lundi 23 avril 2012

Le chef de l'Etat italien: nécessité d'intégrer l'Islam dans la société italienne

Le président de la république italienne, Giorgio Napolitano, a insisté lundi, sur la nécessité d'intégrer l'Islam dans la société italienne, à l'issue d'une visite à la mosquée de Rome. 

Le chef de l'Etat italien a plaidé à cette occasion, pour le développement des relations avec le monde musulman", affirmant que ce développement devait de réaliser par "des actions concrètes".

 "Comme vous le savez, j'étais récemment en Jordanie, et dans quelques semaines, je serai en Tunisie pour renforcer les relations entre les deux rives de la Méditerranée", a dit Napolitano aux responsables de la mosquée de Rome et du Centre islamique. 

Lors de cette visite, le chef de l'Etat italien était accompagné du ministre de la Coopération internationale et de l'Intégration, Andrea Riccardi et de la ministre de l'Intérieur, Anna Maria Anna Maria Cancellieri. Le président du Conseil d'administration de ce centre, le saoudien, 

Saleh Ben Mohammed Al-Ghamdi, a exprimé à ses hôtes, sa "gratitude" pour cette visite du lieu de culte musulman, qui est selon lui, une "preuve de l'hospitalité de la communauté musulmane en Italie, de la tolérance et l'amitié envers les peuples arabes". La visite de Napolitano à la mosquée de Rome, est la seconde d'un président de la République italienne, après celle intervenue en 1995, de Oscar Luigi Scalfaro, alors chef de l'Etat italien, qui avait inauguré cet édifice, plus grand lieu de culte musulman en Europe. 

"Dans la Rome des Césars et des papes, il y a la place pour tout le monde", a affirmé de son côté, Andrea Riccardi, soulignant que la construction dans la capitale de la Chrétienté du plus grand centre cultuel musulman en Europe est un droit, et non pas une concession pour de nombreux musulmans italiens".
SOURCE (Sans la photo)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire