samedi 21 avril 2012

Inde: enseignement adapté aux aveugles pour apprendre le Coran et l’arabe


 
Les musulmans de France non voyants rencontrent des difficultés pour apprendre le Coran, et même pour apprendre la langue arabe. Généralement, ils apprennent le Coran en l’écoutant, et ils le lisent dans des Corans en braille français, en raison du manque de Corans en braille arabe. Une belle initiative indienne a été entreprise afin de permettre à de jeunes enfants de bénéficier de cours de Coran et de langue arabe en braille.

Initiative indienne pour les jeunes aveugles musulmans

Mise en place en 2009, une école de non voyants a ouvert ses portes dans la ville de Burdwan à l’Ouest de l’Inde. Elle accueille maintenant 11 élèves aveugles qui peuvent enfin bénéficier d’une formation adaptée à leur handicap. Au sein de cet récente école, les jeunes élèves apprennent à lire le Coran, l’arabe et l’ourdou, une langue irano-indienne, et ce avec le système braille.
Erigée par la fondation « Al-Madina Market Education & Welfare Society », cette école est la première de ce type dans l’Etat indien du Bengal Occidental. Elle espère proposer davantage de formations par la suite.

Des initiatives en France à poursuivre vivement

Une structure de ce type serait la bienvenue en France, où il manque cruellement d’enseignants de langue arabe en braille, mais aussi de Coran en braille (arabe). Il existe malheureusement encore pas assez de moyens adaptés aux musulmans non voyants afin de leur faciliter leur apprentissage coranique, et de la langue de la Révélation.
Cependant, des associations se sont lancées le défi de mettre à la disposition des non voyants des Corans en braille, et dont la demande est importante. C’est le cas par exemple de l’association Institut Paris Eglantine, qui distribue FisabililLâh actuellement des Corans en braille.
Que Dieu facilite le projet des associations qui donnent de la lumière à ces personnes désireuses d’apprendre leur religion, malgré leur handicap. Un handicap qui est finalement une épreuve et non une fatalité.
Une autre association s’investit également pour soutenir des musulmans, qui sont eux, sourds ou malentendants. C’est la première association qui représente les musulmans sourds de France. Il s’agit de « Donne moi un signe » qui œuvre pour faciliter l’apprentissage de l’islam à ces personnes, avec l’accès par exemple à des cours de religion et d’arabe, en LSF (langue des signes française) des vidéo en LSF, mais aussi des formations à la LSF pour les entendants. Que Dieu récompense leur dévouement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire