jeudi 5 décembre 2013

La Libye vote l’application de la Charia


L’assemblée Nationale de la Libye a voté mercredi 4 décembre en faveur de l’application de la charia, la loi islamique. Pour l’instant, le champ d’application immédiat de cette décision n’est pas encore très précis. Mais un Comité spécial examinera toutes les lois existantes afin de garantir leur conformité avec la Charia. Par exemple, le secteur de la finance pourrait connaître une véritable réforme afin d’éviter les intérêts.
La Loi islamique devient ainsi officiellement la source de la législation en Libye. « Toutes les institutions de l’État doivent se conformer à cela » a affirmé le Président du Congrès Général National interrogé après le vote.
Depuis deux années, la Libye traverse une instabilité politique en raison de la transition du pays. La place de l’islam au sein de la société, et dans l’organisation du pays, est d’ailleurs une problématique cruciale dans les débats des libyens. Un comité de 60 personnes rédigera prochainement la nouvelle Constitution. Le Gouvernement devra aussi régler les problèmes persistants d’instabilité du pays secoué par des forces séparatistes et des conflits internes. Le Gouvernement espère que cette nouvelle décision d’appliquer officiellement la charia, contribuera à stabiliser le pays.
Le 15 octobre dernier, le sultanat de Brunei était devenu le premier pays d’Asie du Sud Est à adopter la charia. C’est depuis 1996 que le chef d’État Hassanal Bolkiah souhaitait instaurer la charia, afin que son peuple remplisse, dit-il, son « devoir envers Allah ». Musulmans  à 90%, le sultanat n’appliquera évidemment pas la charia pour les étrangers vivant dans le pays.
Selon une enquête menée par le Pew Research Center, et publiée en avril 2013,  la majorité des musulmans souhaitent vivre selon la charia. Cependant les musulmans ne définissent pas tous de la même manière le mot charia.  A noter que la charia ne se résume pas à des peines. Dans l’esprit des gens, charia renvoie à des actes comme couper la main aux voleurs, etc.  Sa portée est beaucoup plus large que cela, elle renvoie à la voie et à la raison, elle régit la vie en société de la communauté musulmanes (droits et devoirs).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire