mercredi 5 octobre 2011

Islam en Grande-Bretagne : un projet de mosquée soutenu par les non-musulmans



Maquette du projet de construction de la mosquée de Cambridge
Voici qui devrait donner une belle leçon de tolérance et d’intelligence à tous ces constipés de l’islam qui s’opposent à tout bout de champs à la constructions de mosquées au nom des valeurs républicaines de la France. Les habitants du quartier Mill Road de la ville de Cambridge en Grande Bretagne ont donné leur feu vert à la construction d’une grande mosquée et misent sur ce futur chef d-oeuvre architectural pour y développer le tourisme.

Un projet de mosquée soutenu par les non-musulmans

A l’heure où l’actualité des mosquées est souvent marquée par des actes de dégradation et de vandalisme, le cas de la ville de Cambridge a attiré notre attention. Le projet estimé à 15 millions d’euros n’a pas engendré d’hostilités de la part des non-musulmans, au contraire l’initiative a dès le départ été approuvée et soutenue par les riverains. La force de Tim Winter – anglais converti à l’islam figure du projet – et de son équipe est qu’ils ont su gagner les coeurs des riverains non-musulmans en les impliquant dans les choix architecturaux de la mosquée. Une participation félicitée par Anne-Prince responsable d’une association de défense des habitants connue pour ses actions coup de poing :
« L’association Muslim Academic Trust a été fantastique en impliquant la communauté locale et pas seulement d’une manière symbolique. Elle a par ailleurs été très ouverte dans le choix des plans. La mosquée sera le bâtiment le plus moderne du secteur. Elle sera si exceptionnelle, que les gens voudront venir la voir. »
Une mosquée à la British sans minaret mais avec une coupole. Un style moderne et inspiré selon son architecte David Marks des mosquées ottomanes assez présentes dans le pays. L’équipe a aussi prévu d’intégrer au projet un espace ouvert aux non-musulmans, un jardin public, un café et une salon de massage pour femmes.

Une ouverture mais à quel prix ?

L’exemple du projet de construction de la mosquée de Cambridge et son ouverture à la participation de non-musulmans dans les choix architecturaux est elle une piste à développer pour faciliter les constructions de mosquées en France ? Une question à laquelle nous n’avons pas forcément de réponse et que nous vous posons. Il est clair et on peut le voir à travers cet exemple qu’impliquer des non-musulmans dans un projet de construction de mosquée peut entraîner à faire des concessions. Un salon de massage pour femme ou même pour homme n’a rien à faire dans l’enceinte d’une mosquée, pareil pour le café.
Néanmoins, le fait d’impliquer, de faire participer la communauté locale aux choix importants du projet a permis de fédérer les habitants autour du nouveau lieu de culte et obtenir ainsi sans difficultés l’accord de la municipalité pour sa construction.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire