mardi 25 septembre 2012

Le Pakistan appelle à participer à la journée mondiale du hijab

Un parti politique pakistanais, le Jamaat-el-islami, a appelé ses concitoyens à participer massivement à la journée mondiale du hijab. Cette journée qui a lieu aujourd’hui, le 4 septembre, a pour objectif de faire face aux problèmes liés au port du hijab à travers le monde. A l’occasion de cet évènement, le parti pakistanais souhaite également proposer une modification constitutionnelle afin de rendre le port du hijab obligatoire pour les femmes du pays.


Un parti politique pakistanais, le Jamaat-el-islami, a appelé ses concitoyens à participer massivement à la journée mondiale du hijab. Cette journée qui a lieu aujourd’hui, le 4 septembre, a pour objectif de faire face aux problèmes liés au port du hijab à travers le monde. A l’occasion de cet évènement, le parti pakistanais souhaite également proposer une modification constitutionnelle afin de rendre le port du hijab obligatoire pour les femmes du pays. C’est aussi une journée de solidarité et de soutien avec les femmes victimes d’intolérance et d’islamophobie en raison de leur port du hijab, essentiellement dans les pays occidentaux. C’est le cas par exemple de Marwa Sherbini mortellement poignardée en Allemagne en 2009 ou encore de toutes ces femmes en France agressées ou insultées parce qu’elles portent un hijab ou niqab.
Cette année, diverses polémiques ont éclaté autour du port du hijab, et ce, parce que de plus en plus de musulmanes le portent, et qu’elles sont de plus en plus visibles et présentes dans la société (école, travail, et même dans les médias et la politique). Mais, l’une des polémiques les plus médiatisées sur le hijab cette année fut celle relative aux sportives voilées, participant à à des compétitions internationales, comme celles des JO de Londres. Les femmes portant le hijab doivent faire face à des hostilités de leur société, et parfois même un harcèlement comme ce fut le cas pour une employée de Walt Disney en Floride.
In fine, le but de cette journée est de dénoncer les attaques de certains médias et de pays occidentaux à l’encontre du hijab et de ses valeurs. A cet égard, le dirigeant du parti, Munawar Hassan, estime que c’est une manière pour les femmes voilées de défendre les valeurs musulmanes face à l’occidentalisation, et qu’elles doivent être libres de porter le hijab. En effet, le hijab n’est pas un asservissement à l’homme ou à qui que ce soit, mais un acte d’adoration de la femme pour Son Créateur. Il est aussi une protection pour la femme, pour préserver ses atours, sa beauté, et sa pudeur à l’extérieur, des regards malveillants, car la femme a une place inestimable en islam.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire