jeudi 3 avril 2014

Sommet de Dakar sur: «Vaccinations et Religions: enjeux, défis et perspectives».


Le sommet a été organisé par le Gouvernement de la République du Sénégal, la Société Islamique d'Amérique du Nord (ISNA), l'International Corps Interfaith Peace ( IIPC) et le Centre Mondial pour le Renouveau et L'orientation, du 24 au 25 mars 2014.
Le sommet a réuni des participants (Oulémas et médecins musulmans) venus de plusieurs pays africains dont: l'Afrique du Sud, le Bénin, le Ghana, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, le Tchad,  le Togo, la Tanzanie... Le Nigéria a été représenté par une forte délégation des Leaders Religieux et des médecins à cause de la résistance des réticences dans ce pays.
L'objectif de ce sommet est de réunir un groupe de leaders religieux musulmans africains et des médecins musulmans en vue de délivrer une déclaration commune en faveur de la prévention des maladies et de contribuer à la sensibilisation au sein des communautés à majorité musulmane en Afrique sur la nécessité et l'importance de la vaccination.
Le sommet vise à relever les défis spécifiques à l'Afrique ainsi que la clarification et l’élimination des idées fausses, la désinformation et le manque général de sensibilisation par rapport à la vaccination...
Voici la déclaration finale dite «Déclaration de Dakar» qui a sanctionné les travaux de ce sommet:

RAPPORT GENERAL


Réunion les 24 et 25 Mars 2014 au King Fahd Palace à Dakar au Sénégal de la Conférence Internationale sur ‘Vaccinations et religions » organisée par  la Société Islamique de l’Amérique du Nord (ISNA) , le Corps de la Paix Internationale Religieux (IIPC), le Global Center for Renewal and guidance et le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale du Sénégal.
La cérémonie inaugurale a été présidée par Son Excellence Mr Macky SALL Président de la république du Sénégal en présence des membres du gouvernement, de l’Imam Mohamed MAGID  Président du Corps de la Paix Internationale Religieux (IIPC) et de la Société Islamique de l’Amérique du Nord (ISNA), de Serigne Abdoul Aziz SY porte parole des famille religieuses du Sénégal et de Sheikh Abdallah bin BAYYAH, président  du Global Center for Renewal and guidance.

-          Dans son allocution, Son Excellence Mr Macky SALL a mentionné l’importance de la vaccination dans l’atteinte des objectifs du Millénaire pour le Développement notamment dans ses objectifs 4 et 5 (réduction de la mortalité infantile et santé de la mère). Il a réaffirmé le rôle important de la prévention dans l’Islam et a souhaité pleins succès à la conférence.

Ø  OBJECTIFS  GENERAUX DE LA CONFERENCE
Conférence internationale réunissant des érudits religieux et des professionnels de la santé pour identifier les défis  posés par la résistance  de  certaines  communautés à  la  vaccination   et réfléchir sur les stratégies à définir pour supporter les efforts de vaccination.
Ø  OBJECTIFS SPECIFIQUES
o   état des lieux des maladies évitables par la vaccination
o   Processus de fabrication des vaccins de la phase préclinique à l’autorisation de mise sur le marché
o   discussion sur  la prévention contre les maladies, et de la vaccination vue sous l’angle religieux et/ou scientifique avec l’intervention de participants pour ou contre la vaccination.

Ø  FORMAT DE TRAVAIL
SESSIONS PLENIERES
1.      Remarques introductives
2.      Epidémies et vaccins 
3.      Comprendre les vaccins :
4.      Perspectives religieuses sur les vaccins :
5.      Témoignages

ATELIERS DE REFLEXION
1.       Table ronde des religieux
2.      Table ronde sur les enjeux, défis et perspectives liés à la vaccination

Ø  PRINCIPALES  CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS
La reconnaissance de la vaccination par l’islam qui encourage par ailleurs tous les actes permettant de préserver la santé du corps et de l’esprit, a été admise par l’ensemble des participants à la conférence .Ceci  a été confirmé par de nombreux  versets coraniques et des sources de la sunna. L’Islam encourage également la recherche scientifique sous toutes ses formes pour la prévention des maladies qui revêt plus de valeur que leur traitement.

Les principaux défis soulignés au cours des sessions et des tables rondes sont relatives aux informations sur la composition des vaccins (produits licites du point de vue islamique) et leur innocuité.
Le niveau d’information des populations et des leaders communautaires, la circulation des informations et leur gestion, l’absence de cadre formel d’échanges entre les communautés et le milieu scientifique ont été mentionnés au cours des échanges.

Les participants recommandent :

1.       De réunir rapidement les données factuelles probantes sur la composition des vaccins, ce qui permettra de donner un avis éclairé sur leur licéité et leur innocuité

2.       De mettre en place un comité  consultatif d’experts regroupant des leaders communautaires et religieux, des professionnels de la santé et des scientifiques pour émettre  des avis chaque fois que la situation l’exigera pour une information adaptée des communautés

3.       De créer un cadre d’échange serein avec les opposants à la vaccination pour comprendre leur réticence et les convaincre sur des données factuelles basées sur la science et la religion

4.       De définir des stratégies de communication et de sensibilisation pour l’éducation des communautés les plus reculées et des populations cibles de la vaccination;

5.       D’élaborer un guide issu des recommandations de la conférence qui sera traduit dans plusieurs langues locales et nationales et diffusé le plus largement possible

6.       Définir un plan d’action et un canevas pour le suivi et l’évaluation des recommandations issues de la réunion.

Fait à Dakar le 25/03/2014



Aucun commentaire:

Publier un commentaire