jeudi 26 décembre 2013

L'Islam devient la première religion du monde

C’est parole d’Evangile, toutefois Frédéric Lenoir, directeur de la rédaction de la revue «Le Monde des religions », sans en nier la réalité irréfutable, a souhaité la nuancer, en indiquant au micro de RTL que, protestants inclus, le christianisme, dans son ensemble, compte 2 milliards de croyants. Par ailleurs, ce dernier attribue à la progression de l’islam un fort taux de natalité, le nombre de conversions n'étant, selon lui, qu’en légère augmentation, et ne constituant pas le facteur essentiel du développement de la deuxième religion de France et, désormais, la première à l'échelle planétaire.
SOURCE (sans l'image)

NOTRE COMMENTAIRE
C’est une nouvelle qui nous a été promise -que l’Islam sera la Religion dominante- et qui nous réjouit aujourd'hui. Mais nous avons besoin d’une majorité qualitative et non quantitative seulement car la quantité ne devient importante en Islam que si elle est conjuguée à la qualité. Sans la qualité (dans la foi, le comportement, l’action…) la prophétie du Prophète se réalisera contre les musulmans lorsqu’il dit: «Peu s'en faut que les peuples ne s'interpellent autour de vous comme les convives s'interpellent autour de leur plat». Un compagnon demanda: "Est-ce à cause de notre minorité (petit nombre) ce jour-là?". Le Prophète prière çallallahou a'layhi wa sallam répondit: «Non, au contraire vous serez nombreux (majorité quantitative) mais vous serez faibles comme la mousse du ruisseau. Allah enlèvera des cœurs de vos ennemis la crainte vis-à-vis de vous et jettera dans vos cœurs le Wahn (faiblesse, débilité, abattement…)». Les compagnons demandèrent: "Et que signifie le Wahn ô Messager d'Allah?". Il répondit: «L'amour de ce bas-monde et le dédain ou la crainte de la mort». Rapporté par Ahmad.

Donc, nous avons besoin d’une majorité qualitative pour nous faire sortir de l’ignorance, de la pauvreté, du sous-développement, de la domination étrangère, du retard scientifique et militaire, de la mainmise étrangère sur nos richesses et nos programmes…Nous avons besoin d'une nouvelle génération de musulmans qui apprennent l'Islam pour le comprendre et le pratiquer, qui vont bannir de leurs comportements le mensonge, la corruption, le favoritisme, la haine mutuelle, la division... et qui vont travailler uniquement pour l'intérêt supérieur de leurs pays respectifs et de leurs continents respectifs afin d'être comme leur Seigneur: «Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes car vous ordonnez le Ma’roûf (le bien, le convenable), interdisez le Mounkar (le mal et le blâmable) et croyez à Allah… ». Sourate 3, verset 110.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire