mercredi 8 septembre 2010

L’Islam est-il religion d’état en France

 Avec les panneaux d’affichage de la ville de Paris, l’officialisation de l’Islam a fait un pas de plus.
 Je l’ai reçue ce matin par courriel, de la part d’une amie. C’est une photo. Banale en apparence : elle représente l’un de ces multiples panneaux d’affichage comme on en trouve dans toutes les villes de France et d’ailleurs, servant tantôt à la publicité, tantôt à un message du maire. Et que dit-il ce panneau ? Ceci : "LE MAIRE ET LE CONSEIL MUNICIPAL VOUS SOUHAITENT UN JOYEUX RAMADAN". Au premier regard on se dit : c’est gentil de la part du maire d’Alger. Ou de Rabat. Ou de Tunis. Ou de n’importe quel autre ville musulmane dont le premier magistrat s’adresse ainsi à ses administrés. Puis on regarde de plus près, et on constate que ce message est surmonté d’un encadré : "Mairie de Paris".

Non je ne rêve pas, c’est bien dans la capitale de la France que se trouvent ces panneaux (j’emploie le pluriel car comment penser qu’il n’y en a qu’un ?) Il est à noter que l’équipe municipale ne s’adresse pas au musulmans de Paris, mais à tous les Parisiens, ce qui signifie que tous sont censés être musulmans et faire le Ramadan. On devine le dilemme du Maire. Car dire : ".... souhaitent aux musulmans de Paris un joyeux Ramadan", c’est entrer dans une logique communautariste. Il lui faudrait ensuite dire la même chose aux juifs pour le Yom Kippour, aux chrétiens pour Pâques, ou plutôt le carême, qui est un peu l’équivalent chrétien du Ramadan ? bien que tombé en désuétude. Alors on reste impersonnel : "...vous souhaitent un joyeux Ramadan". Je suis donc censé être musulman.
En somme, dans ce pays laïque qu’est censé être la France (mais combien le croient encore ?) le maire de la capitale peut sur les deniers publics, souhaiter un joyeux Ramadan à tous les musulmans que sont censés être les Parisiens.
Ces voeux viennent après d’autres manifestations du même type. C’est "Libération" qui le premier jour du Ramadan titre sur toute sa première page en énormes caractères : "QUAND LA FRANCE FAIT LE RAMADAN". Oui, la France, pas les musulmans de France. C’est la radio France Infos, "seule radio d’information continue" qui avec une ampleur croissante chaque année (et cette année plus encore que l’an dernier) fait plusieurs jours à l’avance des reportages sur le Ramadan qui va s’ouvrir. Alors quand il est ouvert.... Ce sont ces ministres de droite comme de gauche qui se montrent aux repas de rupture du jeûne, alors qu’ils n’oseraient jamais, au nom de la laïcité, se montrer partageant un repas pascal avec des chrétiens.
Alors je pose la question. Ou plutôt trois..
  • La France est-elle encore un pays laïque ? 
  • Si oui, que signifie encore ce terme ?
  • Si non, l’Islam est-il devenu religion d’Etat comme le catholicisme l’a été sous la monarchie ? 
Notre commentaire
Cet article me rappelle le feu Général Seyni Kountché qui avait implanté des panneaux dans la ville de Niamey affirmant sa foi et celle du peuple nigérien comme: «Notre Seigneur est Allah, notre Prophète Mouhammad, notre livre le Saint Coran et notre religion l’Islam »… mais où sont aujourd’hui ces panneaux? Aura-t-on encore au Niger un Président comme lui, attentif aux problèmes de l’Islam et des musulmans, qui suivait de lui-même et directement les prêches des marabouts? Parmi les actes que l’Islam et les musulmans lui reconnaîtront pour toujours, il y a la création de l’Association Islamique du Niger, véritable instance juridique où sont jugées jusqu’aujourd’hui les affaires sociales relatives au mariage, au divorce, à l’héritage…
Cheikh Boureima Abdou Daouda

Aucun commentaire:

Publier un commentaire