mercredi 18 août 2010

Comment éviter de vivre une vie hors-sujet?

 
Comment éviter de vivre une vie hors-sujet?

Louanges à Allah Seigneur de l’Univers qui a créé la mort et la vie pour éprouver Ses serviteurs et mettre en évidence les meilleurs d’entre eux en action; que les prières d’Allah, Son salut, Ses miséricordes et Ses bénédictions soient sur notre Prophète et Guide Mouhammad, sur sa sainte Famille et ses fidèles Compagnons!
La vie constitue le plus grand don que l’être humain ait reçu  de son Seigneur-Créateur et à ce titre il doit l’entretenir, la protéger et surtout être reconnaissant à Celui qui lui a donné ce don unique que rien n’égale dans l’Univers et qui une fois fini ne se renouvèlera jamais dans ce monde.
Malheureusement, beaucoup (et quand je dis beaucoup je ne fais que reprendre un terme coranique qui renvoie à une proportion écrasante de gens qui) ignorent ou feignent d’ignorer l’importance et surtout l’objectif de cette vie que le Créateur leur a donnée; si bien qu’ils la terminent parfois sinon souvent sans savoir pourquoi elle avait commencé. La majorité de gens gaspillent leur vie à travers des œuvres et des voies pour lesquelles elle ne leur a pas été donnée. Chacun court haletant derrière les vanités de ce bas monde, oubliant les trois grandes et fondamentales questions suivantes qui doivent occuper et préoccuper tout intelligent soucieux de son sort:
1- D’où viens-je?
2- Pourquoi suis-je ici sur cette terre?
3- Et quelle est en fin de compte la finalité de cette vie que je mène?
Voilà les trois grandes questions que chacun de nous doit se poser dans ce monde.
Signalons qu’il y a sept autres questions en plus de ces trois que chacun doit non seulement connaître mais surtout leur préparer les réponses adéquates.
Il y a trois questions qui nous seront posées dans la tombe:
- Qui est ton Seigneur?
- Quelle est ta religion?
- Qui est ton Prophète?
Et dans certaines variantes du Hadîs, on sera interrogé sur les actions c’est-à-dire sur leur référence.
Il y a quatre questions qui nous seront posées le Jour de la Résurrection:
«Nul serviteur ne se tiendra debout sur ses pieds le Jour de la Résurrection avant de répondre à quatre questions:
- Sur sa vie: en quoi l’a-t-il consacrée?
- Sur son corps: quel usage en a-t-il fait?
- Sur ses biens: comment les a-t-il acquis et dans quoi les a-t-il dépensés?
- Sur son savoir: comment l’a-t-il appliqué?».
Au lieu de se poser ce genre de questions et de leur chercher des réponses appropriées, les gens dans leur majorité préfèrent se laisser occuper par la recherche des solutions aux problèmes qu’ils se créent le plus souvent par leur refus obstiné de reconnaître leur état de faibles créatures qui sont créées et placées sur cette planète sans choix de leur part (puisque nul n’a été consulté pour savoir s’il voulait ou non venir sur terre) mais suivant un programme que connaît le Créateur et selon des objectifs que ce Créateur poursuit.
Regardez comment les gens (y compris les musulmans qui prient cinq fois par jour pour se souvenir de leur origine, de leur passage sur cette terre et surtout de la finalité de leur existence et le devenir qui les attend après cette vie éphémère) sont obnubilés par la course effrénée pour l’assouvissement de leurs désirs et penchants.
Plongés dans les activités interminables de la vie, ils oublient pour la plupart du temps qu’ils sont des créatures, qui sont créées pour un but bien déterminé, pour une période bien déterminée, dans un espace bien déterminé, pour des objectifs bien définis et selon des capacités et moyens bien limités.
Ils ont perdu le contact avec la source de leur existence, de leur force et de leur appui. Ils sont devenus la proie facile de Satan et de ses acolytes si bien qu’ils ne s’interrogent jamais sur la raison de leur présence sur cette terre.
Pourtant l’Homme voit qu’il change involontairement chaque jour sur les différents plans de la vie: anatomique, physiologique, psychologique, financier, social… Il y a mille et une choses qu’il voit sans comprendre le mécanisme de leur existence et de leur fonctionnement à commencer par son propre corps, la terre sur laquelle il vit, l’eau qu’il boit, le soleil qui le chauffe, la lune qui l’éclaire, l’air qu’il respire, les différentes nourritures qu’il consomme… Il y a aussi mille et une choses qu’il ne contrôle ni ne maîtrise dont sa propre santé, le temps qu’il fait (froid, chaleur, pluie, vent, canicule, inondations, tsunami, marée noire…), les événements de la vie (heureux ou malheureux) et il y a encore mille et un désirs et besoins qu’il n’arrive pas à satisfaire malgré ses efforts et malgré sa volonté de le faire.
Toutes ces manifestations de faiblesse, au lieu d’amener l’Homme d’aujourd’hui surtout ce «petit intellectuel élevé à l’école occidentale» à chercher la source de sa force, de son appui et de sa puissance, il s’entête et s’enfonce chaque jour dans son éloignement vis-à-vis de son Seigneur et cause finalement sa perte définitive et éternelle car la mort le surprendra au moment où il s’y attend le moins du monde. Ainsi, il se présentera devant son Seigneur sans rien accompli de la mission pour laquelle il a été créé et envoyé sur la terre. C’est à propos de cette catégorie de gens que le Seigneur Très Haut a dit: «Dis: «Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en œuvres? [Ce sont] ceux dont l'effort, dans la vie présente, s'est égaré, alors qu'ils s'imaginent faire le bien. [Ce sont] Ceux-là qui ont nié les Ayât (preuves, évidences, versets, enseignements, révélations…) de leur Seigneur, ainsi que Sa rencontre, leurs actions sont donc vaines». Nous ne leur assignerons pas de poids au Jour de la résurrection. C'est que leur rétribution sera l’enfer, pour avoir mécru et pris en raillerie Mes signes (enseignements) et Mes messagers ». Sourate 18, versets 103 à 106.
Voilà ceux qui auraient vécu une vie hors-sujet!!!
Qu’Allah nous en garde!
A quoi aura servi l’existence de l’Homme s’il n’a pas connu son Seigneur et ne L’aura pas adoré!
Que dira-t-il à Dieu le jour où il le rencontrera (et il le rencontrera bientôt et de façon inévitable)?
- Lui dira-t-il qu’il a fait tout pour que Sa loi ne règne pas sur terre?
- Lui dira-t-il qu’il a fait tout pour L’écarter des affaires sociales, économiques et politiques de son pays?
- Lui dira-t-il que Sa loi était dépassée et il s’est obligé de fabriquer sa propre loi?
- Lui dira-t-il qu’il n’avait pas eu le temps de s’occuper de la religion et de l’apprendre à cause de ses fonctions politiques, de son commerce ou de ses études?
Chers frères et sœurs en Islam, prions Allah pour que notre vie ne soit pas une vie hors-sujet et engageons dès cet instant à consacrer notre vie pour Lui et Lui Seul comme Il l’a dit: «Dis: «En vérité, ma Çalât (prière), mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, le Seigneur de Alamîn (hommes, Djinns et tout ce qui existe autre qu’Allah). A Lui nul associé! Et voilà ce qui m'a été ordonné, et je suis le premier à me soumettre». Sourate 6, versets 162 et 163.
Dès maintenant et pour toujours:
- Aimons notre Seigneur Allah pour qu’Il nous aime à Son tour!
- Soyons sincères avec Lui pour qu’Il accepte nos œuvres!
- Préférons-Le à nos âmes, à nos passions et à celles de toutes les créatures pour qu’Il nous préfère par rapport aux autres!
- Soumettons-nous à Lui et adorons-Le pour qu’Il nous accorde Sa récompense, Ses miséricordes, Ses bénédictions, Ses dons et privilèges!
- Consacrons-Lui notre vie, nos biens, notre pouvoir, notre force morale, notre force physique et tout ce qu’Il nous a donné pour qu’Il nous agrée et nous bénisse!
- Œuvrons pour favoriser Sa religion et Ses Commandements sur terre afin qu’Il nous favorise ici-bas et dans l’au-delà!
Qu’Allah nous compte parmi Ses serviteurs «…qui prêtent l'oreille à la Parole, puis suivent ce qu'elle contient de meilleur. Ce sont ceux-là qu'Allah a guidés et ce sont eux les doués d'intelligence». Sourate 39, verset 18.
Qu’Il nous garde d’être de «ceux qui disent: «Nous avons entendu», alors qu'ils n'entendent pas. Les pires des bêtes auprès d'Allah, sont [en vérité], les sourds-muets qui ne raisonnent pas. Et si Allah avait reconnu en eux quelque bien, Il aurait fait qu'ils entendent. Mais, même s'Il les faisait entendre, ils tourneraient [sûrement] le dos et s'éloigneraient». Sourate 8, versets 21 à 23.
Que chacun de nous profite de ce mois béni de Ramadan pour renforcer sa relation avec son Seigneur et pour demander l’affermissement sur la voie droite jusqu’à la mort, sachant que quand cette dernière viendra, rien ne nous sera profitable (ni biens, ni famille, ni chefs hiérarchiques, ni collègues, ni partenaires extérieurs…) hormis nos propres bonnes œuvres!!!
Cheikh Boureima Abdou Daouda


verser, couler à flots, se déverser, affluer, afflux, averse, fondeur [pour]

Aucun commentaire:

Publier un commentaire