jeudi 5 août 2010

La Mecque: Atelier de travail autour du système de transport en navette pendant le Hadj


Cet atelier (la deuxième édition) a été organisé  du 2 au 4 août 2010 à l’intention des Responsables du Transport en navette au sein des missions officielles du Hadj, des compagnies et organisateurs du Hadj ainsi qu’à l’intention du bureau de l’Etablissement en charge des pèlerins des pays africains non arabes.
La formation a été assurée par Dr Abdoullatif ibnou Ibrâhîm Boukhâry le Superviseur Général du secteur du Transport en navette au Ministère du Hadj.
L’atelier a vu la participation de plusieurs responsables de l’organisation du Hadj venus essentiellement du Bénin, Burkina Faso, Tanzanie, Afrique du Sud, Gambie, Sénégal, Ghana, Sierra Léone, Niger, Côte d’Ivoire, Togo, Tchad, Mali, Ouganda…
Le Nigéria et l’Ile Maurice avaient participé à la première édition de cet atelier.
L’objectif principal est de sensibiliser les participants sur le concept, les conditions, les exigences, l’importance et les avantages du système du Transport en navette qui sera appliqué à partir de cette année aux pays africains non arabes au cours des étapes du Hadj entre la Mecque et les autres lieux saints plus précisément: de la Mecque à Mina, de la Mecque à Arafa, de Mina à Arafa, d’Arafa à Mouzdalifa, de Mouzdalifa à Mina et de Mina à la Mecque. 

Les participants doivent à leur tour sensibiliser dans leurs pays respectifs les pèlerins et les responsables des agences en charge de l’organisation du Hadj.
La formation a été suivie d’une visite sur les lieux saints de l’Islam en particulier à Mouzdalifa, Arafa et à Mina.
Ce système de transport a été déjà testé avec succès pour les pays de l’Asie de l’Est et la Turquie. Il sera étendu donc cette année aux pays africains non arabes. Donnera-t-il alors les mêmes résultats positifs avec les Africains? 

Voilà le défi lancé aux pèlerins des pays africains non arabes (accusés jusqu’ici d’anarchistes pendant le Hadj)!



 Nous (Cheikh Boureima Abdou Daouda) avons eu l’honneur et la grâce d’Allah de représenter le Niger à cet atelier au nom de la Commission Nationale du Hadj et de la Oumra. Il faut rappeler que le Niger a eu cette année un quota de dix mille (10.000) pèlerins.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire