jeudi 6 septembre 2012

Au Burkina, 18 morts et 21 000 sinistrés dans les intempéries


Les mêmes pluies diluviennes avaient déjà fait au moins 68 morts au Niger voisin.

Des pluies diluviennes accompagnées d’inondations ont fait 18 morts et plus de 21 000 sinistrés depuis juin au Burkina Faso, un pays déjà confronté à une crise alimentaire, a-t-on appris jeudi de source officielle.
«Depuis le début de la saison des pluies en juin, nous avons dix des treize régions qui ont été affectées et 17 provinces sur les 45 nous ont signalé des sinistres divers et sollicité l’aide de l’Etat», a souligné le secrétaire permanent du Conseil national de secours d’urgence (CONASUR), Boubacar Diané. Il a précisé que ces décès ont été causées par des éboulements et effondrements d’habitations.

Les intempéries empirent la situation de crise alimentaire 

La plupart des 21 000 personnes sinistrées logent dans des écoles alors que la rentrée scolaire prévue en octobre approche, a-t-il ajouté. «Il nous faut trouver rapidement des abris. On a déjà envoyé des tentes dans les provinces, mais il faut en trouver d’autres», a indiqué Boubacar Diané.
Au Niger voisin, au moins 68 personnes sont mortes et près de 500 000 ont été sinistrées après des inondations causées par de fortes pluies tombées depuis juillet. Le Burkina Faso fait face cette année à une crise alimentaire due à des mauvaises récoltes enregistrées en 2011 à la suite d’un déficit pluviométrique.
Le pays est également confronté à l’afflux massif de réfugiés maliens qui fuient leur pays dont la partie nord est tombée aux mains de groupes islamistes armés. Au moins 100 000 réfugiés maliens ont été enregistrés dans le pays par le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).
(AFP)
SOURCE (sans l'image)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire