dimanche 5 décembre 2010

Sermon: Nouvel an hégirien 1432

Dans ce sermon du vendredi 3 décembre 2010, nous avons évoqué dans la première partie le problème de nos pèlerins bloqués en Arabie Saoudite et dans la seconde partie, nous avons parlé du nouvel an musulman qui s'annonce dans les heures qui suivent.

Résumé du sermon du vendredi 3/12/2010 – 27/12/1431H
Le problème du retour des pèlerins du Niger et le rappel du nouvel an hégirien

Louanges à Allah Seigneur de l’Univers qui a dit dans Son Puissant et Inattaquable Livre: «Certes, les croyants sont tous frères». Sourate 49; verset 10. Il a fait des musulmans une seule communauté et les a liés par les liens de la foi et de la fraternité islamique si bien qu’ils ne puissent jamais s’oublier ou oublier leurs problèmes réciproques. Nous témoignons qu’il n’y a point de divinité digne d’adoration hormis Allah l’Unique sans associé et nous attestons que Mouhammad çallallahou alaihi wa sallam est Son serviteur et Son Envoyé, lequel a dit: «Dans leur amour, leur compassion et leur bienveillance, les Croyants sont comme un seul corps qui lorsqu’un de ses membres souffle, voit tout le reste du corps partager à l’envie son insomnie et sa fièvre» (Hadîs  rapporté par Mouslim), que les prières de mon Seigneur, Son salut, Ses miséricordes et Ses bénédictions soient sur lui, sur sa Famille, ses Compagnons ainsi que tous ceux qui suivront sa voie jusqu’au Jour de la Résurrection!
Chers frères et sœurs en Islam, craignez Allah et empressez-vous de concrétiser votre foi en Lui et en Ses promesses et cherchez les moyens qui vous rapprochent de Son agrément et vous éloignent de Son courroux ici-bas et dans l’au-delà!
Sachez que le Hadj Edition 1431 a pris fin depuis deux semaines en Arabie Saoudite où les pèlerins ont regagné leurs lieux d’hébergements tandis que certains sont rentrés chez eux le même jour en l’occurrence les pèlerins de l’intérieur de l’Arabie Saoudite et de certains pays du Golfe.
Nous prions Allah soubhanahou wa Taala d’accepter le Hadj de tous les pèlerins, de pardonner leurs fautes et péchés, de les récompenser pour les peines, la fatigue et les différents désagréments qu’ils ont subis dans leurs corps, leur moral et leurs biens! Qu’ils fassent qu’ils rentrent tous en paix et retrouvent leurs familles respectives en paix! Qu’Allah pardonne à ceux d’entre eux qui ont été rappelés à leur Seigneur en sol saoudien!
Certes le Hadj a été une grande occasion pour se rapprocher de Dieu, pour s’humilier devant Sa Grandeur, demander Son pardon, rencontrer d’autres musulmans et surtout pour se rendre compte de la diversité de la Oummah Islamique et de son unité sur le plan cultuel. Les musulmans venus de tout coin du monde, s’habillant de deux pagnes blancs pour les hommes, répétant les mêmes formules caractéristiques du Hadj, accomplissant les rites du Hadj à travers les différents lieux saints de l’Islam, témoignent sans doute de cette unité et mettent en évidence la véracité de l’Islam et de son message pour ceux qui ne sont pas encore convaincus. Le point le plus frappant est l’ambiance dans laquelle s’effectue le Hadj c’est-à-dire malgré le nombre impressionnant des pèlerins, les musulmans accomplissent leurs rites dans la paix, la sérénité et le respect mutuel, chacun faisant attention aux autres à travers ses gestes, ses comportements et ses paroles. On ne peut avoir nulle part un tel rassemblement de millions de personnes durant des jours et cela dans le calme et la paix sans aucun problème majeur de sécurité.
Il convient ici de remercier tout d’abord Allah soubhanahou wa Taala pour ce privilège et cette particularité de l’Islam et remercier ensuite tous ceux qui ont contribué à assurer cette sécurité dans le monde à travers les différents aéroports, les gares et les moyens de déplacement, plus particulièrement le pays organisateur du Hadj à savoir l’Arabie Saoudite qui déploie chaque année le maximum de ses moyens et de ses forces pour assurer un bon déroulement du Hadj à tous les pèlerins du monde musulman.
Ceci dit, le déroulement du Hadj s’est effectué pour les pèlerins du Niger sans aucun problème majeur sauf qu’après le Hadj, la Compagnie Alwafir n’a pas honoré ses engagements signés dont celui de ramener les pèlerins au Niger entre le 20 et le 28 novembre 2010, le Hadj s’étant terminé depuis le 18 novembre 2010.
Malheureusement jusqu’aujourd’hui, vendredi 3 décembre 2010, Alwafir n’a effectué concrètement que trois vols sur les seize qu’elle devait organiser pour ramener les pèlerins qu’elle avait transportés en Arabie Saoudite sans compter les problèmes que rencontre la seconde compagnie, Max Air pour ramener elle aussi les pèlerins qu’elle avait transportés en Arabie Saoudite. Même si, on arrive à avoir un vol par jour (chose pratiquement impossible pour Alwafir qui ne possède que de trois avions pour tous les pèlerins de treize pays), il faudra compter deux semaines pour que tous nos pèlerins soient rentrés au pays. Or cela fait déjà deux semaines nettes que ces pèlerins sont dans l’attente, ayant épuisé leurs provisions et sont par conséquent exposés à la faim et à tout ce qui s’ensuit. La situation est triste et lamentable dans les lieux d’hébergement et si aucune solution n’est trouvée dans l’immédiat, elle risquera de se transformer en une tragédie aux conséquences incalculables, qu’Allah nous en préserve!
Certes, la Commission Nationale d’organisation du Hadj et de la Oumra dont je suis membre, continue de mener les contacts auprès des responsables d’Alwafir et auprès des services gouvernementaux saoudiens en charge de l’organisation du Hadj et cela avec le concours de l’Ambassadeur et du Consul Général du Niger en Arabie Saoudite (tous deux membres de la Commission), en vue de débloquer la situation. Soulignons que, toute analyse faite, la seule solution qui nous reste est de demander l’intervention des plus hautes autorités de notre pays auprès des autorités saoudiennes pour qu’elles mobilisent des avions pour rapatrier nos pèlerins avant qu’il ne soit trop tard ou avant que ces pèlerins se proposent leurs propres solutions en descendant dans les rues de la Mecque car toutes les hypothèses sont possibles aujourd’hui vu le pétrin dans lequel vivent ces pèlerins qui se sentent arnaqués de toute part et abandonnés à eux-mêmes.
Certes, nous -Communauté Musulmane du Niger- n’avons aucun moyen de pression sur Alwafir ni sur les autorités mais nous ne resterons pas les bras croisés devant cette situation et s’il le faudra, nous allons marcher jusqu’à l’Ambassade d’Arabie Saoudite pour exiger une solution rapide à ce problème car l'Arabie Saoudite a les moyens et peut faire pression sur la Compagnie Alwafir ou mobiliser ses avions pour régler le problème.
Qu’Allah soubhanahou wa Taala délivre tous les pèlerins du pétrin dans lequel ils sont, en l’occurrence ceux du Niger! Continuez donc à prier pour eux et pour tous les problèmes que connaît l’organisation du Hadj chez nous!

Chers frères et soeurs en Islam, vous allez clôturer avec la Volonté et la grâce d’Allah, une année et commencer une autre. Qu'est-ce que vous avez donc accompli durant l'année écoulée sachant qu'elle témoignera pour ou contre vous conformément à la nature de l'œuvre que vous aviez accomplie dedans? Et comment comptez-vous accueillir la nouvelle année? Que l'intelligent fasse le bilan de ses actions, s'il y trouve une défaillance ou manquement, qu'il se repente et qu'il décide à se rattraper pendant qu'il est temps. S'il trouve qu'il est sur le bon chemin, qu'il remercie son Seigneur et qu'il Lui demande la constance dans cette voie jusqu'à la mort.
Chers frères et sœurs en Islam, c’est non seulement l’occasion pour chaque musulman, de faire le bilan de ses activités de l’année passée, de tracer un nouveau programme pour la nouvelle année mais  aussi et surtout de se poser la question suivante:  Comment faire pour que ma nouvelle année soit positivement différente de mes années précédentes?
Certes, cette question est en fait le vœu ou le souhait que les gens se font personnellement et mutuellement au début de chaque nouvelle année, cependant on constate que beaucoup de gens restent à ce stade de formulation  des vœux et des souhaits sans jamais envisager d’entreprendre quelque chose qui leur permettra de concrétiser ces vœux. Ces derniers sont semblables à des graines de semences dont on peut emmagasiner autant de tonnes que l’on veut ou que l’on peut, aucune ne donnera fruit si elle n’est pas semée, cultivée et entretenue. Ainsi, aussi beaux qu’ils soient, nos vœux et souhaits ne seront réellement concrétisés que s’il  y a actions de notre part. C’est pourquoi il est dit: «L'action n'entraîne pas toujours le bonheur, mais il n'y a pas  de bonheur sans action ».  
Pour que notre nouvelle année soit positivement différente de nos années précédentes, nous devons entreprendre au moins une action/œuvre positive que nous n’avions jamais entreprise auparavant dans notre vie. En la réalisant totalement ou partiellement nous ferons automatiquement la différence entre cette année et celles qui l’ont précédée et de cette façon nous sortirons du cercle des perdants car celui dont deux de ses jours (de ses semaines, de ses mois, de ses ans) sont égaux en œuvre est un perdant comme la tradition islamique populaire l’a affirmé.
Cette action qui doit faire la différence entre nos années, diffère d’un individu à l’autre car nous n’avons pas tous, les mêmes préoccupations, les mêmes ambitions et encore moins les mêmes moyens.
Qu'Allah nous conforme à ce qu'Il aime et agrée! Qu'Il bénisse pour nous nos œuvres, notre vie et qu'Il nous aide à accomplir de bonnes actions durant cette nouvelle année et qu'Il nous pardonne les fautes et péchés commis durant l'année passée. Seigneur, nous Te demandons le bien de cette nouvelle année et le bien qu'il y aura après elle et nous nous réfugions auprès de Toi contre le mal de cette nouvelle année et le mal qu'il y aura après elle.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire