mardi 24 janvier 2012

Enseignement moyen et supérieur: création d'une nouvelle faculté à l'Université de Niamey

Plaçant l'enseignement diversifié et de qualité au coeur des actions du développement du Niger renaissant, le gouvernement a adopté un projet de décret portant création d'une faculté d'arabe, d'études islamiques et de pédagogie (FAEIP) à l'université Abdou Moumouni de Niamey. Cette heureuse action permettra de soulager de nombreux bacheliers issus des écoles francoarabes. La mesure a été prise du fait de l'évolution des établissements francoarabes au Niger et de l'engouement que la formation suscite au niveau des apprenants, ces dix dernières années. Par ailleurs, la langue arabe qui a, à la fois, le statut de langue nationale et de langue d'enseignement est reconnue comme une filière de formation en lettres. Selon le communiqué des conclusions du conseil des ministres du jeudi 12 janvier 2012, l'adoption de ce projet de texte qui consacre la création de la faculté d'arabe, d'études islamiques et de pédagogie au sein de l'Université Abdou Moumouni de Niamey permet à celle-ci de compléter les efforts de l'Université islamique de Say (UIS) en matière d'accueil et de formation d'étudiants. Ce projet de texte permettra également d'absorber la masse importante de bacheliers issus des établissements secondaires franco-arabes.
Aussi, ce nouvel enseignement à l'université sera renforcé par une recherche sur les manuscrits arabes conduite à l'Institut de recherches en sciences humaines (IRSH) ainsi que sur les aspects d'interférence linguistique entre les langues africaines et la langue arabe. Le gouvernement a annoncé que pour le financement de ce projet, des promesses fermes ont déjà été obtenues suite à une requête officielle que le Niger a soumise à la BID, par l'intermédiaire du ministère du Plan, de l'aménagement du territoire et du développement communautaire.
Il faut souligner que cette dernière mesure et bien d'autres engagées par les autorités de la 7ème République entrent dans le cadre de la modernisation de l'université Abdou Moumouni de Niamey. Déjà avancé dans le système des LMD, l'Université de Niamey connaitra beaucoup de reformes afin d'assurer un enseignement de qualité aux étudiants. Dans les 5 années à venir, les autorités de la 7ième République avec en tête le président Issoufou Mahamadou compte faire de l'éducation, plus précisément de l'enseignement secondaire, moyen et supérieur un véritable levier de développement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire