mardi 16 octobre 2012

GB: 10.000 musulmans ont manifesté contre le film "anti-islam" devant le siège de Google


C'est un clash de civilisations.

Le chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, a appelé les musulmans à continuer à protester contre le film «L'innocence des musulmans» dans un message audio diffusé samedi sur des sites islamistes.(source). Ils sont nombreux à répondre à l'appel !
A noter la menace explicite proférée par l'homme d'affaires Ahmed Nasar, qui prévient que si Google ne cède pas, des musulmans pourraient recourir à la violence.  Discours digne des mafiosis !

_______________
Des milliers de musulmans ont promis une série de manifestations contre le siège social de Google pour protester contre une vidéo anti-islam «haineuse et offensante». Ils se plaignent de vivre dans une «époque de dérision.»
Gb-manif-google-2Une manifestation de 10.000 musulmans devant les bureaux de Google à Londres aujourd’hui est le premier d’une série d’évènements orchestrés en vue de contraindre l’entreprise à retirer un film anti-islamique de YouTube en Grande-Bretagne.
Des milliers de manifestants sont venus d’aussi loin que Glasgow. Une marche d’un million de personnes doit avoir lieu à Hyde Park dans les prochaines semaines. Les musulmans sont fâchés que le film « L’innocence des musulmans » produit aux États-Unis et qui, selon eux, insulte Mahomet et humilie les musulmans, demeure accessible sur YouTube, une filiale de Google.
L’organisateur Masoud Alam a déclaré: «Notre prochaine manif se tiendra devant les bureaux de Google et de YouTube à travers le monde. Nous voulons que le film soit interdit. Ceci n’est pas la liberté d’expression, il y a des limites à cette liberté. Cette insulte à Mahomet ne sera pas permise. »
La prochaine action du groupe sera une marche à Hyde Park. M. Alam espère qu’elle réunira un million de manifestants. « Nous continuerons de manifester jusqu’à ce que le film soit interdit », a-t-il indiqué.
La manifestation d'aujourd'hui, la troisième en un mois, a eu lieu dans la rue du centre de Londres où est situé le siège du géant de la recherche web au Royaume-Uni. Une manifestation devant l'ambassade américaine à Londres le mois dernier a attiré peu d'attention, les manifestations en Libye, en Tunisie et au Yémen ayant dominé les manchettes, y compris l’attaque contre le consulat de Benghazi ayant mené à la mort de l'ambassadeur américain en Libye, Christopher Stevens.
Des barricades avaient été érigées devant le siège de Google et une foule brandissant des pancartes avec les mots « Nous aimons notre prophète plus que notre vie » et « Le prophète est le fondateur de la liberté d’expression » s’est rassemblée à l’heure du lunch.
Gb-manif-google-3
Dans des discours en arabe, en urdu et en anglais, plus d’une douzaine d’imams ont exhorté les musulmans à défendre l'honneur de Mahomet et à ne pas reculer devant le refus de Google de supprimer la vidéo. Les discours ont été accueillis par des cris passionnés de « Allah est grand » et « Mahomet est notre prophète », en arabe.
Gb-manif-google-4
L'un des orateurs, le cheikh Faiz Al-Aqtab Siddiqui, a déclaré au Daily Telegraph : « Le terrorisme ne consiste pas seulement à tuer des êtres humains. Il consiste également à tuer les sentiments humains. Les producteurs de ce film ont terrorisé 1,6 milliard de personnes. Les entreprises comme Google sont des acteurs clés et doivent faire preuve de civilité. Vous ne pouvez pas prétendre qu'il s’agit tout simplement de liberté d’expression. C'est l'anarchie. »
Cheikh Siddiqui, un avocat de Nuneaton, a dit qu'il voulait former une coalition avec l'Église d'Angleterre, les groupes catholiques et juifs, les syndicats, et même les conservateurs pour les encourager à joindre leur « campagne pour la civilité ». «Nous voulons que tout le monde dans la société reconnaisse que ces gens détruisent notre fragile société mondiale. Nous voulons que l'Église, le Synode, des groupes juifs et des personnalités de l’establishment s’impliquent », a-t-il ajouté.
800 imams de mosquées à travers la Grande-Bretagne ont participé à l’organisation de la manifestation d’aujourd’hui qui a duré quatre heures et bloqué les rues jusqu’au pas de la porte de la reine sur Buckingham Palace Road.
Des musulmans de Blackburn, Birmingham, Glasgow, Luton, Manchester et Peterborough étaient présents. Lorsqu'on lui a demandé où étaient les femmes participant à la manifestation, un manifestant a répondu : « À l’arrière ».
L’entrepreneur Ahmed Nasar craint que la vidéo puisse déclencher des violences en Grande-Bretagne à l’instar de ce qui s’est produit à l’étranger : « Si vous poussez trop loin, des gens pacifiques peuvent devenir violents ».
Un porte-parole de YouTube a déclaré : « Nous nous efforçons de créer une communauté qui profite à tous et qui permet aux gens d’exprimer des points de vue différents. Ceci peut être un défi car ce qui est correct dans un pays peut s’avérer offensant ailleurs. Cette vidéo, largement accessible sur le Web, respecte clairement nos lignes directrices et restera donc sur YouTube ».


Aucun commentaire:

Publier un commentaire