vendredi 24 août 2012

Appel à la solidarité nationale en faveur des victimes des inondations au Niger


Résumé du sermon du vendredi 24/8/2012 - 7/10/1433 H
A la mosquée Centrale de l'Université de Niamey
Appel à la solidarité en faveur des victimes des inondations au Niger

Louanges à Allah Seigneur de l’Univers qui a dit dans Son Puissant et Inattaquable Livre: «Vous voilà appelés à faire des dépenses dans le chemin d'Allah. Certains parmi vous se montrent avares. Quiconque cependant est avare, l'est à son détriment. Allah est le Suffisant à Soi-même (Indépendant de tout besoin) alors que vous êtes les besogneux. Et si vous vous détournez, Il vous remplacera par un peuple autre que vous, et ils ne seront pas comme vous». Sourate 47, verset 38
Je témoigne qu’il n’y a point de divinité digne d’adoration hormis Allah, l’Unique sans associé. Il a fait de tous les musulmans des frères appartenant à une seule Communauté, et a légiféré pour eux des droits et devoirs mutuels. Je témoigne ensuite que Mouhammad est serviteur d’Allah et Son Envoyé qui a dit: «O hommes répandez la paix, nourrissez (le besogneux), respectez les liens de parenté et priez la nuit pendant que les gens dorment, vous entrerez au Paradis en paix».
Qu’Allah déverse sur lui Son salut, Ses prières, Ses miséricordes et Ses bénédictions ainsi que sur sa sainte famille, tous ses fidèles Compagnons et ceux qui suivront leur chemin jusqu’au Jour de la Résurrection!
Chers frères et sœurs en Islam, craignez Allah et cherchez à connaître les nouvelles et la situation de vos frères en Islam partout où ils se trouvent et rendez-leur leurs droits qui pèsent sur vos épaules tels que l’amour, l’alliance et le secours par tout ce que vous disposez comme moyens. En effet, parmi les implications de la fraternité islamique et de l’appartenance à la même communauté islamique, il y a le fait de connaître vos frères en tout lieu, d’être au courant de leurs nouvelles et de leurs situations, de combler leurs besoins, de les délivrer de leur détresse, de les secourir, de leur venir en aide, d’invoquer Allah en leur faveur et de s’intéresser à tout ce qui les concerne de près ou de loin. Le Prophète prière et salut d’Allah sur lui a en effet dit: «Quiconque ne s’intéresse pas chaque jour, aux problèmes des musulmans, ne fait pas partie d’eux».  
Comment pouvons-nous prétendre appartenir à une même communauté unie et fraternelle, adorant une même divinité Allah, possédant un même livre le Saint Coran, suivant un même prophète Mouhammad et s’orientant vers une même Qibla ou direction c’est-à-dire la Sainte Ka’ba; comment pouvons-nous prétendre tout cela, si nous ne nous occupons pas des problèmes de nos frères ici et ailleurs dans le monde?
Sachez donc, chers frères et sœurs en Islam que vous avez des frères et des sœurs partout dans le monde qui souffrent de plusieurs problèmes. Il y a parmi eux: ceux qui sont éprouvés par les affrontements armés, les calamités naturelles, les maladies, le spectre de la famine et ceux qui sont touchés par les inondations  au point d’avoir perdu leurs habitations, leurs biens, leurs animaux, leurs champs, leurs points d’eau, leurs mosquées voire certains de leurs parents.
Chers frères et soeurs en Islam, il y a aujourd’hui dans notre pays, une situation qui devient de plus en plus inquiétante, de plus en plus préoccupante. Il s’agit de la situation des victimes des inondations.
Devant une telle situation alarmante, il ne nous reste plus qu’à demander à tous les nigériens en général et à tous les musulmans et musulmanes en particulier, de faire preuve de solidarité, d’entraide, de sympathie, d’altruisme et surtout de sacrifice à l’égard de nos compatriotes qui souffrent.
Ces victimes des inondations, sont éprouvées dans leur foi, leurs biens, leurs familles, leur moral et leur physique.
Quant à nous, nous sommes éprouvés aujourd’hui par cet appel à la solidarité, un appel qui va mettre en évidence notre foi en Dieu, notre réaction à Ses recommandations et à celles de Son Messager Mouhammad çallallahou alaihi wa sallam ainsi que notre amour du prochain, notre compassion et notre pitié à l’égard des autres. C’est cela la nature des épreuves, certains en sortent victorieux avec augmentation de leur foi, de leur rang auprès de Dieu et de leurs récompenses tandis que d’autres sortent vaincus et perdants devant Dieu et devant les créatures.
Si nous sommes incapables de venir en aide à nos frères et sœurs, à nos compatriotes voire à nos parents dans pareille situation, je me demande dans quelle situation allons-nous les aider?
Si nous sommes incapables de manifester notre compassion et notre sympathie envers nos compatriotes en pareille circonstance, dans quelle autre circonstance le ferons-nous?
Que signifie alors notre appartenance commune à la même religion et à la même patrie?
Notre Seigneur Allah soubhanahou wa taala nous a bien dit dans le Saint Coran: «Vous voilà appelés à faire des dépenses dans le chemin d'Allah. Certains parmi vous se montrent avares. Quiconque cependant est avare, l'est à son détriment. Allah est le Suffisant à Soi-même (Indépendant de tout besoin) alors que vous êtes les besogneux. Et si vous vous détournez [de l'Islam], Il vous remplacera par un peuple autre que vous, et ils ne seront pas comme vous». Sourate 47, verset 38
Oui, quiconque se montre avare, il le fait à son propre détriment et quiconque fait le bien, il le fait pour lui-même; Allah se passe de l’Univers tout entier. Sachez que nous sommes tous appelés à dépenser dans la voie d’Allah, chacun selon ses moyens comme le Très Haut l’a dit: «Que celui qui est aisé dépense de sa fortune; et que celui dont les biens sont restreints dépense selon ce qu'Allah lui a accordé. Allah n'impose à personne que selon ce qu'Il lui a donné, et Allah fera succéder l'aisance à la gêne». Sourate 65, verset 7.
Le Prophète çallallahou alaihi wa sallam a dit:
- «Tout croyant qui nourrit un autre croyant contre la faim, Allah lui fera manger les fruits du Paradis et quiconque donne à boire à un croyant, Allah lui fera boire du Nectar cacheté (dans le Paradis)».
- «Dans le Paradis il y a des maisons dont on voit l’extérieur depuis l’intérieur et dont on voit l’intérieur depuis l’extérieur, on demanda: à qui seront-elles réservées? Il répondit: «à ceux qui donnent de la nourriture au besogneux, qui bonifient leurs paroles (disent de bonnes paroles) et qui prient la nuit pendant que les gens dorment».
Chers frères et sœurs en Islam, l'unité de la communauté islamique ne sera pas atteinte et sa situation ne sera pas redressée jusqu'à ce que  chacun de nous se voit et se considère comme responsable direct du bonheur de l'ensemble de la communauté. Et cela n'est possible que s'il rejette l'égoïsme et l'extrait de son cœur et qu'il soit conscient que le Prophète s'adresse à lui à travers ce genre de Hadîs cités ci-haut.
Il n'y a absolument pas d'unité si certains musulmans baignent dans l'opulence, la richesse, les délices et les jouissances de la vie, mangeant les meilleures nourritures, buvant les meilleures boissons, portant les meilleurs vêtements, vivant dans les meilleurs logements et circulant sur les meilleures montures, alors que leurs frères en religion meurent de faim, de pauvreté, de maladie.
Allah soubhanahou wa taala a dit selon un Hadîs authentique rapporté par Mouslim: «Allah le Très Haut dira le jour de la Résurrection: ô fils d'Adam, Je suis tombé malade mais tu ne m'as rendu visite. Le serviteur répondra: O Seigneur comment Te rendre visite alors que Tu es le Seigneur de l'Univers? Allah lui dira: N'as-tu pas su que mon serviteur un tel a été malade mais tu ne lui a pas rendu visite. Ne sais-tu pas que si tu l'avais visité tu allais Me trouver auprès de Lui? O fils d'Adam Je t'ai demandé de Me nourrir et tu ne M'as pas nourri. Le serviteur répondra: O Seigneur comment Te nourrir alors que Tu es le Seigneur de l'Univers? Allah lui dira: N'as-tu pas su que mon serviteur un tel t'a demandé de le nourrir  mais tu ne l'as pas nourri. Ne sais-tu pas que si tu l'avais nourri tu allais trouver cela (la récompense) auprès de Moi? O fils d'Adam Je t'ai demandé de M'abreuver et tu ne M'as abreuvé. Le serviteur répondra: O Seigneur comment T'abreuver alors que Tu es le Seigneur de l'Univers? Allah lui dira: N'as-tu pas su que mon serviteur un tel t'a demandé de l'abreuver  mais tu ne l'as pas abreuvé. Ne sais-tu pas que si tu l'avais abreuvé tu allais trouver cela (la récompense) auprès de Moi?».
Le Prophète prière et salut d’Allah sur lui a dit: «Le plus aimé des hommes auprès d’Allah est le plus utile d’entre eux. La plus aimée des œuvres auprès d’Allah est le fait d’introduire une joie [dans le cœur] d’un musulman ou le soulager d’une peine ou lui payer une dette ou le soulager d’une faim. Certes, que j’aide mon frère musulman à résoudre son problème, est plus aimé de moi que le fait de me retraiter à la mosquée [pendant] un mois. Quiconque maîtrise sa colère, Allah protégera son honneur. Quiconque domine sa fureur (rage) alors qu’il peut -s’il le voulait- la manifester, Allah remplira son cœur d’espoir le jour de la Résurrection. Quiconque aide son frère jusqu’à lui régler son problème, Allah affermira ses pas le jour [de la Résurrection] où les pas glisseront. Certes, le mauvais caractère (comportement) corrompt (gâte) l’œuvre comme le vinaigre corrompt le miel». L’authentique recueil des Hadîs 1/176. 
La situation de nos compatriotes constitue une occasion pour appliquer ce Hadîs prophétique. Ne laissez pas l’occasion vous échapper car nul ne sait ce que demain lui réserve, appliquez-le plutôt pour être le meilleur et le plus aimé des hommes auprès d'Allah.
Qu’Allah ait pitié de nous! Qu’Il fasse descendre sur nous Ses miséricordes et Ses bénédictions! Qu’Allah bénisse le Niger et son peuple! Qu’Il nous accorde la tranquillité physique et morale en nous-mêmes, dans nos familles et dans notre pays! Allahoumma Amîn!
Was-salamou alaïkoum wa rahmatoullah!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire