lundi 25 février 2013

Rappel: La décoration du Recteur de l'Université: un événement à méditer


La décoration du Recteur de l'Université: un événement à méditer
 Résumé du sermon du vendredi 21/03/2008 – 14 /03/1429 H
Louanges à Allah Seigneur de l'Univers et «Exalté soit [Allah] Celui dans la Main de qui est la royauté, et Il est Omnipotent. Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver [et de mettre en évidence] qui de vous est le meilleur en œuvre, et c'est Lui le Tout-Puissant, le Pardonneur». Sourate 67, versets 1 et 2.
Je témoigne qu'il n'y a point de divinité digne d'adoration hormis Allah l'Unique sans associé et que Mouhammad çallallahou alaihi wa sallam est Son serviteur et Son Envoyé. Il rapporte de son Seigneur les paroles: «O Mes serviteurs ! Ce sont seulement vos actions dont Je tiens compte et c’est selon elles que Je vous rétribuerai. Ainsi, celui qui en récoltera du bien, qu’Il remercie Allah et quant à celui qui recueillera autre chose que cela, qu’il ne s’en prenne qu’à lui-même». Rapporté par Mouslim.
Que les prières, le salut, la miséricorde et les bénédictions de mon Seigneur soient sur lui, sur sa sainte famille, ses fidèles Compagnons et tous ceux qui emboîteront leurs pas jusqu’au jour de la Résurrection!
Chers frères et soeurs en Islam, craignez Allah et empressez-vous de concrétiser votre foi, sachant que votre devenir dans ce monde et dans l'au-delà, est conditionné par vos actions car Allah soubhanahou wa taala a bien dit: «Ce jour-là (comme aujourd'hui), aucune âme ne sera lésée en rien (auprès d'Allah). Et vous ne serez rétribués que selon ce que vous avez œuvré». Sourate 36, verset 54.
Le verset coranique nous rappelle le but général de l'existence tout entière: il s'agit de mettre les serviteurs à l'épreuve afin de distinguer  les meilleurs en actions. Il s'agit donc de savoir qui fait mieux et non qui fait plus. Ceci nous enseigne un des principes chers à l'Islam à savoir le principe de la primauté de la qualité sur la quantité. La quantité ne devient importante en Islam que si elle est conjuguée à la qualité.
Soyez donc conscients de cela: Dieu veut de vous avant tout, de bonnes œuvres sinon les meilleures œuvres! Et cela est valable pour les œuvres relatives à ce bas monde et celles relatives à l'au-delà.
Le Hadîs du Prophète çallallahou alaihi wa sallam vient confirmer l'importance et la place des œuvres en précisant que Dieu ne tiendra compte pour nous que de nos œuvres et c'est en fonction d'elles que nous serons récompensés ici bas et dans l'au-delà:
« يَا عِبَادِي إنَّما هِيَ أعْمَالُكُمْ أُحْصِيهَا لَكُمْ، ثُمَّ أوَفِّيكُمْ إيَّاهَا، فَمَنْ وَجَدَ خَيْراً فَلْيَحْمِدِ اللَّه، وَمَنْ وَجَدَ غَيْرَ ذَلِكَ فَلاَ يَلُومَنَّ إلاَّ نَفْسَهُ»
«O Mes serviteurs ! Ce sont seulement vos actions dont Je tiens compte et c’est selon elles que Je vous rétribuerai. Ainsi, celui qui en récoltera du bien, qu’Il remercie Allah et quant à celui qui recueillera autre chose que cela, qu’il ne s’en prenne qu’à lui-même». Rapporté par Mouslim.
Chers frères et soeurs en Islam, comme vous le savez, le samedi 15 mars 2008, notre Recteur, le Recteur de l'Université Abdou Moumouni de Niamey, le Professeur Alhassane Yénikoye a été officiellement décoré. Cet événement peu commun, mérite que nous en parlions un peu, non pas parce que ce Recteur est un frère en Islam ni parce qu'il est un fidèle assidu à la prière de vendredi à nos côtés et encore moins à cause d'un quelconque bienfait que nous convoitons auprès de lui. Non et non car nous avons personnellement horreur de parler des individus et de flatter des personnalités parce que nous sommes convaincus et nous le demeurerons toujours incha-Allah, que notre sort ici bas et dans l'au-delà ne dépend d'aucune créature de quelque ordre ou rang qu'elle soit. Notre sort dépend uniquement de notre Créateur et Seigneur Allah qui élève qui Il veut, abaisse qui Il veut, avantage qui Il veut et désavantage qui Il veut.
Cependant, chers frères et soeurs en Islam, l'Islam, notre religion nous oblige à reconnaître les bons efforts des autres, à en parler sans jalousie, à les féliciter, à les remercier et surtout à les encourager non pas pour les remplir de gloriole et d'orgueil mais pour les inciter à continuer à faire plus et mieux, afin de servir de bons modèles à leurs contemporains et aux générations futures.
C'est dans cette optique que nous avons décidé de parler de la décoration du Recteur de l'Université en interrompant notre série de sermons sur les mérites de l'investissement dans la voie d'Allah soubhanahou wa taala. Et je dirai comme avait dit le Prophète Chou-ayb alaihis-salam:
إِنْ أُرِيدُ إِلاَّ الإِصْلاحَ مَا اسْتَطَعْتُ وَمَا تَوْفِيقِي إِلاَّ بِاللَّهِ عَلَيْهِ تَوَكَّلْتُ وَإِلَيْهِ أُنِيبُ
«Je ne veux que la réforme, autant que je le puis. Et ma réussite ne dépend que d'Allah. En Lui je place ma confiance, et c'est vers Lui que je reviens repentant». Sourate 11, verset 88.

Chers frères et soeurs en Islam, voici très brièvement quelques-unes des leçons et réflexions que cette décoration m'a personnellement inspirées:
1- La cause de la décoration
Il n'y a pas de doute que la cause apparente de cette décoration est le travail, je dirai plutôt le bon et remarquable travail que ce Recteur a fait et continue de faire dans la recherche de l'amélioration des conditions de vie de la société. Il a été donc décoré à juste titre à cause de ce travail et non à cause de ses diplômes, ni de son parti, ni de sa tribu, ni de sa taille, ni de sa couleur… 
Ceci doit interpeller chaque nigérien en général et chaque enseignant chercheur en particulier à se poser la question de savoir quelle contribution positive a-t-il apportée ou compte-t-il apporter à la société? Car le vrai citoyen est celui qui remplit ses devoirs envers les autres avant de réclamer d'eux ses droits.
En outre, cette décoration doit interpeller chaque étudiant pour qu'il révise ses intentions à travers ses études et qu'il se fixe dès aujourd'hui des objectifs nobles en vue de pouvoir servir sa société plus tard.
Le bon et utile travail de ce Professeur a donc été la cause apparente de sa décoration mais en réfléchissant un tant soit peu, on trouvera qu'il y a là une autre cause au-delà de cette première, il s'agit de la foi de cet homme et de sa conviction, ce qui nous amène à la deuxième leçon.
2- La place de Dieu dans notre vie et nos affaires
L'histoire humaine a prouvé et continue de prouver que les hommes de foi (la foi en Dieu et/ou la foi en leurs idéaux) sont toujours à l'avant-garde des réformes sociales, économiques, politiques, religieuses…
Celui qui n'a pas foi en Dieu, qui écarte Dieu de ses affaires ou qui n'a pas d'objectif dans la vie, ne peut pas opérer des changements ni internes ni externes.
Malheureusement c'est le paradoxe dans lequel sont plongés aujourd'hui les musulmans dans leur grande majorité et cela de façon individuelle et collective. Ils ont écarté Dieu de leurs affaires personnelles et de leurs affaires publiques, résultat: Dieu les a laissés à eux-mêmes. Et comment peut réussir celui que Dieu abandonne?
J'ai vu et entendu les réactions négatives de certains musulmans -qui avaient encore les traces de la prière d'Açr sur leurs fronts- lorsqu'on a cité les mosquées comme réalisations et actions que le Recteur a faites au cours de son mandat actuel. Ils se demandaient en quoi une mosquée peut-elle être citée comme une réalisation et ils ne pouvaient pas comprendre car malgré leur identité de musulmans, ils ont écarté Dieu de leurs affaires. 
Mais quelle ne fut leur surprise d'entendre le Recteur lui-même commencer son discours par les remerciements adressés à Dieu et surtout par la citation d'un verset du Saint Coran qui nous interpelle d'ailleurs tous, à savoir le verset 216 de la Sourate 2:
كُتِبَ عَلَيْكُمْ الْقِتَالُ وَهُوَ كُرْهٌ لَكُمْ وَعَسى أَنْ تَكْرَهُوا شَيْئاً وَهُوَ خَيْرٌ لَكُمْ وَعَسَى أَنْ تُحِبُّوا شَيْئاً وَهُوَ شَرٌّ لَكُمْ وَاللَّهُ يَعْلَمُ وَأَنْتُمْ لا تَعْلَمُونَ
«Le Djihâd (l'effort au sens général du terme) vous a été prescrit (O musulmans) alors qu'il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l'aversion contre une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas». Sourate 2, verset 216. Allahou akbar!!!
Quel est aujourd'hui le musulman en général ou le  responsable en particulier qui reconnaît que son succès et sa réussite viennent de Dieu et qu'à ce titre, Il mérite d'être remercié avant toute chose? Quel est le responsable qui cite Dieu aujourd'hui dans ses discours? Au contraire, on fait tout pour cacher qu'on est musulman puisqu'on a cru à la diabolisation de l'Islam et à toutes les mauvaises étiquettes qu'on a collées aux musulmans. Et nous disons à ce genre de musulmans qui sont entrés dans l'Islam par leurs corps avant que la foi pénètre dans leurs cœurs: "Qui satisfaire: Dieu ou les créatures?". Choisissez votre réponse et attendez-vous aux conséquences de votre choix!
Chers frères et soeurs en Islam, la circonstance ne nous permet pas de nous appesantir davantage sur toutes les déductions que nous pouvons faire de cette décoration. Retenez cependant parmi les leçons:
3- Le diplôme n'est pas une fin en soi, c'est plutôt un moyen qui nous permet d'accéder à d'autres horizons dans les études et surtout d'apporter notre contribution positive à l'épanouissement des individus.
4- L'imagination et la pensée sont à la base de tout progrès. Tout ce qui nous entoure découle en effet de l'imagination divine ou de l'imagination des créatures. Ainsi, plus la société accorde de la place et de l'importance à la réflexion, plus elle sera apte à poser des actes salutaires dans l'intérêt de tous.
5- Nous devons reconnaître les bons efforts des individus de leur vivant même et non après leur mort comme cela se fait actuellement. C'est parfois des centaines d'années après qu'on instaure une fête ou on érige un édifice ou on crée une association ou club pour saluer la mémoire d'un tel savant et rappeler ses œuvres. La société aurait pu profiter plus de lui et de ses travaux si cela a été fait dès son vivant.
6- L'obligation pour le pays ou la société de reconnaître les bonnes œuvres des savants et d'en prendre soin et de mettre surtout les savants et les penseurs dans des bonnes conditions leur permettant de mieux travailler. Ceci évitera la fuite des cerveaux dont notre société est victime aujourd'hui.
7- Quand seras-tu cher frère ou chère sœur décoré (e) et pour quelle œuvre? Voilà la question sur laquelle nous vous laissons réfléchir et répondre!
Voilà ce que notre brève analyse de cette décoration nous a permis de tirer comme leçons et réflexions et nous disons en terminant:
لِمِثْلِ هَذَا فَلْيَعْمَلْ الْعَامِلُونَ
«C'est pour une chose pareille que doivent œuvrer ceux qui œuvrent». Sourate 37, verset 61.
Qu'Allah soubhanahou wa taala nous conforme davantage à ce qu'Il aime et agrée parmi les paroles, les actions et les comportements apparents et cachés!

Cheikh Boureima Abdou Daouda

Aucun commentaire:

Publier un commentaire