lundi 7 mai 2012

Amérique: une société condamnée à payer 5 millions de dollars à une musulmane qu'elle a harcelée


Suite à sa conversion à l’islam elle était harcelée, sa société devra lui verser 5 millions de dollars


La société de télécommunication AT&T a été condamnée par la justice américaine à verser la somme de 5 millions de dollars à Susann Bashir pour avoir mis en place un environnement de travail hostile à son égard suite à sa conversion à l’islam.

Harcelée suite à sa conversion à l’islam

Susann Bashir, technicienne réseau âgée de 41 ans travaillait au sein de la société AT&T depuis 1999. En 2005, elle décide de se convertir à l’islam. Quelques mois plus tard, elle franchit le pas et choisit de porter le hijab.
Dès lors, elle commence a subir un véritable harcèlement de la part de son manager et de ses collègues qui n’hésitent pas à émettre des commentaires hostiles sur sa pratique de l’islam. Quotidiennement, elle a droit à des réflexions telles que « go to hell ! » (littéralement vas en enfer, cette expression est aussi utilisée pour dire vas te faire voir !) ou en encore « terroriste« . Souvent, des versets bibliques étaient déposés sur son bureau.
Dans une interview donnée au journal Kansas City Stra, Susann Bashir indique qu’elle était choquée et ne comprenait pas ce qu’il se passait. Avant qu’elle devienne musulmane, personne ne se préoccupait de sa religion ou encore de ce qu’elle portait. Par ailleurs, peu de temps avant sa conversion, elle fut citée dans la newsletter dans l’entreprise pour la qualité de son travail.

La société AT&T condamnée

Susann Bashir tente de désamorcer la situation par le dialogue. En 2008, elle contacte dans un premier temps les ressources humaines de son entreprise avant de porter plainte auprès de l’Equal Employment Opportunity Commission (commision pour l’égalité des chances dans l’emploi) qui ouvre une enquête. Son manager irrité par les investigations de l’EEOC lui demande de retirer son hijab et ira jusqu’à tenter de lui retirer par la force. Quelques mois plus tard, Susann Bashir est licenciée.
Le procès mettant en cause la société AT&T face à Susann Bashir a finalement eu lieu. Après plusieurs jours de délibération, le jury de Jackson County Circuit Court a condamné la société de télécommunication à payer 5 millions de dommages et intérêt à la plaignante.
Susann a salué la décision du tribunal indiquant qu’elle offrait aux employés vulnérables une voix contre la discrimination. Marty Richter porte parole de la compagnie AT & T a quant à lui  indiqué que sa société ferait appel.
En France, un certains nombre de frères et soeurs ont subi des cas similaires de discrimination. En septembre 2011, Kamel fonctionnaire de la mairie de Tremblay en France était menacé de passer en conseil de discipline et de suspension parce qu’il portait la barbe. En septembre 2010, Gulsen Ozturk était poussée à la démission parce qu’elle portait le hijab. Des cas que s’emploient à soutenir le Collectif Contre l’Islamophobie en France et d’autres associations comme la Coordination contre le racisme et l’islamophobie et les Amazones de la liberté.
SOURCE

Aucun commentaire:

Publier un commentaire