samedi 21 juillet 2012

Niger: Le Premier ministre appelle à plus de solidarité envers les plus démunis


NIAMEY (Xinhua) - Le Premier ministre nigérien, Brigi Rafini, a, à l'occasion du début vendredi du jeûne de ramadan au Niger, invité les fidèles à mettre à profit ce mois béni pour faire davantage preuve de solidarité envers les personnes les plus démunies.
Dans un message, rendu public la veille, le chef du gouvernement a, après avoir souhaité un bon ramadan à l'ensemble de la "Oumah" (communauté) islamique, rappelé que le jeûne de ramadan est par excellence un moment de manifestation de foi et de dévotion à Allah et au Prophète Mohamed.
Par ailleurs, M. Rafini a eu une pensée particulière pour les fidèles de certains pays frères et voisins secoués par des crises multiformes.
"Cette situation fait de notre pays une victime collatérale, avec l'afflux de plusieurs milliers de refugiés maliens, d'une part, et d'un nombre particulièrement important de nos compatriotes retournés de la Libye et de la Cote d'Ivoire, d'autre part", a fait remarquer le Premier ministre.
Il forme le vœu pour que règnent au Niger, la cohésion, la solidarité, la paix et la prospérité durables.
En rappel, le croissant lunaire, annonçant le début du ramadan, a été aperçu jeudi soir dans plusieurs localités du pays, selon le Conseil islamique du Niger.
Il est recommandé à tout musulman jouissant d'une parfaite santé physique et mentale de jeuner ce mois béni de ramadan.
Le musulman jeuneur doit s'abstenir de manger, de boire et d'avoir des rapports intimes, du lever au coucher du soleil, "avec l'intention de répondre à un commandement d'Allah, avec l'intention d'obtenir l'agrément d'Allah", selon le prédicateur nigérien Ali Ben Sala.
Le ramadan, rappelle-t-on, constitue l'un des cinq piliers de l'islam, à savoir le monothéisme d'Allah, les cinq prières, l'aumône légale (zakat), le jeûne et le pèlerinage à la Mecque.
SOURCE (sans la photo)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire