mercredi 24 août 2011

l’Islam en forte progression au Brésil


l’Islam en forte progression au Brésil

Premier plus vaste pays catholique du monde, le Brésil connait ces derniers temps, une montée croissante de l’Islam, accueillant chaque jour des milliers de nouveaux convertis. Issus majoritairement des « favelas », ces quartiers où règne la pauvreté et le chômage, les brésiliens convertis à l’Islam sont relativement jeunes, et rien qu’à Rio de Janeiro, ils représenteraient près de 85% des musulmans de la ville.

Une population brésilienne musulmane en essor

Dans un pays profondément imprégné par le catholicisme comme le Brésil, difficile de croire à un tel engouement des brésiliens pour la religion musulmane. Et pourtant, depuis les évènements du 11 septembre 2001, beaucoup ont cherchés à comprendre ce que renferme cette religion, et beaucoup se sont donc procurés le Saint Coran. De là s’est développé un intérêt particulier pour l’Islam, qui a aboutit à des milliers de conversions à travers le pays.
Selon un journaliste de canal + qui a mené un reportage au Brésil, le nombre de musulmans serait passé de 700 000 à 3 millions en 2010. Une progression frappante qui s’accompagne d’une relative augmentation du nombre des lieux de cultes construits dans ce pays, qui s’élève à 127, soit quatre fois plus qu’en 2000.
En Février 2009, une nouvelle mosquée dans le quartier de San Bernardo Do Campo fut inaugurée par un imam spécialement venu de Syrie. Tandis qu’au centre ville de Rio De Janeiro, plusieurs autres mosquées nichées dans des locaux d’immeubles, ouvrent leurs portes aux fidèles. A l’image de la mosquée Bilal Al Abachi, dont le local est entièrement géré et financé par les musulmans qui l’occupent.
L’Islam au brésil, est apparu aussi à travers un feuilleton intitulé « O Clone » est diffusé sur la chaine brésilienne O Globo en octobre 2001 qui retrace le voyage au Maroc d’une jeune brésilienne musulmane nommée Jade, partant vivre chez son oncle, et qui retrouve là bas, un mode de vie bercé dans l’Islam. Atteignant une audience record de plus de 50 millions de téléspectateurs par jour, le feuilleton a permis de transmettre à la population brésilienne, une image moins diabolisante et dégradante de l’Islam, contrairement aux médias.
Ainsi, le secrétaire général de la ligue islamique au Brésil, Abd An Nasser, affirmait en 2005 que le nombre de fidèles inscrits au centre culturel qu’il dirige à Sao Paolo, est passé de 3 en 2001, à plus de 1500 en 2005.
Avant cette vague des nouveaux convertis brésiliens, la population musulmane était essentiellement composée de descendants d’esclaves d’Afrique, qui ont été les premiers musulmans du Brésil au début du 19ème siècle. S’en est suivi, une immigration arabe à dominante musulmane aussi, représentée par des palestiniens, des syriens ou des libanais qui s’étaient réfugiés dans le pays pour fuir le contexte politique de leur pays.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire