mercredi 9 avril 2014

Grande Bretagne: des prêts étudiant conformes à la Shari’a seront proposés aux musulmans

Les frais de scolarité universitaires étant élevés, la Grande Bretagne a mis en place depuis septembre 2012 un système de financement d’études avec intérêts. Or,  les étudiants musulmans ne touchant par l’argent de riba (intérêt/usure), le pays tend désormais vers un système de prêt financier qui serait conforme à la Sharia, on n’y pensait même pas […]

Les frais de scolarité universitaires étant élevés, la Grande Bretagne a mis en place depuis septembre 2012 un système de financement d’études avec intérêts. Or,  les étudiants musulmans ne touchant par l’argent de riba (intérêt/usure), le pays tend désormais vers un système de prêt financier qui serait conforme à la Sharia, on n’y pensait même pas en rêves…

Des prêts étudiants Sharia Compliant

En effet, jeudi dernier, le Secrétaire d’État chargé des Universités et de la Science David Willetts a annoncé sa volonté de développer un système de prêt étudiants, respectant les principes de la Shari’a. L’homme politique a ainsi déclaré que   »les prêts étudiants conformes à la Sharia pourront également faire accéder les universités à un plus grand nombre de talents et aider le Royaume-Uni à acquérir des compétences de plus haut niveau dont nous avons besoin pour assurer la croissance économique à long terme ». Le ministre voit donc en cette nouvelle proposition, un moyen d’augmenter le niveau de qualification des étudiants et d’accroître l’économie du pays.
Une pétition a d’ailleurs été mise en ligne sur le site du gouvernement afin de soutenir cette décision. Sur le site, nous pouvons lire que cette décision est « urgente, nécessaire » et qu’elle doit être appliquée « avant que davantage d’étudiants ne passent à travers le filet et ne parviennent à réaliser leurs ambitions, uniquement en raison des contraintes financières ». Les étudiants musulmans font donc l’objet d’une inquiétude et d’une priorité, d’autant plus qu’ils participent au développement du pays.
Ainsi, une solution est pensée pour que les étudiants musulmans puissent poursuivre des études dans l’enseignement supérieur. Notons que cette idée avait déjà été évoquée auparavant par David Cameron. Ce dernier avait notamment annoncé qu’il souhaitait voir la finance islamique se développer dans le pays.

Riba : pire que de commettre la fornication avec sa mère

Nous retenons d’une part, la volonté des musulmans britanniques de refuser la facilité de commettre du haram en finançant leurs études avec des prêts à intérêts. Cette démarche est le principal moteur d’une alternative au système usurier, la finance islamique en Grande Bretagne continue de faire ses preuves. Malheureusement en France, certains prédicateurs et associations poussent les musulmans à la désobéissance et la médiocrité en faisant quasiment la promotion du crédit à intérêts ce qui tarde à faire avancer des systèmes alternatifs. Pourtant, le Coran et la Sunna sont très durs au sujets de la pratique de riba, djâbir (radhiallâhu ‘anhu) dit : «  Le Messager d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a maudit celui qui se nourrit d’usure , celui qui la fournit , celui qui l’écrit et ceux qui en témoignent, en disant qu’ils sont tous pareils ». Dans un autre hadith, le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit encore : « La pratique de l’usure comporte 72 chapitres dont le moins grave est assimilable à commettre l’acte sexuel (fornication) avec sa propre mère ». (rapporté par at-Tabarani dans al-Awsat et déclaré authentique par al-Albani dans Sahih al-Djami, n° 3537).
Enfin, on ne peut que saluer – une nouvelle fois – l’intelligence du gouvernement britannique qui a une véritable vision pour son pays et sa jeunesse. Pas de débats infinis sur les références islamiques de ce type de prêt ou sa conformité à la Sharia, la Grande Bretagne veut que ça marche, souhaite que tous les étudiants puissent poursuivre des études dans l’enseignement supérieur. Une jeunesse productive qui demain innovera, tirera le pays vers le haut et ne l’oublions pas soutiendra l’économie du pays en consommant.
So pragmatiques ces britanniques.
 Crédit Photo : ShutterStock

Aucun commentaire:

Publier un commentaire