dimanche 3 août 2014

Réaction face à la tragédie palestinienne

Il est toujours important de réagir face aux événements touchant l’Humanité plus précisément les êtres humains pour manifester sa tristesse ou sa joie, pour condamner ou approuver, pour compatir ou apporter une aide. Une réaction doit en principe apporter un changement dans la situation plutôt que de remuer le couteau dans la plaie.
Nous sommes impuissants devant ce qui se passe en Palestine dans le massacre des vies humaines comme ce qui se passe en Libye et en Syrie.
Pour beaucoup de gens le fait de ne pas réagir (violemment et contre qui?) prouve qu’on n’est pas bon musulman ou qu’on n’aime pas les musulmans.
Or l’Islam ne se limite pas seulement à des réactions spontanées quand les musulmans sont attaqués, ou quand l’Islam est attaqué à travers son Livre Saint (le Coran) ou son Prophète (Mouhammad çallallahou alaihi wa sallam) ou ses lois.
Le Prophète prière et salut d’Allah sur lui a bien dit: «Quiconque parmi vous voit un mal, qu’il le change par la main (la force, l’écriture) s’il le peut, sinon par la langue (la dénonciation, la condamnation) s’il le peut sinon par le cœur et c’est le dernier degré de la foi». Et il dit encore: «Secours ton frère qu’il soit oppresseur ou opprimé. Les Compagnons demandèrent comment le secourir s’il est oppresseur, il répondit en l’empêchant d’exercer son oppression».
Devant la tragédie palestinienne qui n’est pas à son premier épisode, les individus, les peuples et les gouvernements des pays musulmans sont aujourd’hui impuissants et tout ce qui reste à faire c’est d’invoquer Allah (le Dieu Absolu, le Juste qui a instauré la justice, qui aime les justes et déteste les injustes) pour qu’Il assiste les musulmans partout où ils subissent des massacres et de l’injustice.
Que les musulmans mettent l’accès sur cette arme (l’invocation) individuellement et collectivement et qu’ils évitent les réactions violentes dans leurs pays respectifs qui ne peuvent que servir les intérêts de l’ennemi et empirer la situation des musulmans dans leurs pays.
L’expérience et l’Histoire ont montré que l’injuste trouvera tôt ou tard quelqu’un de plus injuste que lui qui lui réglera son compte.
Qu’Allah assiste tous les opprimés où qu’ils se trouvent et qu’Il permette aux humains de faire prévaloir la raison sur la passion, l’amour sur la haine, la paix sur la guerre, de faire taire les armes et de dialoguer pour trouver les solutions à leurs problèmes internes et externes!
Cheikh Boureima Abdou Daouda

Niamey, le 3 août 2014.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire