la Destinée s'il la connaissait?
Et A supposer que c’est bien la nuit du 27 Ramadan, mais quelle vision suivra-t-on parmi les visions de la lune surtout quand il n’y a pas de vision unanime entre les pays?
Fournissons alors l'effort nécessaire pour la chercher dans la dernière décade de Ramadan comme le faisait le Guide Suprême et le Modèle Parfait de la Oummah!
Cheikh Boureima Abdou Daouda

vendredi 27 août 2010

Le "nouveau manioc" un espoir face aux crises alimentaires en Afrique


IFON, Nigeria — Endimanchés, coiffe traditionnelle Yoruba sur la tête, une centaine d'agriculteurs du sud du Nigeria écoutent attentivement l'exposé d'un professeur d'agronomie lors d'une cérémonie ponctuée par les intermèdes d'un petit orchestre.
A l'extérieur de l'école où ils sont réunis, un monticule de sachets transparents contenant des tiges coupées attendent de leur être distribués.
Ce sont des boutures de "nouveau manioc", des variétés améliorées dont le professeur Richardson Okechukwu, de l'Institut international pour l'agriculture tropicale (IITA) à Ibadan (sud-ouest du Nigeria) est venu leur exposer les vertus: rendement accru d'au moins 30% et résistance aux maladies.
Face aux pénuries alimentaires, comme celle qui frappe actuellement le Niger, et à une demande largement en hausse, ce sont des propriétés très prometteuses.
Le manioc est un aliment essentiel pour des centaines de millions d'Africains qui préparent, avec ses tubercules, des plats traditionnels tels que le "foufou" ou le "gari". Il nourrit aussi le bétail.
Mais l'arbuste est également de plus en plus convoité bien au-delà du continent africain par une industrie en plein essor qui l'utilise dans la production d'éthanol, de glucose, d'amidon ou de farine.
En réponse à la crise alimentaire mondiale de 2008, avec une flambée des prix des denrées de base provoquant des "émeutes de la faim" à travers le monde, l'IITA a inauguré en 2009 un projet de recherche visant à développer des variétés améliorées, non génétiquement modifiées, et qui sont actuellement distribuées à des cultivateurs dans sept pays d'Afrique.
Outre le Nigeria, le Ghana, la Sierra Leone, la Tanzanie, le Malawi, le Mozambique et la République démocratique du Congo participent à ce programme financé par les Etats-Unis et qui touche quelque 400.000 cultivateurs.
Bashir Adeyinka Adesiyan, producteur de manioc dans l'Etat d'Osun (sud-ouest du Nigeria), teste les nouvelles boutures depuis un an et ne cache pas son enthousiasme.
"Si vous le récoltez maintenant, vous verrez six à sept tubercules, alors que le manioc que nous plantions avant n'en donnait que deux ou trois", dit-il au milieu de ses quelque cinquante hectares.
La Thaïlande, qui ne le consomme pas, est le premier exportateur mondial de manioc. Le Nigeria est le premier producteur mondial avec quelque 44,6 millions de tonnes en 2008, selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Mais cela ne répond pas pour autant aux besoins du pays le plus peuplé d'Afrique (150 millions d'habitants).
"Nous avons d'importantes usines qui consomment jusqu'à 100 à 400 tonnes par jour. Aucune d'entre elle ne tourne à plus de 50% de sa capacité car elles sont en concurrence avec le manioc pour la consommation humaine", explique M. Okechukwu.
De plus, des pays qui ne consommaient pas traditionnellement cette plante, comme le Niger ou le Tchad, explique le professeur, se tournent désormais vers cet aliment qu'ils importent de manière informelle via leurs frontières poreuses avec le Nigeria.
"Avec les changements climatiques et les sécheresses de plus en plus fréquentes, la demande va augmenter", avertit-il.
A cela s'ajoute une demande industrielle croissante à travers le monde.
"La Chine achèterait volontiers la quasi-totalité de ce que nous produisons" en Afrique, explique Peter Hartmann, directeur général de l'IITA.
Mais selon lui, il est encore trop tôt pour penser aux exportations en dehors du continent africain.
"Il faut penser à exporter en Afrique même, car il y a ici largement de quoi occuper et enrichir les producteurs. Mais à long terme, ces autres pays auront toujours des besoins et ce sera alors une véritable opportunité", estime-t-il.
SOURCE

Notre commentaire: si le Niger pouvait avoir cette variété de manioc, cela contribuerait certainement à atténuer la souffrance de beaucoup de paysans en cas de famine et peut-être même à les sédentariser...

L'importance de la dernière décade de Ramadan



Chers frères et sœurs en Islam! As-salamou alaïkoum wa rahmatoullah!

Louanges à Allah  l'Unique qui jouit de la majesté, de l'éternité, de la grandeur, de la magnificence et de la puissance absolue. Il est l'Unique Seigneur, l'Indépendant vers Lequel se tournent toutes les créatures pour leurs besoins, le Maître qui n'a besoin de rien. Il est le Très Haut, Il transcende les imaginations, les intelligences et les compréhensions ne peuvent Le cerner. Il se passe de toutes les créatures tandis qu'elles ne peuvent se passer de Lui,  même un seul instant. Il a conformé qui Il veut à avoir foi en Lui, à être droit et à trouver la joie de l'adoration et la saveur de l'invocation au point d'avoir abandonné les délices du sommeil pour tenir compagnie à ceux qui s'arrachent de leurs lits  pour invoquer leur Seigneur par crainte, espoir et par convoitise de la meilleure place dans la vie future. Si tu pouvais les voir alors que leur convoi s'enfonçait dans les ténèbres de la nuit: celui-ci demande pardon de ses fautes, celui-là se plaint de son angoisse et cet autre occupé à faire le Zikr au détriment de l'invocation. Gloire à Allah qui les a réveillés à cette heure-là alors que les hommes sont plongés dans le sommeil! Exalté soit Allah qui pardonne les péchés, outrepasse les fautes, couvre les défauts, pourvoit aux besoins et comble toutes les créatures de Ses bienfaits! Je Lui suis reconnaissant de Ses faveurs infinies et Lui demande de nous protéger la grâce de l'Islam. J'atteste qu'il n'y a point de divinité digne d'adoration hormis Allah l'Unique sans associé. Il élève celui qui se soumet à Lui et abaisse celui qui se rebelle contre Lui et qui commet les péchés. Et j'atteste que Mouhammad est Son serviteur et Son Envoyé qui a fait la distinction entre le licite et l'illicite. Que les prières, le salut, la miséricorde et les bénédictions de mon Seigneur soient sur lui, sur sa famille, ses Compagnons et tous ceux qui suivront son chemin jusqu'au jour de la Rétribution!

Chers frères et sœurs en Islam, craignez Allah en secret comme en public, en voyage comme à la maison, partout et toujours et considérez de près la rapidité avec laquelle nous consommons notre vie. Voilà le mois de Ramadan qui s’apprête déjà à tourner le dos avec tout ce qu’il renferme mais en réalité c’est notre vie qui s’écoule comme ça. Soyons donc conscients de cela et profitons de cette courte vie pour accomplir de bonnes œuvres qui plaisent à notre Seigneur Allah.
Chers frères et sœurs en Islam, la dernière décade de Ramadan s'annonce avec ses bienfaits, ses grandes récompenses, ses grâces et avantages indénombrables et ses privilèges et particularités. Parmi les particularités de cette dernière décade de Ramadan il y a le fait que le Prophète çallallahou a'layhi wa sallam avait l'habitude d’exceller ou de doubler d’efforts au maximum au cours de cette dernière décade de Ramadan, plus qu’il ne le faisait durant les autres jours du jeûne. Quand la dernière décade vient le Prophète çallallahou a'layhi wa sallam, avait l’habitude de serrer sa ceinture, de veiller la nuit et de réveiller sa famille pour s'adonner ensemble aux différentes sortes d'adorations tels que la prière, la lecture du Saint Coran, le Zikr ou rappel d'Allah, l'invocation… Tout ceci montre l'importance et le mérite de cette dernière décade de Ramadan. C'est en effet une occasion de vie et un butin pour celui qu'Allah soubhanahou wa taala conforme à faire de bonnes actions. C'est pourquoi il ne convient pas au croyant intelligent soucieux de son devenir de laisser cette occasion passer sans en profiter lui et sa famille. Ce n'est que quelques nuits comptées au cours desquelles il se peut que le serviteur trouve un bienfait d'Allah qui lui procurera le bonheur terrestre et céleste. Profitez-en donc chers frères et sœurs en Islam!
C'est sans doute une perte considérable que de voir certains musulmans passer ces moments très chers dans ce qui ne leur profite pas tels  ceux qui passent la majeure partie de leurs temps devant l'écran de la télévision ou de la vidéo et qui dorment au moment où il faut chercher les miséricordes divines. Ceux-là laissent passer un grand bien et une occasion qui peut ne pas se renouveler pour eux. Ceux-là c'est Satan qui se joue d'eux, qui leur obstrue le chemin du bonheur et qui les égare du sentier d'Allah car ils se sont soumis volontiers à lui. Allah soubhanahou wa taalaa en effet dit:
«إِنَّ عِبَادِي لَيْسَ لَكَ عَلَيْهِمْ سُلْطَانٌ إِلاَّ مَنِ اتَّبَعَكَ مِنَ الْغَاوِينَ ». سورة الحجر الأية 42
«Sur Mes serviteurs tu n'auras aucune autorité, excepté sur celui qui te suivra parmi les dévoyés». Sourate 15, verset 42.
Parmi les particularités de cette dernière décade il y a le fait que le Prophète çallallahou a'layhi wa sallam, avait l'habitude d'y faire la retraite spirituelle à la mosquée. Et la retraite spirituelle consiste à se retraiter dans une mosquée et à y rester en permanence pour pouvoir s'adonner à l'adoration d'Allah. Cette retraite est confirmée par le Saint Coran et la Sounnah ou pratique du Prophète çallallahou a'layhi wa sallam. Son objectif est de permettre à l'homme de se détacher des autres dans une mosquée pour s'occuper à faire le Zikr, à lire le Saint Coran, à prier, à invoquer et à éviter les interdits d'Allah. C'est pourquoi il ne convient pas à celui qui fait la retraite spirituelle de s'occuper des futilités mondaines, au contraire il doit fournir le maximum d'effort pour chercher l'agrément et la récompense d'Allah.
Parmi les particularités de cette dernière décade de Ramadan il y a le fait qu'elle renferme la nuit de la Destinée qui est meilleure que mille mois c'est-à-dire l’adoration pendant cette nuit est meilleure que l’adoration pendant  mille mois soit 83 ans et 4 mois. C’est la nuit la plus bénie et la plus aimée d’Allah. Pour cette raison, Il l’a choisie  pour révéler plusieurs de Ses livres dont le Saint Coran au sujet duquel il a dit:
إِنَّا أَنزَلْنَاهُ فِي لَيْلَةِ الْقَدْرِ (1) وَمَا أَدْرَاكَ مَا لَيْلَةُ الْقَدْرِ (2) لَيْلَةُ الْقَدْرِ خَيْرٌ مِنْ أَلْفِ شَهْرٍ (3) تَنَزَّلُ الْمَلائِكَةُ وَالرُّوحُ فِيهَا بِإِذْنِ رَبِّهِمْ مِنْ كُلِّ أَمْرٍ (4) سَلامٌ هِيَ حَتَّى مَطْلَعِ الْفَجْرِ (5)
«Nous l'avons certes, fait descendre (le Qour’ân) pendant la nuit de la Destinée.  Et qui te dira ce qu'est la nuit de la Desyinée? La nuit de la Destinée est meilleure que mille mois (83 ans et 4 mois d'adoration).  Durant celle-ci les anges descendent ainsi que le Rouh (l'Esprit c'est-à-dire Djibrîl), par permission de leur Seigneur pour tout ordre.  Elle (cette nuit) est paix et salut jusqu'à l'apparition de l'aube…». Sourate 97 (la Destinée).
Ainsi, la nuit de la Destinée est une nuit de paix, de salut, de sérénité morale, de douceur, de miséricorde et de bienveillance divine à l’égard des serviteurs. A cause de son importance,  les Anges descendent par ordre et permission de leur Seigneur pour toute affaire. Parlant de sa bénédiction Allah soubhanahou wa taala dit:

حم (1) وَالْكِتَابِ الْمُبِينِ (2) إِنَّا أَنزَلْنَاهُ فِي لَيْلَةٍ مُبَارَكَةٍ إِنَّا كُنَّا مُنذِرِينَ (3) فِيهَا يُفْرَقُ كُلُّ أَمْرٍ حَكِيمٍ (4) أَمْراً مِنْ عِنْدِنَا إِنَّا كُنَّا مُرْسِلِينَ (5) رَحْمَةً مِنْ رَبِّكَ إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ (6) رَبِّ السَّمَوَاتِ وَالأَرْضِ وَمَا بَيْنَهُمَا إِنْ كُنْتُمْ مُوقِنِينَ (7) لا إِلَهَ إِلاَّ هُوَ يُحْيِ وَيُمِيتُ رَبُّكُمْ وَرَبُّ آبَائِكُمْ الأَوَّلِينَ
«Hâ, Mîm. (Ces lettres sont l’un des miracles du Qour’ân et Allah Seul connaît leurs sens).  Par le Livre (le Qour’ân) explicite.  Nous l'avons fait descendre en une nuit bénie (Laïlatoul-Qadr ou la nuit de la Destinée: voir sourate 97). Nous sommes en vérité Celui qui avertit.  [Nuit] durant laquelle est décidé tout ordre sage.  C'est là un commandement venant de Nous. C'est Nous qui envoyons [les messagers], à titre de miséricorde de la part de ton Seigneur, car c'est Lui l’Entendeur, l'Omniscient…» Sourate 42, versets 1 à 6.
Donc, toute affaire de l’année en cours et à venir est arrêtée pendant cette nuit. Cela veut dire qu'Allah soubhanahou wa taala fait connaître aux Anges scribes tout ce qui va se passer au cours de l’année concernant les richesses des gens, leurs termes finaux, ce qui leur arrivera de bien ou de mal... Bref, tous les ordres sagement décidés par Allah soubhanahou wa taala seront portés à la connaissance des Anges durant cette nuit bénie, pour qu’ils les exécutent au fur et à mesure que le temps passe.
Il a été rapporté plusieurs Hadîs du prophète çallallahou a'layhi wa sallam, concernant la nuit exacte de Laïlatoul-Qadr. Il ressort de ces Hadîs qu’elle a lieu une des nuits suivantes: la 21è, la 23 è,  la 25è, la 27 è ou la dernière nuit de Ramadan.
Cela est justifié par le récit de la mère des Croyants Aïcha -Qu’Allah soit satisfait d’elle- ; l’épouse préférée du Messager d’Allah et la gardienne intègre des secrets et traditions prophétiques. Elle dit: "Le Messager d’Allah çallallahou a'layhi wa sallam, avait l’habitude de se retrancher à la mosquée dans la dernière décade du Ramadan, en disant:
«تحرَّوْا ليلةَ القدر في العشر الأواخر من رمضان» متفق عليه.
«Cherchez Laïlatoul-Qadr dans les nuits impaires de cette dernière décade du Ramadan». Hadîs authentique rapporté par Alboukhâry et Mouslin.
Chers frères et soeurs en Islam, celui qui ne peut pas chercher Laïlatoul-Qadr pendant toutes les dix dernières nuits, qu’il fasse tout pour la chercher dans les sept dernières nuits, comme a dit le Prophète çallallahou a'layhi wa sallam: «Cherchez-la dans la dernière décade, si l’un d’entre vous est affaibli ou impuissant, qu’il ne se laisse pas abattre pendant les sept dernières nuits». Hadîs authentique rapporté par Alboukhâry et Mouslim. Ce dernier Hadîs explique par ailleurs le Hadîs suivant: «Quiconque cherche la nuit de la Destinée, qu'il la cherche dans la dernière semaine du Ramadan».
Il est connu dans la tradition prophétique que la connaissance précise de la nuit de Laïlatoul-Qadr a été retirée à cause de la discussion de certains compagnons du Prophète  au moment où il voulait les informer de cela. Il est rapporté en effet, d’après Oubadat bin Samit -qu’Allah l’agrée- que le Prophète çallallahou a'layhi wa sallam, sortit une nuit dans le but d’informer ses compagnons sur la nuit précise de Laïlatoul-Qadr. Il trouva alors deux de ses compagnons en train de se disputer (se chamailler). Il dit: «Je suis venu vous préciser la nuit de Laïlatoul-Qadr mais à cause de la dispute entre un tel et un tel, sa connaissance m'est retirée. Je souhaite que cela soit un bien pour vous. Cherchez-la alors dans les neufs jours restants ou les sept jours restants ou encore les cinq jours restants». Hadîs authentique rapporté par Alboukhâry.
Effectivement, la perte de la connaissance précise de Laïlatoul-Qadr a été un bienfait pour la Oummah Islamique car elle permet aux musulmans de multiplier les efforts et les bonnes œuvres pendant dix nuits d’affilée, ce qui leur procurera plus de récompense et davantage de la miséricorde et de la satisfaction d’Allah le Très Haut. Par conséquent, quiconque se laisse priver -par paresse- des bienfaits de cette nuit tellement bénie, a sans doute perdu un bien inégalable et une occasion inestimable et a lésé sa propre personne.
Vu ce qui précède, il n’est ni correct ni permis de fixer la nuit de la Destinée en une seule nuit déterminée comme les gens ont l’habitude de le faire en la fixant la 27è nuit du Ramadan de chaque année. C’est une erreur qui contredit les enseignements du Prophète çallallahou a'layhi wa sallam, qui a affirmé que la connaissance précise de cette nuit lui a été retirée. Il a par conséquent ordonné à ses compagnons et à la Oummah Islamique tout entière, de la chercher dans la dernière décade du Ramadan, et lui-même, il a donné l’exemple pragmatique et concret de cette recherche en se retraitant complètement à la mosquée pendant les dix dernières nuits du Ramadan. Et Allah soubhanahou wa taala nous dit:
«لَقَدْ كَانَ لَكُمْ فِي رَسُولِ اللَّهِ أُسْوَةٌ حَسَنَةٌ لِمَنْ كَانَ يَرْجُو اللَّهَ وَالْيَوْمَ الآخِرَ وَذَكَرَ اللَّهَ كَثِيراً »
«En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et évoque Allah fréquemment».  Sourate 33 ; Verset 21.
Ceux qui fixent la nuit de Laïlatoul-Qadr chaque année à la seule nuit du 27ème jour du Ramadan font du tort à eux-mêmes et aux autres car ils se privent et privent les autres de fournir le maximum de leurs efforts et de leurs adorations durant les dix dernières nuits ; ceux qui fixent la nuit de Laïlatoul-Qadr sont-ils plus savants que le Messager d’Allah çallallahou a'layhi wa sallam? Or qui est plus savant que le Prophète? Et qui est plus pratiquant que le Prophète? Et quelle voie est meilleure que celle du Prophète çallallahou a'layhi wa sallam? Qu’Allah nous éclaire et nous aide à suivre Son Messager!
En outre, on sait qu’il n’y a qu’un seul Ramadan par an, par conséquent une seule “Laïlatoul-Qadr”. Or la 27è nuit dans un endroit peut-être la 28è ou la 26è nuit ailleurs comme on le voit entre les différents pays musulmans. L’attitude on ne peut plus  meilleure consiste donc à chercher la nuit de la Destinée dans toutes les dix dernières nuits car les nuits impaires chez les uns sont les paires chez les autres et vice-versa. C’est d’ailleurs à cause de la valeur et de l’importance de “Laïlatoul-Qadr” que certains pays islamiques accordent un congé payé aux travailleurs dans la dernière décade du Ramadan, afin de leur permettre d’être disponibles pour la recherche de “Laïlatoul-Qadr”.
Allah soubhanahou wa taala a en effet dit: «Entraidez-vous dans l'accomplissement de bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition». Sourate 5 ; verset 2.
Et le Messager d’Allah çallallahou a'layhi wa sallam a dit dans son discours de la veille du Ramadan: «…Quiconque allège la tâche de ce qu'il commande pendant ce mois, Allah lui pardonnera et l'affranchira du Feu…».
Vu l’importance capitale de cette nuit bénie d’une part et d’autre part sa non connaissance précise, il incombe au musulman qui espère la rencontre de son Seigneur ainsi que la récompense réservée aux bienfaiteurs, de fournir tous ses efforts pour animer cette dernière décade par la multiplication des bonnes œuvres, en veillant les nuits comme le Prophète çallallahou a'layhi wa sallam, avait l’habitude de le faire. Il a par ailleurs dit: «Quiconque passe la nuit de Laïlatoul-Qadr en adoration mêlée de la prière et d'une sincère foi en Allah, et de la conviction inébranlable en la récompense divine, Allah lui pardonnera ses pêchés antérieurs». Rapporté par Alboukhâry et Mouslim
Il est particulièrement recommandé de multiplier l’invocation comme le Prophète prière et salut d’Allah sur lui a enseigné à notre mère Aïcha -Qu’Allah soit satisfait d’elle- lorsqu’elle demanda: «O Messager d'Allah que dois-je dire si je parviens à la nuit de la Destinée? Il lui répondit: «Dis: Allahoumma innaka afouwwoun touhibboul-a’fwa fa’fou anni»  c’est-à-dire:  «Seigneur, Tu es certes pardonneur et Tu aimes pardonner, pardonne-moi donc». Rapporté par Athirmizy.
Chers frères et soeurs en Islam, profitez de cette décade pour vous élever auprès de votre Seigneur! Ne la perdez pas car son temps est cher et ses biens sont grands! Qu'Allah élève l'Islam et les musulmans partout et qu'Il les protège! Qu'Il abaisse les ennemis de l'Islam et qu'Il les anéantisse! O Seigneur rends ce pays tranquille et paisible ainsi que les autres pays musulmans! Fasse que la sécurité et la stabilité y règnent toujours! Protège et guide les dirigeants du monde musulman, conforme-les à ce que Tu aimes et agrées et assigne-leur un bon entourage qui les aide à faire le bien et à censurer le mal! Amîn!
Cheikh Boureïma Abdou Daouda


jeudi 19 août 2010

20% des Américains pensent que Barack Obama est musulman

20% des Américains pensent que Barack Obama est musulman
WASHINGTON — Un Américain sur cinq pense, à tort, que le président Barack Obama est musulman, indique jeudi un sondage réalisé par le Pew Research Center.
Le président américain a beau se rendre régulièrement à l'église et avoir fait de nombreuses déclarations publiques sur sa foi chrétienne depuis son arrivée à la Maison Blanche il y a près de deux ans, le nombre d'Américains qui pensent qu'il est en réalité musulman est en progression, selon cette étude.
Parallèlement, le nombre d'Américains qui identifient correctement Barack Obama comme chrétien a chuté de près de moitié en un an, à 34%.
Le sondage met en évidence qu'un tiers des républicains pensent que le président américain est de confession musulmane, pratiquement le double de l'année dernière.
Le nombre de personnes non inscrites à un parti politique et qui partagent cet opinion erronée a augmenté de huit points, à 18%.
Ce sondage a été réalisé avant les déclarations du président américain la semaine dernière qui a défendu le droit des musulmans à construire une mosquée près du site des attentats du 11-Septembre à New York, au nom de la liberté de culte garantie par la Constitution.
Ces déclarations ont provoqué une tempête médiatique et soulevé l'émotion des familles des victimes des attentats.
Parmi les sondés qui affirment que Barack Obama est musulman, 60% disent l'avoir appris par les médias.
La Maison Blanche a réagi en déclarant au Washington Post que ces mauvaises appréciations de la religion du président étaient le résultat de "campagnes de désinformation" menées par ses opposants.
"Alors que le président a été assidu et personnellement engagé dans sa foi chrétienne, des gens sont résolus à faire circuler de fausses informations sur le président, sur ses valeurs et ses croyances", a affirmé Joshua DuBois, conseiller religieux à la Maison Blanche.
Le sondage du Pew a été réalisé du 21 juillet au 3 août auprès de 3.003 personnes.
SOURCE

Allocution du président Obama à l'occasion de l'iftar donné à la Maison-Blanche

Allocution du président Obama à l'occasion de l'iftar donné à la Maison-Blanche

« Le ramadan nous rappelle que l'islam a toujours fait partie de l'Amérique. »
 
Le président Obama lors du dîner iftar. (Département d'État)
"Ce soir, nous nous rappelons que le ramadan est une célébration d'une religion connue pour sa grande diversité (et) que l'islam a toujours fait partie de l'Amérique" a déclaré M. Obama le 13 août 2010.
Ci après la traduction française, fournie par les Services linguistiques du département d'État, de l'allocution faite par le président Barack Obama, le 13 août 2010, à l'occasion d'un iftar donné ce soir-là à la Maison-Blanche.
(Début de la transcription)

La Maison-Blanche
Bureau du secrétaire de presse
Le 13 août 2010

ALLOCUTION DU PRÉSIDENT
AU DÎNER D'IFTAR
Salle à manger d'État
20h37, heure de Washington
Le Président - Bonsoir à tous et à toutes. Bienvenue. Veuillez vous asseoir. Soyez les bienvenus à la Maison-Blanche. À vous, aux Américains musulmans de notre pays et à vous, les plus d'un milliard de musulmans du monde entier, qu'il me soit permis de vous exprimer mes meilleurs vœux à l'occasion de ce mois sacré. Ramadan Karim.
Je souhaite la bienvenue aux membres du corps diplomatique, aux membres de mon administration et aux membres du Congrès, y compris Rush Holt, John Conyers et André Carson, qui est l'un des deux Américains musulmans siégeant au Congrès, l'autre étant Keith Ellison. Soyez tous les bienvenus.
Ici, à la Maison-Blanche, il existe une tradition d'organiser des dîners de l'Iftar depuis plusieurs années, tout comme nous organisons des fêtes de Noël, des Séders et des célébrations de la Diwali. Ces événements célèbrent le rôle que joue la foi dans la vie des Américains. Ils nous rappellent cette vérité fondamentale, à savoir, que nous sommes tous des enfants de Dieu, et que, de nos convictions, nous tirons tous notre force et le sens de notre vie.
Ces événements constituent également une affirmation de notre identité en tant qu'Américains. Les fondateurs de notre nation avaient compris que le meilleur moyen d'honorer le rôle que joue la foi dans la vie de notre peuple était de protéger la liberté de pratiquer la religion. Dans le Statut de l'État de Virginie établissant la liberté de religion, Thomas Jefferson a écrit - et je le cite - « tous les hommes seront libres de faire profession de leurs opinions en matière de religion et, par voie d'argumentation, de les défendre ». Le Premier amendement de notre Constitution a établi la liberté de religion en tant que loi nationale. Et ce droit a été maintenu depuis lors sans discontinuité.
De fait, durant toute notre histoire, la religion a prospéré à l'intérieur de nos frontières précisément parce que les Américains ont joui du droit de pratiquer leur religion à leur guise - ainsi que du droit de ne croire en aucune religion du tout. Et la sagacité de nos pères fondateurs perdure par le fait que l'Amérique demeure un pays profondément religieux - un pays où la possibilité dont jouissent des individus de religions différentes de coexister de manière pacifique et dans le respect mutuel contraste nettement avec les conflits religieux qui persistent de par le monde.
Cela ne veut pas dire que la religion soit dépourvue de controverses. Récemment, l'attention s'est focalisée sur la construction de mosquées dans certaines communautés - notamment à New York. Nous devons tous reconnaître et respecter les sensibilités au sujet des projets de construction dans le quartier sud de Manhattan. Les attentats du onze septembre ont constitué un événement profondément traumatisant pour notre pays. La douleur et les souffrances de ceux qui ont perdu des proches relèvent de l'inimaginable. C'est pourquoi je comprends les émotions soulevées par cette question. Il s'agit bien, en effet, d'une terre sacrée.
Mais je tiens à m'exprimer très clairement. En tant que citoyen et en tant que président, je suis convaincu que les musulmans ont le même droit de pratiquer leur religion que tout autre habitant de ce pays. (Applaudissements) Et que ceci comprend le droit de construire un lieu de culte et un centre communautaire sur un terrain privée du sud de Manhattan, conformément aux lois et ordonnances locales. Nous sommes en Amérique. Et notre engagement envers la liberté de religion doit être inébranlable. Le principe selon lequel les personnes de toutes les religions sont les bienvenues dans ce pays et qu'elles ne seront pas traités différemment par leur gouvernement est essentiel à notre identité. Nous ne pouvons pas revenir sur les ordres des pères fondateurs.
Nous ne devons jamais oublier ceux que nous avons perdus si tragiquement le onze septembre et nous devons honorer à tout jamais ceux qui ont dirigé la réponse aux attentats - des pompiers qui ont pris les escaliers remplis de fumée à nos soldats qui sont déployés en Afghanistan aujourd'hui. N'oublions pas non plus contre qui nous luttons et ce pour quoi nous luttons. Nos ennemis ne respectent aucune liberté de religion. La cause d'Al-Qaïda n'est pas l'islam - il s'agit d'une déformation grossière de l'islam. Ce ne sont pas des chefs spirituels - ce sont des terroristes qui assassinent des hommes, des femmes et des enfants innocents. En réalité, Al-Qaïda a tué plus de musulmans que de personnes de toute autre religion - y compris les musulmans innocents qui ont été tués le onze septembre.
Tels sont ceux contre lesquels nous combattons. Et la raison pour laquelle nous gagnerons ce combat n'est pas simplement due à la force de nos armes - elle est due à la force de nos valeurs. La démocratie que nous pratiquons. Les libertés que nous vénérons. Les lois que nous respectons sans tenir compte de la race, de la religion, de la richesse ou de la position sociale. Notre capacité de faire preuve non seulement de tolérance, mais surtout de respect à l'égard de ceux qui sont différents de nous - et cette façon de vivre, cette croyance qui est la quintessence de l'Amérique, contraste nettement avec le nihilisme de ceux qui nous ont attaqués ce matin de septembre et qui continuent de nous vouloir du mal.
Dans mon discours d'investiture, j'ai dit que notre héritage disparate constituait une force, et non une faiblesse. Nous formons une nation de chrétiens et de musulmans, de juifs et d'hindous - et de non-croyants. Nous sommes façonnés par toutes les langues et cultures, issues des quatre coins de la terre. Cette diversité peut donner lieu à des débats difficiles. Ce n'est pas un fait nouveau. Dans le passé, nous avons été témoins de controverses concernant la construction de synagogues ou d'églises catholiques. Mais, encore et toujours, le peuple américain a démontré qu'il était à même de surmonter ces problèmes, de rester fidèle à ses valeurs fondamentales, et d'en ressortir encore plus fort. Il doit en être - et il en sera - de même aujourd'hui.
Ce soir, nous nous rappelons que le ramadan est une célébration d'une religion connue pour sa grande diversité. Le ramadan nous rappelle aussi que l'islam a toujours fait partie de l'Amérique. Le premier ambassadeur musulman aux États-Unis, de Tunisie en l'occurrence, a été accueilli par le président Jefferson, qui organisa un dîner au coucher du soleil pour son hôte, parce que c'était le ramadan - faisant de cet événement le premier iftar dont on sait qu'il a été célébré à la Maison-Blanche, il y a de cela plus de 200 ans. (Applaudissements)
Tout comme tant d'autres immigrants, des générations de musulmans sont venues ici pour se construire un avenir. Ils sont devenus des agriculteurs et des commerçants, ils ont travaillé dans les manufactures et les usines. Ils ont aidé à construire les chemins de fer. Ils ont aidé à construire l'Amérique. Ils ont fondé le premier centre islamique à New York dans les années 1890. Ils ont construit la première mosquée de l'Amérique dans la Prairie du Dakota du Nord. Et il semble que la plus vieille mosquée d'Amérique encore utilisée de nos jours se trouve à Cedar Rapids, dans l'Iowa.
Aujourd'hui, notre pays se trouve fortifié par des millions d'Américains musulmans. Ils connaissent la réussite dans toutes les professions. Les communautés musulmanes des États-Unis - lesquelles comprennent des mosquées dans tous les cinquante États - œuvrent aussi au service de leurs concitoyens. Des Américains musulmans protègent nos communautés en tant que policiers, pompiers et secouristes. Le clergé musulman de notre pays a pris la parole pour dénoncer la terreur et l'extrémisme, réaffirmant que l'islam enseigne qu'il faut sauver la vie humaine, et non la dérober. Des Américains musulmans servent notre pays avec honneur au sein des forces armées. Dans le cadre de l'iftar prévu au Pentagone la semaine prochaine, hommage sera rendu à trois soldats qui ont perdu la vie en Irak et qui reposent désormais parmi les héros du Cimetière national d'Arlington.
Ces Américains musulmans sont morts pour la sécurité dont nous dépendons et pour les libertés que nous vénérons. Ils appartiennent à cette lignée ininterrompue d'Américains qui remonte jusqu'à l'époque de notre fondation : des Américains de toutes les religions qui ont servi dans les forces armées et se sont sacrifiés pour porter la promesse de l'Amérique à de nouvelles générations et pour garantir que ce que l'Amérique a d'exceptionnel soit protégé - notre engagement à rester fidèle à nos valeurs fondamentales et notre capacité à perfectionner lentement mais sûrement notre union.
Car, en fin de compte, nous demeurons « une nation, unie sous l'autorité de Dieu, indivisible ». Et nous ne pourrons réaliser « la liberté et la justice pour tous » que si nous vivons selon cette règle qui est au cœur de toutes les grandes religions, y compris l'islam, à savoir- Agis envers les autres comme tu voudrais qu'ils agissent envers toi.
Je vous remercie de votre présence. Je vous souhaite un ramadan béni. Et sur ce, je vous invite à manger. (Applaudissements)
(Fin de la transcription)
(Diffusé par le Bureau des programmes d'information internationale du département d'Etat.
Site Internet : http://www.america.gov/fr/)

mercredi 18 août 2010

Comment éviter de vivre une vie hors-sujet?

 
Comment éviter de vivre une vie hors-sujet?

Louanges à Allah Seigneur de l’Univers qui a créé la mort et la vie pour éprouver Ses serviteurs et mettre en évidence les meilleurs d’entre eux en action; que les prières d’Allah, Son salut, Ses miséricordes et Ses bénédictions soient sur notre Prophète et Guide Mouhammad, sur sa sainte Famille et ses fidèles Compagnons!
La vie constitue le plus grand don que l’être humain ait reçu  de son Seigneur-Créateur et à ce titre il doit l’entretenir, la protéger et surtout être reconnaissant à Celui qui lui a donné ce don unique que rien n’égale dans l’Univers et qui une fois fini ne se renouvèlera jamais dans ce monde.
Malheureusement, beaucoup (et quand je dis beaucoup je ne fais que reprendre un terme coranique qui renvoie à une proportion écrasante de gens qui) ignorent ou feignent d’ignorer l’importance et surtout l’objectif de cette vie que le Créateur leur a donnée; si bien qu’ils la terminent parfois sinon souvent sans savoir pourquoi elle avait commencé. La majorité de gens gaspillent leur vie à travers des œuvres et des voies pour lesquelles elle ne leur a pas été donnée. Chacun court haletant derrière les vanités de ce bas monde, oubliant les trois grandes et fondamentales questions suivantes qui doivent occuper et préoccuper tout intelligent soucieux de son sort:
1- D’où viens-je?
2- Pourquoi suis-je ici sur cette terre?
3- Et quelle est en fin de compte la finalité de cette vie que je mène?
Voilà les trois grandes questions que chacun de nous doit se poser dans ce monde.
Signalons qu’il y a sept autres questions en plus de ces trois que chacun doit non seulement connaître mais surtout leur préparer les réponses adéquates.
Il y a trois questions qui nous seront posées dans la tombe:
- Qui est ton Seigneur?
- Quelle est ta religion?
- Qui est ton Prophète?
Et dans certaines variantes du Hadîs, on sera interrogé sur les actions c’est-à-dire sur leur référence.
Il y a quatre questions qui nous seront posées le Jour de la Résurrection:
«Nul serviteur ne se tiendra debout sur ses pieds le Jour de la Résurrection avant de répondre à quatre questions:
- Sur sa vie: en quoi l’a-t-il consacrée?
- Sur son corps: quel usage en a-t-il fait?
- Sur ses biens: comment les a-t-il acquis et dans quoi les a-t-il dépensés?
- Sur son savoir: comment l’a-t-il appliqué?».
Au lieu de se poser ce genre de questions et de leur chercher des réponses appropriées, les gens dans leur majorité préfèrent se laisser occuper par la recherche des solutions aux problèmes qu’ils se créent le plus souvent par leur refus obstiné de reconnaître leur état de faibles créatures qui sont créées et placées sur cette planète sans choix de leur part (puisque nul n’a été consulté pour savoir s’il voulait ou non venir sur terre) mais suivant un programme que connaît le Créateur et selon des objectifs que ce Créateur poursuit.
Regardez comment les gens (y compris les musulmans qui prient cinq fois par jour pour se souvenir de leur origine, de leur passage sur cette terre et surtout de la finalité de leur existence et le devenir qui les attend après cette vie éphémère) sont obnubilés par la course effrénée pour l’assouvissement de leurs désirs et penchants.
Plongés dans les activités interminables de la vie, ils oublient pour la plupart du temps qu’ils sont des créatures, qui sont créées pour un but bien déterminé, pour une période bien déterminée, dans un espace bien déterminé, pour des objectifs bien définis et selon des capacités et moyens bien limités.
Ils ont perdu le contact avec la source de leur existence, de leur force et de leur appui. Ils sont devenus la proie facile de Satan et de ses acolytes si bien qu’ils ne s’interrogent jamais sur la raison de leur présence sur cette terre.
Pourtant l’Homme voit qu’il change involontairement chaque jour sur les différents plans de la vie: anatomique, physiologique, psychologique, financier, social… Il y a mille et une choses qu’il voit sans comprendre le mécanisme de leur existence et de leur fonctionnement à commencer par son propre corps, la terre sur laquelle il vit, l’eau qu’il boit, le soleil qui le chauffe, la lune qui l’éclaire, l’air qu’il respire, les différentes nourritures qu’il consomme… Il y a aussi mille et une choses qu’il ne contrôle ni ne maîtrise dont sa propre santé, le temps qu’il fait (froid, chaleur, pluie, vent, canicule, inondations, tsunami, marée noire…), les événements de la vie (heureux ou malheureux) et il y a encore mille et un désirs et besoins qu’il n’arrive pas à satisfaire malgré ses efforts et malgré sa volonté de le faire.
Toutes ces manifestations de faiblesse, au lieu d’amener l’Homme d’aujourd’hui surtout ce «petit intellectuel élevé à l’école occidentale» à chercher la source de sa force, de son appui et de sa puissance, il s’entête et s’enfonce chaque jour dans son éloignement vis-à-vis de son Seigneur et cause finalement sa perte définitive et éternelle car la mort le surprendra au moment où il s’y attend le moins du monde. Ainsi, il se présentera devant son Seigneur sans rien accompli de la mission pour laquelle il a été créé et envoyé sur la terre. C’est à propos de cette catégorie de gens que le Seigneur Très Haut a dit: «Dis: «Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en œuvres? [Ce sont] ceux dont l'effort, dans la vie présente, s'est égaré, alors qu'ils s'imaginent faire le bien. [Ce sont] Ceux-là qui ont nié les Ayât (preuves, évidences, versets, enseignements, révélations…) de leur Seigneur, ainsi que Sa rencontre, leurs actions sont donc vaines». Nous ne leur assignerons pas de poids au Jour de la résurrection. C'est que leur rétribution sera l’enfer, pour avoir mécru et pris en raillerie Mes signes (enseignements) et Mes messagers ». Sourate 18, versets 103 à 106.
Voilà ceux qui auraient vécu une vie hors-sujet!!!
Qu’Allah nous en garde!
A quoi aura servi l’existence de l’Homme s’il n’a pas connu son Seigneur et ne L’aura pas adoré!
Que dira-t-il à Dieu le jour où il le rencontrera (et il le rencontrera bientôt et de façon inévitable)?
- Lui dira-t-il qu’il a fait tout pour que Sa loi ne règne pas sur terre?
- Lui dira-t-il qu’il a fait tout pour L’écarter des affaires sociales, économiques et politiques de son pays?
- Lui dira-t-il que Sa loi était dépassée et il s’est obligé de fabriquer sa propre loi?
- Lui dira-t-il qu’il n’avait pas eu le temps de s’occuper de la religion et de l’apprendre à cause de ses fonctions politiques, de son commerce ou de ses études?
Chers frères et sœurs en Islam, prions Allah pour que notre vie ne soit pas une vie hors-sujet et engageons dès cet instant à consacrer notre vie pour Lui et Lui Seul comme Il l’a dit: «Dis: «En vérité, ma Çalât (prière), mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, le Seigneur de Alamîn (hommes, Djinns et tout ce qui existe autre qu’Allah). A Lui nul associé! Et voilà ce qui m'a été ordonné, et je suis le premier à me soumettre». Sourate 6, versets 162 et 163.
Dès maintenant et pour toujours:
- Aimons notre Seigneur Allah pour qu’Il nous aime à Son tour!
- Soyons sincères avec Lui pour qu’Il accepte nos œuvres!
- Préférons-Le à nos âmes, à nos passions et à celles de toutes les créatures pour qu’Il nous préfère par rapport aux autres!
- Soumettons-nous à Lui et adorons-Le pour qu’Il nous accorde Sa récompense, Ses miséricordes, Ses bénédictions, Ses dons et privilèges!
- Consacrons-Lui notre vie, nos biens, notre pouvoir, notre force morale, notre force physique et tout ce qu’Il nous a donné pour qu’Il nous agrée et nous bénisse!
- Œuvrons pour favoriser Sa religion et Ses Commandements sur terre afin qu’Il nous favorise ici-bas et dans l’au-delà!
Qu’Allah nous compte parmi Ses serviteurs «…qui prêtent l'oreille à la Parole, puis suivent ce qu'elle contient de meilleur. Ce sont ceux-là qu'Allah a guidés et ce sont eux les doués d'intelligence». Sourate 39, verset 18.
Qu’Il nous garde d’être de «ceux qui disent: «Nous avons entendu», alors qu'ils n'entendent pas. Les pires des bêtes auprès d'Allah, sont [en vérité], les sourds-muets qui ne raisonnent pas. Et si Allah avait reconnu en eux quelque bien, Il aurait fait qu'ils entendent. Mais, même s'Il les faisait entendre, ils tourneraient [sûrement] le dos et s'éloigneraient». Sourate 8, versets 21 à 23.
Que chacun de nous profite de ce mois béni de Ramadan pour renforcer sa relation avec son Seigneur et pour demander l’affermissement sur la voie droite jusqu’à la mort, sachant que quand cette dernière viendra, rien ne nous sera profitable (ni biens, ni famille, ni chefs hiérarchiques, ni collègues, ni partenaires extérieurs…) hormis nos propres bonnes œuvres!!!
Cheikh Boureima Abdou Daouda


verser, couler à flots, se déverser, affluer, afflux, averse, fondeur [pour]

samedi 14 août 2010

compter le temps suivant le calendrier islamique


Depuis le 15 avril 2010, nous avions publié sur ce site un article relatif à la construction à la Mecque, d’un hôtel qui sera la deuxième plus haute tour au monde après la tour Burj Khalifa de Dubaï. Cet hôtel situé près de la Grande Mosquée sera surmontée d’une horloge six fois plus grande que celle de Big Ben, à Londres. D’une quarantaine de mètres de diamètre, l’horloge sera visible jusqu’à 17km à la ronde de nuit et de 11 à 12 km le jour. Les travaux de l’hôtel ne sont pas encore finis mais l’horloge est activée depuis le début du mois béni de Ramadan 1431. Voir l’article en entier ici.
Un de nos frères en Islam a publié un article sur notre Forum: «La Source », invitant les musulmans à compter le temps suivant le calendrier islamique. Voici ci-dessous l’intégralité de son article:
  --------------------------------------------------
Assalamou alaykoum wa rahmatoulaye wa barakatouh
Depuis hier (13 Août 2010) j'ai vu un sujet intéressant, notamment le Temps Makkah pour les musulmans du monde entier. Les musulmans doivent être convaincus que le centre de la Terre est la Mecque, et c'est peut-être pourquoi ALLAH en a fait une Terre Sacrée. Et donc l'heure de Makkah doit servir de référence aux musulmans du monde entier. La référence à l’heure GMT actuellement ne relève que de la passion, car aucun livre saint n'a fait de l'Angleterre une Terre sainte. S'y référer n'est qu'une aberration que le monde doit corriger maintenant. Chacun peut se lever un jour pour dire que chez lui c'est le centre du monde, et s'il est influent cela deviendra une vérité relative pour un certain temps.
Mais ce qui est rendu sacré par ALLAH, l'est de manière absolue, dans l'espace et le temps. C'est pourquoi, les musulmans doivent s'accorder sur le choix qu'ALLAH leur a fait, cela évite les divergences lorsqu'il s'agit de fixer les dates des grandes fêtes musulmanes. L'unité du monde musulman passera par là.
Il n'est pas normal que des musulmans continuent de travailler avec un calendrier solaire, alors que le leur est lunaire comme ALLAH l'a dit. Nous pouvons peut-être garder une constante pour la conversion, mais ne pas nous baser uniquement sur le calendrier solaire pour nos activités quotidiennes. L'heure GMT, le calendrier et bien d'autres choses ne sont des éléments hérités de la colonisation.
Notre  repère en tant que musulman, c'est le calendrier lunaire (qui doit être uniforme pour tous les Pays musulmans), en dehors de ce repère, et bien nous sommes perdus. C'est justement ce qui nous arrive aujourd’hui. Alors musulmans du monde entier réveillons-nous du sommeil profond dans lequel SATAN nous a plongés.
Amadou Soumaila
UAM Niamey

Au début du ramadan, Obama se dit en faveur d'une mosquée à Ground Zero

WASHINGTON — Le président américain Barack Obama s'est prononcé, vendredi, en faveur de la construction d'une mosquée sur le site des tours jumelles de l'ancien World Trade Center détruit lors des attentats du 11 septembre 2001, à New York.

Lors d'une réception tenue à la Maison-Blanche pour marquer le début du ramadan, le président Obama a déclaré que les musulmans avaient le droit de pratiquer leur religion au même titre que les autres citoyens. Selon lui, cette liberté d'expression comprend le droit d'ériger un lieu de culte sur un terrain privé dans Manhattan.

Le sujet a suscité une controverse aux États-Unis puisque les attentats du 11 septembre ont été revendiqués par un groupe d'intégristes musulmans.

C'était la première fois que le président Obama commentait ce débat.

SOURCE

mercredi 11 août 2010

Meilleurs vœux à l'occasion de Ramadan 1431


A l’occasion du Ramadan 1431, nous présentons nos meilleurs vœux de foi, de santé, de prospérité, de réussite et de bonheur ici-bas et dans l’au-delà à tous les musulmans en général et à la communauté musulmane du Niger en particulier!
Qu’Allah nous conforme davantage à accomplir les bonnes œuvres qui Lui plaisent et qui nous rapprochent plus de Lui!
Qu’Allah accepte toutes nos bonnes œuvres et pardonne toutes nos mauvaises actions celles que nous connaissons et celles que nous ignorons, celles commises volontairement et celles commises involontairement, celles commises en public et celles commises en cachette!
Qu’Il nous conforme davantage partout et toujours à ce qu'Il aime et agrée parmi les paroles, les actes et les comportements apparents et cachés! Qu'Il nous bénisse tous et fasse de nous des sources de bénédiction pour les autres!
Qu’Allah bénisse davantage la communauté de Mouhammad çallallahou alaihi wa sallam! Qu’Allah le Très Haut bénisse le Niger et ses fils où qu’ils se trouvent! Qu’Allah descende davantage Sa protection, Ses miséricordes et Ses bénédictions sur le Niger et son peuple et qu’Il fasse que l’unité, la paix, la sécurité et la prospérité, règnent toujours dans ce pays! Qu’Allah soubhanahou wa taala conforme et guide davantage nos autorités et qu’Il les aide à parachever la transition au gré de tous les fils et filles du Niger! Alloumma amîn!
Nous présentons toutes nos sympathies aux populations du Niger touchées d’une façon ou d’une autre par les pluies de ces derniers temps! Bon Ramadan à tous!
Cheikh Boureima Abdou Daouda depuis la Terre Sainte de la Mecque

Téléchargez les horaires de Ramadan 1431 pour Niamey au lien ci-après: