jeudi 15 décembre 2011

Séminaire de Formation pour le Certificat de Base en Finance Islamique à Niamey


Séminaire de Formation pour le Certificat de Base en Finance Islamique à Niamey (CBFI) destiné aux institutions publiques et privées du 14 au 16 décembre 2011.
Ouverture à Niamey d’un séminaire de préparation intensive de 3 jours sur les outils fondamentaux du financement islamique, sanctionné par le  CERTIFICAT DE BASE EN FINANCE ISLAMIQUE (CBFI), délivré par l’AIIF, permettant une maitrise des concepts de base de ce mode de financement et conduisant au Diplôme Professionnel Supérieur de Finance Islamique (DSFI) du même Institut.
Le séminaire est animé par M. Mouhamadou Lamine Mbacké (Expert International en Finance Islamique, MBA des   USA, Diplômé de l’Institut Supérieur en Finance Islamique de Bahreïn, PDG de AIIF- Advisory and Training).
Le séminaire a pour objectif de faire comprendre aux participants les concepts fondamentaux et les mécanismes des opérations financières islamiques en vue d’aider les institutions à travailler sur un dossier de financement islamique, à mettre en place des modes de financement islamiques ou à profiter de ses opportunités de financement.
Le séminaire permettra à chaque participant d’être agréé comme:
- Conseiller en financement islamique pour les régulateurs et institutions du gouvernement
- Banquier Islamique agréé de grade 1 du Diplôme Supérieur de Finance Islamique-DSFI de l’Institut
- Chef de Projet en finance islamique ou conseiller pour un dossier juridique
- Conseiller en projet assurance islamique ou Takaful.
Le Séminaire a été ouvert hier mercredi 14 décembre 2011 par le Directeur Adjoint du Cabinet du Premier Ministre qui a salué et encouragé, dans son discours, l’initiative de: «l'Institut Africain de Finance Islamique d'avoir organisé ce séminaire de formation qui va sans doute doter notre pays en général et nos institutions en particulier des experts en finance islamique. Cette dernière représente aujourd'hui un marché de plus de 800 milliards de dollars à travers le monde. Elle représente par conséquent une opportunité pour l'Afrique en général et pour le Niger en particulier en terme de diversification de son système bancaire et en terme d'attraction des investissements venant des pays du Golfe. En effet, elle peut permettre une diversification des sources d'investissements pour notre pays en vue de financer nos infrastructures…».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire