lundi 25 novembre 2013

Canada: la police d’Edmonton à la recherche d’une tenue islamique pour les policières musulmanes


Alors que de nombreux pays mènent une lutte acharnée contre l’Islam, le Canada semble s’orienter vers une toute autre relation avec les musulmans du pays. En effet, la police d’Edmonton, ville située dans l’ouest du pays, est à la recherche d’une tenue islamique pour les policières musulmanes.
C’est ainsi que la police canadienne a élaboré deux prototypes du hijab en cours de validation actuellement. Ils ont entre autres été pensés par Natasha Goudar, directrice de la diversité, de l’équité et des droits humains.
L’un des objectifs de cette démarche est de faciliter l’accès au métier de policière aux femmes musulmanes et de ne pas les priver de leurs libertés de porter le hijab en tant que citoyennes canadiennes et musulmanes. C’est ainsi que Natasha Goudar a affirmé: «Nous avons besoin de plus de femmes dans le maintien de l’ordre. En raison de la société diversifiée dans laquelle nous vivons, les femmes musulmanes font partie des femmes à Edmonton ».
Ainsi, étant donné que l’interdiction de porter le hijab dissuaderait de nombreuses femmes de s’engager professionnellement, la police canadienne tente de leur proposer une solution. Cette décision est potentiellement une bonne nouvelle pour les musulmans canadiens. Cela peut peut-être représenter le début d’une ouverture et d’une tolérance envers l’Islam que beaucoup ne possèdent malheureusement pas.
SOURCE
Lisez d’autres articles similaires:

A propos de l’Islam en Angola
Ne confondons pas ISLAM et autorisation de mosquées. L’Angola a interdit l’autorisation de construire des mosquées et ordonné la fermeture des mosquées existantes mais peut-il empêcher les gens de croire, de pratiquer l’Islam même individuellement? Ce pouvoir n’appartient à personne. Nous prions Allah qui rend qui Il veut musulman et le conforme à le suivre de par Sa Volonté, d’assister nos frères et sœurs musulmans angolais et de leur inspirer les meilleurs comportements à adopter afin de surmonter cette dure épreuve. Qu’ils se rappellent que le Prophète de l’Islam prière et salut d’Allah sur lui et ses Compagnons, avaient connu une situation pareille mais Dieu les en avait délivrés et la bonne fin appartient toujours aux pieux.
Cheikh Boureima Abdou Daouda

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire