vendredi 23 décembre 2011

Une musulmane voilée gardait sa fille, ce sociologue témoigne et finit en larmes


Une musulmane voilée gardait sa fille, ce sociologue témoigne et finit en larmes


L’islamophobie est une pathologie bien française qui touche à la fois les partis politique de droite comme de gauche.

UMPS même combat ?

L’UMP a durant plusieurs mois usé du débat sur le port du niqab pour finalement l’interdire en bricolant un argumentaire sécuritaire. Puis il y a eu ce  débat sur l’islam rebaptisé en débat sur la laïcité parce que fallait pas trop montrer que l’on tapait sur les musulmanes, sans oublier tout au long de l’année les guéanteries et autres petites phrases sur les prières de rue, l’invasion des musulmans et les banlieues.
La gauche, elle n’a pas fait mieux, puisque le PS a voté la loi d’interdiction du niqab main dans la main avec l’UMP. On se souvient par ailleurs de cette affaire à Lyon où une femme musulmane s’est vue forcée de retirer son hijab  pour se marier, l’adjointe au maire qui célébrait le mariage était une élue Europe écologie les Verts.
Aujourd’hui en douce, profitant probablement de la crise de l’euro pour détourner le débat, le PS a validé à la commission des lois du Sénat une proposition de loi visant à restreindre le port du hijab au sein de l’espace public. Ainsi, si la loi est votée, une assistante maternelle musulmane qui serait voilée serait contrainte de retirer son hijab lorsqu’elle garde des enfants et ce même chez elle…même Marine Le Pen ne l’avait pas suggéré.

Un peu de tolérance dans ce monde de brutes

Comme vous pouvez souvent le voir à travers différents articles sur ajib.fr, les pays d’Amérique au sens large sont plus tolérants vis à vis de leur concitoyens musulmans, en même temps est ce que l’on peut faire pire ? Jour férié pour l’Aïd, hijab à l’école, séance d’apprentissage de l’islam pour les haineux islamophobes, coins de prières aménagés chez certains employeurs… ces pays ont compris que l’islamophobie était un poison pour la société et la cohésion nationale.
Ce qui nous amène à ce témoignage à la fois rempli de vérité, de tolérance et d’émotions. Il s’agit de Jean Dorion, sociologue Québecois qui raconte comment à travers la nourrice musulmane de sa fille, il est revenu sur ses préjugés sur l’islam et plus généralement comment cette rencontre a eu un impact dans sa vie. Il finira son témoignage en retenant ses larmes. Il y a des leçons à prendre pour tout le monde.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire