mercredi 31 octobre 2012

Hajj 2012 : 4 millions de fidèles cette année, un succès selon le gouverneur de La Mecque



Près de quatre millions de fidèles se sont rendus cette année en Arabie Saoudite, pour effectuer leur pèlerinage, cinquième pilier de l’islam.
Ce chiffre a été confirmé par le Prince Khaled Al-Faisal, qui a ajouté que le « pèlerinage de cette année a été un succès retentissant ». Globalement, le défi a été d’assurer le bon déroulement de ce voyage pieux (sécurité, logistique, problèmes sanitaires, etc).
Au cours d’une conférence de presse, le Prince saoudien a rappelé que « l’islam est une religion de modération, et de service à l’humanité. C’est une religion de paix, d’amour, et appelle à la coexistence pacifique avec les autres ». Vivre avec les autres, cohabiter : le hajj est une preuve de cette possibilité : des pèlerins affluent des quatre coins du monde dans un but unique. Il est rare, voire impossible de trouver un tel exemple de concentration d’autant de nationalités, de classes sociales, de personnes aux cultures différentes dans un lieu unique. Une masse d’individus si différents les uns des autres, mais portant des habits similaires, effectuant les mêmes rituels, et s’unissant par leur piété : l’adoration du Créateur, Le Tout-Puissant, la croyance en son Messager (que la paix et le salut soient sur lui). Une image belle et révélatrice, qui devrait être davantage mis en avant par les médias, selon le Prince.
Le Prince a terminé en annonçant les prochains projets des lieux Saints : un plan de développement global de La Mecque, pour accueillir comme il se doit les pèlerins dont le nombre ne cesse de s’accroître au fil des années, un plan de transports en commun de la ville, un projet de construction de murs autour des lieux saints pour lutter contre la clandestinité de plus en plus accrue.
Il a évoqué la nécessité de sensibiliser davantage les pèlerins avant leur arrivée en Arabie Saoudite pour une meilleure efficacité et adaptation sur le terrain.
Que Dieu récompense les efforts de tout ceux qui œuvrent au bon déroulement du pèlerinage. Que Dieu accepte le hajj de ces pèlerins, et qu’Il permette à d’autres de l’effectuer à leur tour dans la sincérité.

Arabie Saoudite: 1 000 asiatiques ont embrassé l’islam suite à la da’wah d’un philippin



Selon le quotidien arabophone Al-Sharq, Ronaldo, un jeune travailleur philippin installé à Riyad a aidé près de 1 000 asiatiques, dont des membres de sa famille à embrasser l’islam.
Ronaldo s’est converti à l’islam il y a quelques années alors qu’il cherchait la compréhension d’un verset du Noble Coran.
Il côtoyait régulièrement des musulmans qui l’invitaient à la prière. Il décida donc de se renseigner davantage sur l’islam. Il s’était rendu par la suite dans un centre islamique où il put trouver réponses à ses questions, et apprendre de manière plus approfondie l’islam. C’est ainsi qu’il devint un prêcheur de l’islam, se rendant dans des entreprises, des résidences occupées par des travailleurs asiatiques pour leur expliquer la foi musulmane.
 L’Arabie Saoudite fournit une aide à ces centres de Dawa, avec des enseignants, des prédicateurs, pour les gens désireux de connaître l’islam. Des livres sont par exemple envoyés dans des pays asiatiques, notamment aux Philippines.
Hormis l’aide fournie pour découvrir l’islam, un organisme saoudien aide des nouveaux convertis, à effectuer leur Hajj, et le nombre de venants est de plus en plus accru au fil des années.

lundi 29 octobre 2012

Tchétchénie : Les bases de l'islam bientôt enseignées dès la maternelle


Les bases de l'islam enseignées dès la maternelle, cela devrait être bientôt le cas en Tchétchénie d’après l’agence de presse Russe RIA.
Les autorités tchétchènes envisagent en effet pour l’année prochaine d'introduire l'enseignement des bases de l'islam dans les écoles maternelles de la région a annoncé le porte-parole du mufti de cette république russe.
L'initiative d'ajouter au programme deux nouvelles matières appartient au numéro un tchétchène Ramzan Kadyrov. Selon ce dernier, l'objectif de ces cours est de faire connaître aux enfants le véritable islam en restant sur l’apprentissage des bases et de l'histoire de la religion. 
"Ces nouvelles matières seront introduites progressivement dans le programme préscolaire. Prochainement, elles seront introduites à Grozny, la capitale", a indiqué la source avant d'ajouter que les enseignants seraient sélectionnés parmi les diplômés de l'Université islamique de Russie.
"Le premier concours de sélection des enseignants a eu lieu lundi à Grozny. Une quarantaine de candidates s'y sont présentées", a poursuivi la source avant de conclure que ce programme avait été concilié avec la commission gouvernementale chargée de l'éducation de la petite enfance et avec la mairie de Grozny.

dimanche 28 octobre 2012

Reportage: fin du déroulement du Hadj 1433/2012


Nous sommes à Mina ce matin du 12 Zoul-Hidjah 1433 correspondant au 28 octobre 2012, jour où il est permis aux pèlerins après avoir lapidé les trois socles, de quitter définitivement Mina pour soit regagner leurs pays soit regagner leurs lieux d’hébergement à la Mecque en attendant les vols du Hadj retour.
Conformément à une autorisation émise par les plus hautes instances islamiques, il est désormais possible de procéder au lancement des socles avant la déclinaison du soleil c’est-à-dire avant la prière du Zouhr, ceci afin d’éviter la concentration des pèlerins au même moment au niveau des socles. Nous savons effet, que dans la plus part des temps et des cas, c’est cette concentration des pèlerins qui entraine des bousculades parfois meurtrières. Cette autorisation de lancer les stèles avant la prière de Zouhr, est donc venue à point nommé pour pallier à ce problème d’encombrement de pèlerins. La CNOHO avait établi depuis Niamey un chronogramme de passage des Agences pour le lancement des socles et ce chronogramme a été bien respecté, Dieu merci, ce qui a beaucoup facilité cette année le lancement des socles sans encombre ni bousculade.
En outre, le système de transport en navette dans lequel le Niger a été réintégré a été une réussite totale surtout en ce qui concerne les étapes les plus importantes du Hadj à savoir Mina-Arafa et Arafa-Mouzdalifa. On savait qu’avec le système de transport classique, un bus pouvait mettre plusieurs heures pour parcourir l’étape Mina-Arafa ou Arafa-Mouzdalifa mais avec le nouveau système, le bus met juste 10 à 15 minutes pour ces étapes.  En tant que coordonnateur de ce système avec les bureaux en charge des pèlerins nigériens, je n’ai pas rencontré un seul responsable d’Agence voir un seul pèlerin qui n’est pas satisfait de ce système de transport, ce qui montre donc sa réussite à plus de 95% selon mon propre avis. Il faut souligner que pour les étapes Makkah-Mina et Mina-Makkah c’est le système traditionnel qui est appliqué à cause de certaines infrastructures non disponibles à la Mecque plus précisément les stations ou points de rassemblement de pèlerins.  Néanmoins, l’étape Makkah-Mina a été une réussite car avant midi nos pèlerins étaient tous à Mina le premier jour du Hadj. Quant à l’étape Mina-Makkah qui a lieu aujourd’hui, elle se poursuit normalement selon les programmes établis par les trois bureaux en charge de nos pèlerins; et on ne signale aucun problème jusqu’à l’heure où j’écris ces lignes.
Une fois de retour à la Mecque, les pèlerins vont attendre le programme de vols retour qui normalement devrait commencer dans la première semaine de novembre 2012. En attendant cette date, certaines agences qui n’ont pas eu le temps de visiter Médine, feront un crochet là-bas avant leur départ.
Il faut signaler enfin qu’on déplore quatre cas de décès jusqu’ici parmi les pèlerins nigériens dont deux à Médine et deux à la Mecque.
Voilà pour le moment, l’essentiel de l’actualité du Hadj 1433/2012.
Cheikh Boureima Abdou Daouda depuis l'Arabie Saoudite.



RECTIFICATIF:
Je viens de rectifier les quatre cas de décès dont deux à Médine et deux à la Mecque, contrairement à ce que j'ai dit hier: "... dont un à Médine et deux à la Mecque"

vendredi 26 octobre 2012

Meilleurs voeux à l'occasion de la fête de Tabaski1433


Meilleurs voeux à l'occasion de la fête de Tabaski1433
Depuis Mina lieu de rassemblement des pèlerins avant et après Arafa, je présente mes meilleurs vœux de santé, de foi, de prospérité, de succès et de réussite à tous les musulmans du monde en général et à ceux du Niger en particulier. Qu'Allah le Très Haut accepte de nous tous, les bonnes œuvres, pardonne les mauvaises, unisse les cœurs des musulmans, élève l'Islam et les musulmans où qu'ils se trouvent. Qu'Allah fasse régner la paix et la stabilité partout dans le monde et qu'Il nous accorde la tranquillité morale et physique dans nos âmes, nos familles et nos pays! Je demande pardon à tous pour tout manquement volontaire ou involontaire! Cheikh Boureima Abdou Daouda. 

jeudi 25 octobre 2012

Belgique : bientôt des cours d'islam dans les écoles catholiques ?


Enseigner l’islam dans les écoles catholiques est envisagé en Belgique. L’idée a été émise par le SeGEC (Secrétariat général de l’enseignement catholique) par la voix de son directeur Etienne Michel, au terme d’un congrès sur les perspectives de l’enseignement catholique pour les dix prochaines années, samedi 20 octobre. 

« Est-il juste, lorsqu’une majorité des élèves fréquentant une école catholique est de confession musulmane, de ne pas offrir le choix de suivre un cours de cette confession, même si le cadre légal l’exclut actuellement ? », s’est interrogé M. Michel. 

« Comment construire un vrai dialogue inter-convictionnel dans les écoles, sachant que la relégation du religieux dans la sphère privée n’offre aucune solution à l’égard des risques de dérive fondamentaliste ? Plutôt un vrai cours de religion, donné par quelqu’un de formé, que des discours simplistes tenus dans des arrière-salles de café », a-t-il proposé. Le but serait d’inscrire les établissements catholiques dans la dynamique d’une « société multiculturelle » d’autant plus que « le nombre d’élèves de religion musulmane » est « parfois majoritaire dans certaines écoles » a rappelé le directeur du SeGEC. 

Introduire des cours de religion musulmane permettrait alors de répondre à cette demande. 

Actuellement, une seule école catholique d'enseignement à Cheratte, dans la province de Liège, bénéficie d'une dérogation pour pouvoir dispenser de tels cours, que le cadre légal exclut de l'enseignement catholique depuis plus d'une dizaine d'années. 

En les réintroduisant, l’enseignement catholique y voit indéniablement une manière d’augmenter ses effectifs et de concurrencer les écoles de l’enseignement officiel, où les cours de religion islamique sont dispensés. 

mercredi 24 octobre 2012

Début du Hadj 1433/2012


Nous sommes dans la ville sacrée de la Mecque le berceau de la foi et la ville native de notre Prophète Mouhammad çallallahou alaihi wa sallam. Nous sommes mercredi 8 Zoul-Hidjah 1433 correspondant au 24 octobre 2012, c’est donc le jour du début des étapes du Hadj de cette année. Toutes les dispositions sont prises à tous les niveaux et sur tous les plans aussi bien du côté de l’Arabie Saoudite pays hôte et organisateur avec tous ses services mobilisés, que du côté des différents pays du monde musulman représentés par les missions, les organisations et les agences en charge de l’organisation du Hadj. Les pèlerins se rendent à Mina où ils passeront la journée et la nuit avant de se rendre incha-Allah demain jeudi 25 octobre 2012 à Arafa pour y passer la journée.
Cette station des pèlerins à Arafa est non seulement le lieu du plus grand rassemblement mais surtout l’étape la plus importante du Hadj car celui qui rate la station à Arafa, a raté le Hadj de l’année en cours.
Quant au musulmans non pèlerins, il leur est recommandé de jeûner le Jour d’Arafa car son jeûne permet la rémission par Allah de deux années de péchés: une année passée et une année à venir.
Le Jour d’Arafa est aussi le meilleur jour de l’année et le jour le plus privilégié pour l’invocation. C’est pourquoi il est recommandé aux musulmans pèlerins et non pèlerins de multiplier les invocations et surtout l’expression: la ilaha illallahou wahdahou la charika lahou, lahoul moulkou wa lahoul hamdou wa houwa ala koulli chay-in qadîr.
A Arafa, les pèlerins accompliront incha-Allah les prières de Zouhr et d’Açr ensemble et raccourcies à deux rakats chacune, au moment du Zouhr. Dans l’après-midi, ils s’adonneront aux invocations jusqu’au coucher complet du soleil pour déferler ensuite à Mouzdalifa où ils prieront les prières du Maghrib et d’Icha en raccourcissant cette dernière. Ils resteront à Mouzdalifa pour passer la nuit et permission est faite aux vieillards, aux malades, aux faibles… de quitter Mouzdalifa pour Mina après minuit. Avant de quitter Mouzdalifa, les pèlerins ramasseront 7 cailloux avec lesquels ils lanceront le grand socle une fois arrivés à Mina le vendredi 10 Zoul-Hidjah correspondant au 26 octobre 2012. Ils se raseront ou se coifferont et égorgeront leurs sacrifices. Après quoi, ils pourront porter leurs habits ordinaires pour se rendre à la Mecque pour effectuer le Tawaf et le parcours entre Çafa et Marwa. Ils reviendront après cela, à Mina pour passer les deux ou trois nuits suivantes et procéderont au lancement des trois socles chaque jour. Ils pourront quitter Mina le dimanche 28 octobre 2012 c’est-à-dire au 12e jour de Zoul-Hidjah après avoir lancé les socles. Voilà de façon résumée les différentes étapes du déroulement du Hadj.
Il faut signaler que l’Arabie Saoudite a pris plusieurs mesures cette année qui ont permis de rendre la circulation des bus très fluide entre la Mecque et Mina. Parmi les mesures prises l’interdiction faite aux équipes médicales des missions étrangères d’exercer à Mina dans la mesure où il y a eu création d’une centaine des centres médicaux et 25 hôpitaux sur les lieux saints (Mina, Arafa et Mouzdalifa). Il y a également l’interdiction faite aux ambulances des missions étrangères d’accéder à Mina sans un laisser-passer spécial et très difficile à obtenir. Notre pays, le Niger, ne fait pas exception à cette règle autrement dit, nos ambulances ne peuvent pas accéder  aux lieux saints faute de ce laisser-passer spécial.
Rappelons enfin que le Niger est réintégré dans le système de transport en navette qui facilitera beaucoup aux pèlerins leurs déplacements de Mina à Arafa, d’Arafa à Mouzdalifa, de Mouzdalifa à Mina à condition qu’il soit bien respecté.
A l’heure où nous écrivons ces lignes (14h30 heure de l’Arabie Saoudite) tous les pèlerins nigériens y compris les membres de la CNOHO sont arrivés à Mina à l’exception de moi-même qui assure la coordination du mouvement des pèlerins de la Mecque à Mina et je ne tarderai pas à les rejoindre incha-Allah une fois que vérification sera faite du départ de nos pèlerins à Mina.
Cheikh Boureima Abdou Daouda depuis la Mecque.

Décès du Cheikh Omar Ismail du Niger

Cheick Oumar Ismaël, n’est plu. Ce grand ouléma, qui a dirigé des années durant l’Association Islamique du Niger, a été rappelé à Dieu, hier, des suites d’une maladie. La cérémonie de levée de corps de l’illustre disparu s’est déroulée, hier, dans l’après-midi à la morgue de l’Hôpital national de Niamey, dans une atmosphère empreinte d’émotion et de recueillement, en présence du Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, du Président de l’Assemblée nationale, M. Hama Amadou, du Premier ministre, Chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, des membres du gouvernement, des députés nationaux, du Chef de file de l’opposition, des représentants diplomatiques accrédités dans notre pays, des grands oulémas de notre pays, de l’archevêque de la cathédrale de Niamey, des parents, amis, disciples et connaissances.

«Inna lillahi wa inna ileyhi radjioûna», A Dieu nous venons et à lui nous retournons, a lancé Cheick Abdoulsalam Soumaila frère du défunt et imam à la mosquée de Zoragnay à Say avant de diriger la prière funèbre de celui qui, durant plusieurs décennies, a assuré les hautes fonctions « d’Imam» de la mosquée des Grandes Prières de Niamey.
Né vers 1917 à Say, Feu Cheick Oumar Ismaël,  est décédé hier à Niamey à l’âge de 95 ans. Grand érudit ayant le sens de la foi musulmane et du savoir-vivre, il est apprécié comme étant apolitique. Il est l’un des rares oulémas nigériens à avoir accédé à une double formation de l’enseignement coranique. En effet, il a d’abord bénéficié de la formation classique traditionnelle à Say, localité reconnue comme étant un des plus importants foyers religieux de la boucle du fleuve Niger, depuis le début du 19ème siècle, puis la formation académique en langue arabe et en islamologie, en Irak. Il est issu d’une grande famille des marabouts pratiquant la religion en respectant les préceptes du Coran et de la Souna du prophète, Mohamed (PSL). Cet érudit est aussi bien connu au Niger qu’au niveau international. Il avait dirigé l’Association Islamique du Niger près de 40 ans. En 2006 Feu Cheick Oumarou Ismaël dirigea le Conseil islamique du Niger, qui est un organisme consultatif de 20 membres, essentiellement constitué d'Oulémas issus des huit régions du pays. Feu Cheick Oumar Ismaël est le plus haut dignitaire religieux du Niger et réputé pour sa modération. Il est diplômé de plusieurs universités arabes, et c’est du reste pourquoi la plupart des musulmans au Niger l’appelaient, le «marabout des marabouts». Selon Ismaël Jibril Karanta, un des compagnons du Cheick, et membre de l’Association islamique du Niger, qui a eu à travailler à ses côtés depuis 1991, «c’est un prédicateur hors pair. Il aime la justice, il est modéré et partage ses connaissances avec les autres. Le dénominateur commun de ses conseils qu’il nous prodiguait était en un mot la patience», témoigne-t-il.
Pour Touré Mahamadou, membre du Conseil islamique du Niger, le décès de Cheick Oumar Ismaël est une perte d’une grande figure emblématique de l’islam dans notre pays. «Nous avons perdu un Baobab, un savant, un unificateur et conseiller pour la Ouma islamique du Niger. Notre pays présente l'image d'un islam modéré et tolérant qui renforce son originalité. Le Cheick a joué un rôle prépondérant depuis qu’il était à la tête du Conseil islamique du Niger pour le maintien de cette valeur de notre religion. Les mots me manquent en cette circonstance douloureuse », a-t-il confié, la voix enrouée de chagrin.  Cheick Oumar Ismaël a instauré un dialogue constructif et a toujours œuvré au renforcement d'une culture de la tolérance et a beaucoup contribué à l’encadrement des activités islamiques. Il a été conduit à sa dernière demeure à Say où il a été inhumé dans la maison familiale. Que la terre lui soit légère Amen !
l Seini Seydou Zakaria
---------------
Innâ lilllahi wa innâ ilayhi râdji-oûn (Certes, nous sommes à Allah et à Lui nous retournerons!» Qu’Allah lui pardonne, lui fasse miséricorde et le fasse habiter Son vaste Paradis! Nous présentons nos condoléances à sa famille éplorée et à ses collaborateurs. Oui Allah a raison: «Toute âme goûtera la mort». Sourate 3, verset 185.
Cheikh Boureima Abdou Daouda depuis la Mecque.


Il a fait 6000 km à pied pour se rendre au Hajj

DAKARACTU.COM Senad Hadzic, à quitté son village natale Banovici en Bosnie-Herzégovine pour partir jusqu’à la Mecque en Arabie Saoudite pour faire son Hajj. Ce qui distingue le voyage de ce bosniaque de 47 ans, c’est que tout le trajet a été effectué à pied ! Cet aventurier a parcouru 6000 km, soit une moyenne de 20 à 30 km par jour. Il est actuellement arrivé à la Mecque après des mois de marche puisqu’il a débuté son périple en décembre 2011. SoubhanAllah ! 6000 km, 6 pays traversés et seulement 200 € en poche Vous pensez bien qu’il faut être extrêmement motivé pour accomplir un périple pareil, vu les difficultés auxquelles Senad Hadzic a du être confronté en traversant six pays avant d’atteindre l’Arabie Saoudite. Mais ce n’est pas tout, Hadzic qui n’a que très de moyens ne transportait ni eau, ni nourriture dans son sac. Mais celui-ci contenait seulement un exemplaire du Coran, un tapis de prière, des cartes et les drapeaux des pays qu’il a traversés sur sa route vers la Mecque. De plus Hadzic, qui ne possédait que 200 €, a du dormir dans la rue ou dans les mosquées quand il n’était pas hébergé. Il a déclaré que dans tout les pays qu’il a traversé, les habitants se sont montrés très généreux envers lui, en lui offrant à boire, à manger et certains était heureux de l’inviter à passer la nuit chez eux. A chaque fois que quelqu’un lui demandait :" n’as-tu pas eu peur de traverser ces prairies, ces montagnes et ces routes obscures ? », il répondait « Allah est avec moi, je n’ai pas eu peur ».
SOURCE

mercredi 17 octobre 2012

Un cardinal fait scandale avec une vidéo sur l'islam

CITE DU VATICAN (Reuters) - Un cardinal ghanéen a fait scandale lors du synode des évêques à Rome en diffusant lors d'une réunion une vidéo datant de 2009 et donnant une vision alarmiste du développement de l'islam en Europe.
Le cardinal Peter Turkson, président à la Curie du Conseil pontifical Justice et Paix, a semé la consternation parmi ses coreligionnaires assemblés à Saint-Pierre de Rome.
Ce document de sept minutes, diffusé pour la première fois il y a trois ans sur YouTube et vu par 13 millions de personnes, avance des chiffres faux sur le taux de natalité chez les musulmans en Europe, sur fond de musique dramatique.
"Dans exactement 39 ans, la France sera une république islamique", affirment les auteurs de cette vidéo en estimant que le taux de natalité chez les musulmanes en Europe est de 8,1 enfants, contre 1,8 pour l'ensemble des Françaises.
Ce chiffre ne peut être authentique car les statistiques en France ne peuvent être établies sur des bases religieuses ou ethniques.
"Qui a planifié cela ? Qui en est l'auteur? Qui est derrière cela ?", s'est interrogé lundi le père Thomas Ropsica devant des journalistes au sujet de la diffusion du clip au synode.
Le père Rosica a indiqué qu'il présenterait un contre-rapport pour battre en brèche les théories de la vidéo montrée par le cardinal Turkson.
Ce dernier n'a pu être contacté pour qu'il s'explique sur les raisons de son choix.
L'Eglise catholique, un demi-siècle après Vatican II, est engagée dans ce qu'elle appelle une "nouvelle évangélisation" à travers les pays développés, la quête d'un retour des catholiques au bercail de la foi.
C'est le thème de la conférence, qui rassemble 262 pères synodaux.
Naomi O'Leary, Pascal Liétout pour le service français.
COMMENTAIRE:
Sans pour autant partager tout ce qui est dit dans cette vidéo, je dirai que la domination mondiale de l'Islam est une promesse divine qui se réalisera incha-Allah: «C'est Lui (Allah) qui a envoyé Son messager (Mouhammad) avec la guidée et la Religion de Vérité, pour la placer au-dessus de toute autre religion, en dépit de l'aversion des polythéistes ». Sourate 61, verset 9. Et le Prophète prière et salut d’Allah sur lui a dit: «Certes, cette religion (l’Islam) parviendra où parviendront la nuit et le jour et Allah le Très Haut ne laissera aucune maison sans y introduire  cette religion par l’élévation d’un puissant ou l’avilissement d’un vil… ». 
Cette domination mondiale de l’Islam ne se fera pas par la force et le combat mais par les bons comportements des musulmans et surtout par la découverte des bienfaits de l’Islam, de sa véracité, et de sa compatibilité avec tous les domaines de la vie et les vérités scientifiques, ce qui attirera les non musulmans vers cette Religion comme on le voit aujourd’hui un peu partout dans le monde. Oui «Quand le soleil se lève, la main ne peut plus le cacher».  
Voici ci-dessous la version anglaise de la vidéo en question. Peut-être qu'à partir de cette vidéo on peut comprendre la raison de l'acharnement mondial à réduire les populations dans le tiers-monde par le bais de la planification familiale et autres méthodes:
   

mardi 16 octobre 2012

GB: 10.000 musulmans ont manifesté contre le film "anti-islam" devant le siège de Google


C'est un clash de civilisations.

Le chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, a appelé les musulmans à continuer à protester contre le film «L'innocence des musulmans» dans un message audio diffusé samedi sur des sites islamistes.(source). Ils sont nombreux à répondre à l'appel !
A noter la menace explicite proférée par l'homme d'affaires Ahmed Nasar, qui prévient que si Google ne cède pas, des musulmans pourraient recourir à la violence.  Discours digne des mafiosis !

_______________
Des milliers de musulmans ont promis une série de manifestations contre le siège social de Google pour protester contre une vidéo anti-islam «haineuse et offensante». Ils se plaignent de vivre dans une «époque de dérision.»
Gb-manif-google-2Une manifestation de 10.000 musulmans devant les bureaux de Google à Londres aujourd’hui est le premier d’une série d’évènements orchestrés en vue de contraindre l’entreprise à retirer un film anti-islamique de YouTube en Grande-Bretagne.
Des milliers de manifestants sont venus d’aussi loin que Glasgow. Une marche d’un million de personnes doit avoir lieu à Hyde Park dans les prochaines semaines. Les musulmans sont fâchés que le film « L’innocence des musulmans » produit aux États-Unis et qui, selon eux, insulte Mahomet et humilie les musulmans, demeure accessible sur YouTube, une filiale de Google.
L’organisateur Masoud Alam a déclaré: «Notre prochaine manif se tiendra devant les bureaux de Google et de YouTube à travers le monde. Nous voulons que le film soit interdit. Ceci n’est pas la liberté d’expression, il y a des limites à cette liberté. Cette insulte à Mahomet ne sera pas permise. »
La prochaine action du groupe sera une marche à Hyde Park. M. Alam espère qu’elle réunira un million de manifestants. « Nous continuerons de manifester jusqu’à ce que le film soit interdit », a-t-il indiqué.
La manifestation d'aujourd'hui, la troisième en un mois, a eu lieu dans la rue du centre de Londres où est situé le siège du géant de la recherche web au Royaume-Uni. Une manifestation devant l'ambassade américaine à Londres le mois dernier a attiré peu d'attention, les manifestations en Libye, en Tunisie et au Yémen ayant dominé les manchettes, y compris l’attaque contre le consulat de Benghazi ayant mené à la mort de l'ambassadeur américain en Libye, Christopher Stevens.
Des barricades avaient été érigées devant le siège de Google et une foule brandissant des pancartes avec les mots « Nous aimons notre prophète plus que notre vie » et « Le prophète est le fondateur de la liberté d’expression » s’est rassemblée à l’heure du lunch.
Gb-manif-google-3
Dans des discours en arabe, en urdu et en anglais, plus d’une douzaine d’imams ont exhorté les musulmans à défendre l'honneur de Mahomet et à ne pas reculer devant le refus de Google de supprimer la vidéo. Les discours ont été accueillis par des cris passionnés de « Allah est grand » et « Mahomet est notre prophète », en arabe.
Gb-manif-google-4
L'un des orateurs, le cheikh Faiz Al-Aqtab Siddiqui, a déclaré au Daily Telegraph : « Le terrorisme ne consiste pas seulement à tuer des êtres humains. Il consiste également à tuer les sentiments humains. Les producteurs de ce film ont terrorisé 1,6 milliard de personnes. Les entreprises comme Google sont des acteurs clés et doivent faire preuve de civilité. Vous ne pouvez pas prétendre qu'il s’agit tout simplement de liberté d’expression. C'est l'anarchie. »
Cheikh Siddiqui, un avocat de Nuneaton, a dit qu'il voulait former une coalition avec l'Église d'Angleterre, les groupes catholiques et juifs, les syndicats, et même les conservateurs pour les encourager à joindre leur « campagne pour la civilité ». «Nous voulons que tout le monde dans la société reconnaisse que ces gens détruisent notre fragile société mondiale. Nous voulons que l'Église, le Synode, des groupes juifs et des personnalités de l’establishment s’impliquent », a-t-il ajouté.
800 imams de mosquées à travers la Grande-Bretagne ont participé à l’organisation de la manifestation d’aujourd’hui qui a duré quatre heures et bloqué les rues jusqu’au pas de la porte de la reine sur Buckingham Palace Road.
Des musulmans de Blackburn, Birmingham, Glasgow, Luton, Manchester et Peterborough étaient présents. Lorsqu'on lui a demandé où étaient les femmes participant à la manifestation, un manifestant a répondu : « À l’arrière ».
L’entrepreneur Ahmed Nasar craint que la vidéo puisse déclencher des violences en Grande-Bretagne à l’instar de ce qui s’est produit à l’étranger : « Si vous poussez trop loin, des gens pacifiques peuvent devenir violents ».
Un porte-parole de YouTube a déclaré : « Nous nous efforçons de créer une communauté qui profite à tous et qui permet aux gens d’exprimer des points de vue différents. Ceci peut être un défi car ce qui est correct dans un pays peut s’avérer offensant ailleurs. Cette vidéo, largement accessible sur le Web, respecte clairement nos lignes directrices et restera donc sur YouTube ».


Mérites de la première décade de Zoul-Hidjah


Les particularités de la bonne œuvre pendant la première décade de Zoul-Hidjah
Nous sommes bientôt dans le mois sacré de Zoul-Hidjah. Retenez à ce propos que les jours de la première décade de ce mois sont les meilleurs jours de l'année pour l'accomplissement de bonnes œuvres. La bonne œuvre accomplie durant cette décade est caractérisée par quatre qualités particulières:
1-    elle est la meilleure œuvre auprès d'Allah soubhanahou wa taala
2-    elle est l'œuvre la plus aimée d'Allah soubhanahou wa taala
3-    elle est l'œuvre la plus pie, la plus pure et la plus bénie
4-    elle est l'œuvre la plus payée c'est-à-dire qui a la plus grande récompense auprès d'Allah soubhanahou wa taala
Profitez donc de cette occasion pour accomplir les œuvres méritoires (jeûne, lecture du Saint Coran, Zikr, aumône…) afin de vous rapprocher de votre Seigneur et de marquer de façon décisive et définitive votre virage vers la  voie de la positivité.
Téléchargez le document intégral sur les mérites et les préceptes de la première décade de Zoul-Hidjah en cliquant sur le lien ci-dessous:

Entrée du mois de Zoul-Hidjah 1433


En Arabie Saoudite, le croissant lunaire de Zoul-Hidjah n’a pas été aperçu lundi soir, par conséquent ce jour mardi 16 octobre 2012 est le trentième de Zoul-Qi’dah. Demain, mercredi 17 octobre 2012 correspondra incha-Allah au 1er Zoul-Hidjah 1433. Ainsi, la station des pèlerins à Arafa aura lieu incha-Allah le jeudi 9 Zoul-Hidjah 1433 correspondant au 25 octobre 2012 et le premier jour de la fête de Tabaski aura lieu le vendredi 26 octobre2012 incha-Allah.
A cette occasion, nous présentons nos meilleurs vœux à l’ensemble des musulmans tout en priant Allah le Très Haut, le Capable, de les conformer au travail qui Lui plaît, d’accepter d’eux leurs meilleures œuvres, d’unifier leur Mot, de faciliter aux pèlerins de Sa Maison l’accomplissement de leur Hadj et de l’accepter d’eux! Qu’Il conforme tous les musulmans à Sa Sainte Volonté et qu’Il élève l’Islam et les musulmans où qu’ils se trouvent.
Sachez que nous serons incha-Allah dans quelques heures dans les meilleurs jours de l'année comme le Prophète çallallahou alaihi wa sallam a dit: «Il n’y a pas de jours durant lesquels la bonne œuvre est plus aimée d’Allah que pendant ces dix premiers jours de Zoul-Hiddjah… ». Rapporté par Alboukhâry.

samedi 13 octobre 2012

La mosquée de Lille Sud ouvre ses portes pour mieux faire connaître l'islam


Face aux récentes tensions avec le monde musulman, la Ligue islamique du Nord a décidé "une mesure d'urgence": ouvrir les portes de trois mosquées de l'agglomération lilloise pour accueillir les visiteurs et briser les préjugés sur cette religion. (c) Afp
LILLE (AFP) - Face aux récentes tensions avec le monde musulman, la Ligue islamique du Nord a décidé "une mesure d'urgence": ouvrir les portes de trois mosquées de l'agglomération lilloise pour accueillir les visiteurs et briser les préjugés sur cette religion.
Un corridor aéré surmonté d'une verrière et flanqué de céramiques colorées, portes boisées et sculptées, la première impression est souvent la même pour ces visiteurs qui ne sont jamais venus dans une mosquée: "C'est joli".
Le recteur de la mosquée de Lille Sud en personne se présente aux arrivants. Rachid Laamarti, chargé des questions culturelles, invite à une visite guidée. Deux maquettes représentant le chemin du prophète à Medina et La Mecque lui permettent d'illustrer ses explications sur les piliers de l'islam.
Cette visite, Rachid Laamarti a l'habitude de la faire. Tous les ans, pour les Journées du Patrimoine en septembre. Mais moins de deux mois plus tard, la mosquée de Lille Sud ouvre de nouveau ses portes. L'urgence de l'actualité.
"Cette fois-ci, on a voulu apporter une réponse directe à ce qui se passe, ce qui se dit dans notre pays. Nous voulons sortir de l'épisode du film (anti-islam, ndlr), des caricatures, du +pain au chocolat+", assure Amar Lasfar, le recteur de la mosquée.
"Nous voulons dire aux Musulmans, et surtout aux non-Musulmans: venez nous écouter, voir comment nous vivons, ce que nous dispensons dans ce lieu de culte qui est, aux yeux de certaines personnes, mystérieux".
Une cinquantaine de personnes suit la visite. Quelques dizaines de gens curieux, un peu intimidés parfois.
"Je croyais que c'était réservé aux Musulmans, qu'on ne pouvait pas entrer", avoue Joëlle Cornil, qui vient d'une ville voisine. Enseignante, elle s'intéresse à cette culture dont sont issus nombre de ses élèves.
"Je trouve que c'est vraiment une idée géniale, parce qu'on a beaucoup de préjugés contre cette religion. Avec tous les événements, plein de gens pensent que ce n'est pas une religion de paix", souligne-t-elle.
Les membres de la mosquée veulent tout expliquer. La place de la femme au sein de l'islam, l'importance du pèlerinage, le rôle de l'imam.
Amar Lasfar se prête joyeusement au jeu et montre au public comment il s'installe à la chaire du prêche. "La femme est la bienvenue, l'homme est le bienvenu, qu'il partage notre foi ou pas. Il est en droit de poser des questions, et nous sommes en devoir de lui répondre, sur ce qui l'intéresse, le dérange un peu, ce qu'il ne connaît pas", dit-il aux journalistes.
"Il faudrait qu'il y ait beaucoup de Français non-musulmans qui viennent, et aussi des jeunes Musulmans au lieu de se laisser embringuer dans ce qui n'est pas la religion musulmane", observe Marie-Paule, qui est venue en voisine.
Au public, Amar Lasfar confie: "C'est un moment difficile que nous traversons. Les caricatures, les injures, le film. Mais ce qui est venu par la suite, la volonté d'un certain nombre de personnages de surfer sur cette vague (...), voilà l'amalgame qui nous fait peur".
Thé à la menthe et petits gâteaux sont distribués aux visiteurs. "Il faut oser poser des questions, et on s'aperçoit que tout est simple, que l'on est du même monde", note en souriant Jacques Dutczyn, un habitant du quartier.

vendredi 12 octobre 2012

L'Islam se propage en Haïti, pays où le christianisme et le vaudou règnent

Image : Darlene Derosier participe activement aux activités de la Mosquée Al-Fattah.
Port-au-Prince (Haïti). Un reportage du Washington Post en Haïti montre que l’islam est en net progression depuis le tremblement de terre de 2010. Enquête sur ces nouveaux musulmans convertis.
Enseignante dans une école, Darlene Derosier a perdu sa maison dans le tremblement de terre de 2010 qui a dévasté son pays. Son mari est mort un mois plus tard après avoir subi ce qu'elle dit être un « traumatisme émotionnel » suite au tremblement de terre. Elle et ses deux filles vivent maintenant dans des tentes en dehors de la capitale de Port-au-Prince, entouré par des milliers d'autres sans abri et désespérée par la catastrophe.
Qu'est-ce qui a bien pu aider cette personne à traverser toutes ses épreuves et ce chagrin ? Pour elle, une seule réponse : sa foi. Non pas sa foi catholique, protestante ou encore Vaudoo qui ont prédominé dans ce pays durant des siècles mais bien sa foi musulmane. Comme des milliers d’autres haïtiens, c’est une nouvelle convertie à une religion tout récemment installée sur ce bout de terre.
L'islam a gagné un nombre croissant d'adeptes dans ce pays pauvre, surtout après la catastrophe d’il y a deux ans qui a tué quelque 300 000 personnes et des millions de sans-abri. Une capitale où la fréquentation des églises est si répandue que chaque dimanche, les rues résonnent des chants chrétiens. Mais maintenant, la capitale possède au moins cinq mosquées, un membre du parlement musulman et un programme de télévision locale consacrée à des programmes islamiques diffusés tous les soirs.
Pourtant, la catastrophe a attiré des ONG du monde entier, dont beaucoup était spécialisées dans la prédication au christianisme. Une des seules était islamique, l’ONG Islamic Relief USA (le Secours Islamique USA), qui a construit 200 abris et une école secondaire avec 20 salles de classe.
"Après le tremblement de terre nous avons eu beaucoup de gens qui se sont joint à notre foi", a déclaré Robert Dupuy, un des rares imams de la capitale. "Nous avons été organisée. Nous avons eu un peu de place dans les mosquées pour recevoir des gens et leur donner de la nourriture pour les nourrir."
Darlene Derosier indique qu'elle a été attirée par l’islam pour son autodiscipline, l'accent sur l'éducation et l'attention à la propreté. Le lavage constant par exemple dit-elle, l'aide à éviter le choléra, la maladie d'origine hydrique que les autorités sanitaires affirment qu’elle a fait plus de 600 000 victimes depuis le séisme.
"C'est une victoire pour moi" a déclaré cette femme de 43 ans au sujet de sa conversion. Ancienne protestante, elle témoigne dans la petite cour de sa maison, ses cheveux protégés par un foulard noir. "C'est une victoire d’avoir reçu de la paix de Dieu et trouvé des conseils."
"L'islam est de retour en Haïti pour y rester"
En partie, la croissance de la communauté musulmane ne peut être attribuée qu’au retour des expatriés qui ont adopté la foi aux Etats-Unis puis son revenu au pays, a déclaré Billy Kishner, propriétaire de la chaîne de télévision Télémax et animateur de l'émission nocturne "Haïti Islam".
Billy, comme beaucoup d'autres, sont convaincu que le passé haïtien de l'islam remonte à avant l'indépendance du pays en 1804, lorsqu’un esclave et prêtre jamaïcain nommé Boukman a mené la révolte des esclaves qui a chassé les colonisateurs français qui était en fait un musulman.
"L'islam est de retour en Haïti pour y rester", ajoute Billy, converti au christianisme il y a 20 ans puis devenu musulman. "Les générations futures, mes fils et mes filles, prendrons la parole à propos de l'islam."
Il n'y a pas de statistiques fiables sur le nombre de musulmans en Haïti, tout comme il n'existe pas de chiffres fiables pour beaucoup de choses dans le pays, dont la population exacte de Port-au-Prince.
Une étude menée en 2009 par le Pew Research Center sur la population musulmane dans le monde estime que l'Haïti abrite environ 2 000 musulmans. Les dirigeants sont unanime pour dire que le chiffre est beaucoup plus élevé et croissant surtout depuis le tremblement de terre. 

Danemark: un converti à l’islam a avoué être un infiltré de la CIA

Des révélations incroyables secouent actuellement la communauté musulmane danoise. Morten Storm, un converti à l’islam d’origine danoise a affirmé qu’il était un agent infiltré, se faisant passer pour un extrémiste dans le but de piéger de jeunes musulmans. Le danois a fourni des preuves, et des détails quant aux missions qu’il a rempli pour la CIA, et les services de renseignement de son pays, le Danemark.

Des révélations incroyables secouent actuellement la communauté musulmane danoise. Morten Storm, un converti à l’islam d’origine danoise a affirmé qu’il était un agent infiltré, se faisant passer pour un extrémiste dans le but de piéger de jeunes musulmans. Le danois a fourni des preuves, et des détails quant aux missions qu’il a rempli pour la CIA, et les services de renseignement de son pays, le Danemark.

Infiltré au sein de la communauté musulmane pour le compte des services de renseignement

Bien que cela puisse surprendre, c’est l’infiltré en personne, Morten Storm, qui a avoué être un espion pour le compte des Services de renseignement danois (PET) et de la CIA. Dans le cadre de sa mission, il a effectué plusieurs voyages notamment au Yémen.
Indigné par cette pratique d’infiltration d’agent double, Qadir Baksh, président du Centre islamique de Luton a affirmé au journal local mercredi 10 octobre  : « Les services de police et de sécurité veulent que nous leur fassions confiance, alors qu’ils nous envoient des agitateurs au sein de notre communauté afin d’égarer des fidèles ».
Morten Storm a déclaré au quotidien danois Jyllands-Posten qu’il a été recruté par les Services de renseignement danois et la CIA en 2006 dans le but d’espionner et de traquer les extrémistes.
Il a également affirmé qu’il a mené la CIA jusqu’au leader d’Al Qaïda au Yemen, Anwar Al-Awlaqi, assassiné le 30 septembre 2011 après avoir été attaqué par un drone américain.
L’infiltré danois s’était installé à Luton, en Angleterre, en 1999  où il a affirmé à des représentants de la communauté musulmane vouloir mener une nouvelle vie après avoir été dans l’extrémisme. Puis, il a commencé à prôner des idées radicales afin d’attirer des jeunes de manière volontaire.
Selon des membres de la communauté musulmane locale, dont Qadir Baksh, l’infiltré tentait toujours de les pousser à adhérer à ses idées, mais beaucoup le contredisaient. Malheureusement, d’autres tombaient dans le piège du fauteur de trouble.
 « Il courait partout, ici et là, avec son idée corrompue de l’islam, induisant les gens en erreur » ajoute Qadir Baksh. « Nous avons pensé qu’il était probablement surveillé par les services de renseignement ». D’ailleurs, Qadir Baksh, avait rapidement eu des doutes quant à son sujet, mais aucune preuve de son infiltration au service des autorités.
Ces aveux soudains de Morten Storm suscitent toute de même une interrogation sur le but recherché. L’ex-infiltré souhaitait en révélant son passé une reconnaissance de son travail et de ses missions accomplies au cours de ses voyages (ceux au Yémen par exemple), et faire savoir à sa famille que son travail était de lutter contre le terrorisme.

S’infiltrer, simuler l’extrémiste, des pratiques de la CIA et du FBI pour traquer les terroristes

Il est connu que la CIA et le FBI procèdent en usant de ces pratiques douteuses afin de piéger des terroristes potentiels. Ces pratiques complètement immorales, et qui vont beaucoup trop loin, avaient pourtant été dénoncées aux Etats-Unis par des associations, mais aussi des représentants de la communauté musulmane. C’est depuis les attentats du 11 septembre 20111 que ces pratiques se sont accrues dans le cadre d’opérations d’espionnage de potentiels réseaux terroristes.
En 2009, les musulmans des Etats-Unis avaient dénoncé cette méthode d’infiltration au sein des mosquées, allant jusqu’à endoctriner des jeunes, avec des idées de terrorisme totalement en contradiction avec l’islam. Ils dénonçaient aussi l’espionnage dans les mosquées, les écoutes.
Pendant six années, les musulmans de la ville de New-York avaient été surveillés, écoutés, suivis, fichés. Des groupes d’étudiants musulmans avaient même infiltrés. Six ans d’infiltration et d’espionnage n’avait abouti à aucune piste de terrorisme.
La CIA a refusé de commenter les aveux de Morten Storm, même silence à la Maison Blanche.
SOURCE

jeudi 11 octobre 2012

Hadj 1433/2012: 1.700.000 pèlerins attendus de l’extérieur de l’Arabie Saoudite


Le Ministre saoudien du Hadj Dr Fou-âd Alfârissy a précisé que le nombre attendu de pèlerins venant de l’extérieur de l’Arabie Saoudite pour l’accomplissement du Hadj cette année, attendrait un million sept mille (1.700.000) pèlerins; qui vont s’ajouter à ceux de l’intérieur de l’Arabie Saoudite. Il a par ailleurs souligné que tous les préparatifs se déroulent bien conformément aux plans et programmes élaborés par les services compétents…
Il a également précisé que le projet du transport en navette pour les pays africains et l’Iran sera mis en vigueur cette année malgré les difficultés et obstacles rencontrés dans les opérations d'exécution (précédentes).
Traduit de l’Arabe par le Blog de l’Actualité Islamique.

mardi 9 octobre 2012

Aide humanitaire: le Niger exprime son immense gratitude au Maroc



Abdou Labo
Abdou Labo
Le ministre nigérien de l'Intérieur, Abdou Labo, a exprimé les vifs remerciements et l'immense gratitude du Niger pour l'aide humanitaire du Maroc, acheminée dimanche à Niamey par trois avions militaires. 

"Le Royaume du Maroc est un grand ami du Niger et les 45 tonnes d'aide humanitaire acheminée en sont la preuve éloquente", a déclaré le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur du Niger, exprimant les remerciements du peuple nigérien à SM le Roi Mohammed VI pour ce geste "amical et chaleureux". 

Et M. Labo d'ajouter, dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie de remise du don marocain aux autorités nigériennes à l'aéroport internationale de Niamey, que "le Royaume du Maroc intervient tout de suite à chaque fois que le Niger se trouve dans des situations délicates". 

"C'est ainsi que nous concevons l'amitié entre les peuples, puisque c'est dans les difficultés qu'on reconnaît les vrais amis", a-t-il encore indiqué. 

"Au nom du président, du gouvernement et du peuple nigériens, nous remercions le Maroc pour ce geste", a ajouté le ministre. 

De son cô té, l'ambassadeur du Maroc au Niger, Taieb Raouf, a souligné que cette initiative s'inscrit en droite ligne avec la politique prô née par le Royaume et son engagement permanent à accompagner les pays frères et amis africains en général, et plus particulièrement le Niger qui traverse des moments délicats. 

Elle réaffirme également l'intérêt particulier qu'accorde SM le Roi Mohammed VI au renforcement de la coopération Sud-Sud, a ajouté le diplomate marocain. 

Trois avions transportant un total de quelque 45 tonnes de produits alimentaires, dont notamment près de 12.000 kg de riz, 8.840 de litres d'huile, plus de 3.500 kg de sucre et 3.500 kg de lait en poudre, ont atterri dimanche après-midi à l'aéroport international de Niamey, alors qu'un deuxième lot d'aide humanitaire sera acheminé lundi. 

Touché ces deux dernières années par les effets conjugués de la sécheresse et de la crise alimentaire, le Niger a connu cette année de graves inondations dues aux fortes précipitations qu'a connues le pays, notamment durant les mois de juillet et août, et au débordement du fleuve Niger. 

Selon le dernier bilan des dégâts dressé par le gouvernement nigérien, ces inondations ont fait, à la date du 15 septembre dernier, 88 morts et 72.396 ménages affectés, totalisant 511.484 personnes. 

Des dégâts importants sont aussi enregistrés au niveau des infrastructures socio-économiques de base et autres biens essentiels à la survie des populations. Il en est ainsi des champs, des rizières, des points d'eau, des écoles, des centres de santé, des routes, des ponts et des digues. A cela s'ajoutent des quantités importantes de vivres et un grand nombre de têtes de bétails emportés par les crues. 
Mardi 9 Octobre 2012 - 00:01