mardi 7 janvier 2014

Le miracle du tapis priant

A propos du miracle du tapis qui prie
A propos du miracle du tapis qui prie
Comme je l’ai toujours dit et répété Allah nous montre certains événements pour non seulement renforcer la foi des croyants, tranquilliser leurs cœurs (à l’instar du Prophète Ibrahim qui demande à Allah un signe ou une preuve de la Résurrection pour que son cœur se tranquillise) mais aussi pour égarer davantage les sceptiques. Cet événement me rappelle le récit du tronc d’arbre sur lequel le Prophète çallallahou alaihi wa sallam prononçait ses sermons dans sa mosquée. Quand on lui confectionna un minbar (chair ou podium à trois niveaux), le Prophète monta sur ce minbar et délaissa le tronc d’arbre mais ce dernier se mit à gémir, un gémissement que tous les fidèles entendaient dans la mosquée. Le Prophète çallallahou alaihi wa sallam interrompit son sermon, descendit alors du minbar et embrassa le tronc d’arbre pour le calmer… Le récit est bien connu dans la biographie du Prophète çallallahou alaihi wa sallam. On sait également qu’il y avait une pierre à la Mecque qui saluait le Prophète quand il passait à côté d’elle. Allah soubhanahou wa taala nous a informés dans le Noble Coran que tous les éléments de l’Univers Le prient mais nous ne comprenons pas la façon de leurs prières: «Les sept cieux et la terre et ceux qui s'y trouvent, célèbrent Sa gloire. Et il n'existe rien qui ne célèbre Sa gloire et Ses louanges. Mais vous ne comprenez pas leur façon de Le glorifier. Certes c'est Lui qui est Indulgent et Pardonneur». Sourate 17, verset 44.
C’est cela le miracle, ce qui sort de l’ordinaire connu des gens!!!
Quoi d’étonnant qu’un tapis prie? L’essentiel est de savoir profiter de ces événements ou de ces informations pour améliorer sa relation avec le Créateur et les créatures car tous ont des devoirs sur nous que nous rendrons soit ici-bas soit dans l’au-delà.
Faut-il rappeler ici le bâton de Moussa (Moïse) qui était un bâton dans l’apparence et un serpent dans la réalité qui avale les serpents des magiciens de Pharaon. Mais quel profit ce dernier a-t-il tiré de cette démonstration de la vérité? Aucun profit sinon l’obstination et l’entêtement dans la mécréance jusqu’à son engloutissement dans la mer fendue en deux blocs (un autre miracle donné à Moussa).
Grâce à un coup de ce bâton, Moussa a fait jaillir d’une pierre douze sources pour les douze tribus des juifs.
Mais à quoi servent les preuves et les avertissements pour des gens qui ne croient pas?
Cheikh Boureima Abdou Daouda (7/01/2014)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire