jeudi 19 juillet 2012

La Tunisie légalise un deuxième groupe islamiste


Le gouvernement tunisien a légalisé l'organisation intégriste musulmane Hizb al Tahrir, qui va devenir le deuxième groupe de cette obédience à rejoindre la classe politique après avoir renoncé à la violence.

Hizb al Tahrir est un mouvement international salafiste qui aspire à rétablir le califat, forme disparue d'un empire islamique. Cette organisation ne prend pas part au processus électoral et ne défend pas la démocratie, et se concentre sur ses missions de prédication.
En mai, le gouvernement a légalisé un autre parti de la mouvance salafiste, le Front Islah, s'attirant par cette mesure les critiques du camp laïque. Ridha Belhadj, qui dirige la branche tunisienne du Hizb al Tahrir, a déclaré que le gouvernement de Tunis l'avait légalisée après qu'elle se soit engagée à mener une action politique pacifique. «Les objectifs du Hizb al Tahrir sont d'établir un califat islamique, d'éveiller les consciences à l'islam et de diriger le pays afin de réaliser des changements radicaux et l'unité de la nation islamique», a-t-il expliqué.
SOURCE (sans l'image)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire