jeudi 9 septembre 2010

Résumé du sermon de la fête de Ramadan 1431


Prononcé par Cheikh Boureima Abdou Daouda à l’Université de Niamey
Allah est le plus Grand! Allah est le plus Grand! Allah est le plus Grand! Point de divinité digne d’adoration à part Lui! Allah est le plus Grand! Allah est le plus Grand! Et à Lui la louange!
Louanges à Allah Seigneur de l’Univers par la grâce de Qui s’accomplissent les bonnes actions! Il éprouve Ses serviteurs par le bien et par le mal, élève en degrés ceux qui agréent volontiers Ses Décisions et Ses Décrets et qui patientent face aux vicissitudes de la vie. Il multiplie la récompense de ceux qui L’adorent par amour et sincérité. Il assiste et guide davantage ceux qui se confient à Lui et qui implorent Son aide et son secours. Nous Le remercions pour tous Ses bienfaits apparents et cachés en particulier pour la grâce et le bienfait de l’Islam, pour la santé et la protection et pour nous avoir accordé la faveur de Son adoration. Nous témoignons qu’il n’y a point de divinité digne d’adoration à part Lui, l’Eternel Vivant qui ne meurt jamais et qui commande aux affaires de l’Univers en gros et en détail! Nous attestons que Mouhammad çallallahou alaihi wa sallam est Son serviteur et Son Envoyé, le meilleur de ceux qui ont prié, jeûné et fêté et le meilleur être humain ayant  marché sur la terre! Que mon Seigneur Allah déverse sur lui, Ses prières, Son salut, Ses miséricordes et Ses bénédictions, sur sa sainte Famille, ses Fidèles Compagnons et tous ceux qui suivront sa voie jusqu’au jour de la Résurrection!
Chers frères et sœurs en Islam, craignez votre Seigneur Allah, aimez-Le et adorez-Le avec sincérité et conviction, vous connaîtrez le bonheur ici-bas et dans l’au-delà.
Chers frères et sœurs en Islam, le mois de Ramadan vient de s’en aller avec tout ce qu’il renferme comme miséricordes divines, bénédictions, bienfaits, avantages et particularités. Il est parti comme sont partis d’autres Ramadans avant lui, telle est la Tradition Divine et telle est la nature de ce bas monde: toute chose qui commence arrivera à sa fin de façon inéluctable! En réalité ce n’est pas le Ramadan qui passe mais plutôt une partie de notre vie qui s’écoule avec l’écoulement de Ramadan. Soyons donc conscients de cela et profitons du reste de notre vie pour accomplir les bonnes actions qui nous rapprochent et nous élèvent auprès de notre Seigneur et qui alourdissent la balance de nos bonnes œuvres dans l’au-delà!
Armons-nous de courage, d’abnégation, redoublons d’efforts pour maintenir le contact avec notre Seigneur durant toute l’année et ne soyons pas leurrés ni par notre position religieuse, sociale, financière ou politique, ni par notre jeunesse!
Chers frères et sœurs en Islam, faites le bilan de votre mois: êtes-vous de ceux qui ont pleinement profité de ce Ramadan ou êtes-vous de ceux qui ont toujours remis à demain les bonnes actions qu’ils devaient accomplir? Votre spiritualité a-t-elle augmenté dans ce mois? Avez-vous maîtrisé votre langue et vos organes contre les péchés et la désobéissance pendant ce mois? Que chacun fasse donc son bilan, s’il le trouve positif, qu’Il remercie son Seigneur Allah et qu’il continue dans la même voie même après le Ramadan; et s’il trouve son bilan négatif, qu’il décide alors de se rattraper avant qu’il ne soit trop tard!
Chers frères et sœurs en Islam, certes, le jour de la fête est un jour de joie, d’allégresse, de réjouissance et de fierté mais vous connaissez la situation nationale dans laquelle elle intervient cette année à savoir entre autres la famine, les criquets et les inondations qui ont touché une partie de la population. Devant pareille circonstance nos réjouissances ne peuvent qu’être partielles car nous ne pouvons pas oublier nos parents, nos frères et nos sœurs victimes de ces catastrophes naturelles ici et ailleurs dans le monde comme au Pakistan.
La fête de Ramadan intervient également dans un contexte sociopolitique marqué par la transition militaire et les préparatifs pour les différents scrutins en vue d’un retour à une vie constitutionnelle normale.
Toutes ces situations nous interpellent à continuer à faire preuve de solidarité mutuelle, à nous pardonner réciproquement et surtout à nous entendre pour faire l’unité et la cohésion autour des idéaux et objectifs nobles afin de relever les différents défis auxquels notre pays est confronté aujourd’hui.
La situation générale de notre pays caractérisée par la pauvreté, l’insécurité, la famine, les catastrophes naturelles, la disparition du cheptel, la division sociale, les maladies, le retard scientifique… ne nous laisse plus autre choix que celui d’oublier nos différends et malentendus pour nous entendre et unir nos intelligences et nos forces afin de créer les conditions qui nous permettront de sortir de l’impasse dans laquelle nous sommes plongés nous et notre pays.
Allah est le plus Grand! Allah est le plus Grand! Allah est le plus Grand! Point de divinité digne d’adoration à part Lui! Allah est le plus Grand! Allah est le plus Grand! Et à Lui la louange!
Chers frères et sœurs en Islam, la situation générale de notre pays nous oblige à continuer à prier Allah le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux pour qu’Il fasse descendre davantage Ses miséricordes et Sa protection sur nous et sur l’ensemble du pays mais implorer Allah ne suffit pas, il faut qu’on Lui réserve la place qu’Il mérite dans nos cœurs, nos pensées, nos actions, nos paroles, notre vie familiale, sociale, économique, éducative et politique et cela à tous les niveaux individuels et collectifs.
C’est pourquoi nous réitérons une fois de plus notre souhait voire notre revendication pour la suppression de la laïcité de l’avant-projet de la constitution afin que celle-ci fasse objet d’un consensus national.
Chers frères et sœurs en Islam, la fête de Ramadan intervient cette année au moment où les négociations directes entre palestiniens et israéliens ont lieu et nous prions Allah que ces négociations aboutissent à un consensus significatif entre les deux parties pour que la paix puisse régner dans cette région du monde et que les palestiniens puissent s’adonner à la construction de leurs territoires.
La fête de Ramadan intervient enfin à quelques jours de la date anniversaire des événements du 11 septembre 2001 ayant touché les Etats-Unis et à cette occasion un groupe extrémiste chrétien basé en Floride a décidé de brûler le Saint Coran le samedi prochain malgré tous les avertissements et les mises en gardes qu’il a reçus.
Nous joignons ici, notre voix à celle de tous ceux qui ont condamné et qui continuent de condamner ce projet provocateur et incendiaire et nous demandons aux autorités américaines de faire tout pour empêcher la réalisation de ce projet qui non seulement saperait -s’il se concrétise- tous les efforts consentis par l’Amérique en vue de redresser son image dans le monde musulman mais entrainerait surtout des conséquences imprévisibles à travers le monde.
Chers frères et sœurs en Islam, sachez qu'il fait partie de la Sounnah du Prophète çallallahou a'layhi wa sallam, le jeûne de six (6) jours après Ramadan. Il  a en effet  dit: «Quiconque jeûne le mois de Ramadan et le fait suivre de six jours de Chawwal est comme celui qui  jeûne tout le temps de sa vie». Rapporté par Mouslim.
Ceci s'explique par le fait que la bonne œuvre est récompensée de dix à sept cents fois sa valeur, jeûner 30 (ou 29) jours de Ramadan équivaut à 300 jours de jeûne en récompense; et six jours de Chawwal équivalent à 60 jours d'où le jeûne de Ramadan avec six jours de Chawwal équivalent à 360 jours  soit un an de jeûne. Quiconque fait cela donc chaque année c'est comme s'il jeûne toute sa vie. Qu'Allah nous aide à appliquer cette Sounnah!
Bonne fête, qu’Allah accepte de nous et de vous les bonnes œuvres!
Wa kay yessi! Baraka da çalla!
Was-salamou alaïkoum wa rahmatoullah!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire