jeudi 5 juillet 2012

La Mecque : 22 programmes d’amélioration des services et installations pendant Ramadan


En Arabie Saoudite, le ministre du Hajj Bandar Hajjar a déclaré que le ministère avait terminé l’ensemble des préparatifs destinés à accueillir le mois de jeûne du Ramadan 2012 – 1433. Des aménagements seraient en cours afin d’accueillir un nombre incalculable de pèlerins, venus du monde entier. La ‘Omra de Ramadan est une grande occasion de visiter la Maison de Dieu, et des milliers de fidèles se préparent pour ce grand voyage.

Assurer le bien être des pèlerins

Depuis le 1er juillet, 3,8 millions de pèlerins sont entrés dans le Royaume d’Arabie Saoudite. Soit près de 400 000 pèlerins de plus que l’an dernier à la même période. L’organisation se doit d’être à la hauteur. Les pèlerins seront suivis électroniquement parlant d’après Al-Hajjar, et ce afin d’éviter tout incident.
Des inspecteurs seront sur le terrain dans tous les espaces à forte concentration afin de venir en aide aux pèlerins en difficulté. Les directives du Ministère afin d’assurer le bien être des voyageurs sont nombreuses. Vingt deux programmes d’amélioration des services et des installations pour les pèlerins vont être dévoilés par le Ministère. La municipalité de la Mecque aurait préparé un plan intensif afin de maintenir la ville propre, mais également assurer la sécurité et le confort des pèlerins et des visiteurs. 8.500 agents de nettoyage devraient assurer l’entretien des lieux. Plus de 550 vaporisateurs de pesticides, 181 compresseurs à déchets, l’objectif est la clarté.

Mesures mecquoises à la veille du mois sacré

D’après Khaled Al-Hayj, le maire suppléant de la Mecque, le plan serait axé sur l’intensification des travaux de propreté, la surveillance de l’environnement, et l’inspection des marchés, épiceries, étals et restaurants durant le mois de Ramadan. Il explique :
«La municipalité est décidée à mobiliser toutes ses ressources, ainsi que des installations destinée à mettre en œuvre son plan pour le mois de Ramadan, avec un accent particulier sur les zones à forte présence de fidèles tels que la zone centrale Haram, les souks, et les districts proches de la Grande Mosquée. »
D’après un expert économique, les Saoudiens auraient dépensé 60% de leurs revenus au cours du mois de Shaaban dans des biens de consommation destinés à la préparation de ce mois sacré.  Ce qui malheureusement attire des commerçants étrangers peu scrupuleux, d’où la surveillance massive des espaces commerçants dans les zones d’affluence. Les règles de santé et d’hygiène sont malheureusement souvent bafouées sous la chaleur et au vu du nombre incalculable de clients. Les deux abattoirs municipaux et privés seront supervisés et contrôlés de près d’après El-Hajjar. Travailleurs, techniciens et médecins vétérinaires devraient garantir une viande digne et « apte à la consommation ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire