mardi 20 janvier 2015

Interview accordée à RFI


Voici ci-dessous l’essentiel de l’interview que j’ai accordée à RFI ce matin (pardonnez les fautes d'orthographe et de frappe).
Propos recueillis par Christophe Bois bouvier

Interview accordée à RFI
Bonjour et merci pour cette opportunité que vous m’accordez pour m’exprimer sur l’Islam, ses valeurs de tolérance et de cohabitation pacifique en cette période d’agitation qui secoue le monde en général et le monde musulman en particulier.
Je précise que je vous réponds en ma modeste qualité d’Imam de vendredi de la Mosquée Centrale Almoustapha à l’Université Abdou Moumouni de Niamey et en ma modeste qualité du Président de la Ligue des Oulémas, Prêcheurs et Imams des Pays du Sahel.
Je voudrais de prime abord renouveler ma condamnation des nouvelles caricatures profanatrices de la sainte personne de notre Prophète et bienaimé Mouhammad çallallahou alaihi wa sallam, des caricatures que je qualifie de provocation déraisonnable qui prouve l’indifférence des auteurs vis-à-vis des conséquences directes et indirectes de cette publication à travers le monde.
Je saisis l’occasion pour déplorer et condamner les manifestations violentes qui ont eu lieu au Niger suite aux dernières caricatures du Prophète çallallahou alaihi wa sallam, des manifestations qui ont entraîné la mort de plusieurs personnes, l’incendie des églises et des dommages publiques et privés. Je présente mes condoléances aux familles des victimes tout en priant Allah de nous accorder la tranquillité morale et physique dans nos âmes, nos familles et nos pays.

 A la suite des manifestations qui ont endeuillé Niamey et Zinder, je vous demanderai votre réaction. Que pensez-vous de ces attaques? Et de ces personnes tuées?
Je pense qu’il faut harmoniser vos termes, vous parlez des manifestations puis des attaques, je pense qu’il est partout question des manifestations violentes qui ont dégénéré et non questions d’attaques sauf si je comprends mal le Français.
J’ai donc déjà répondu à cette question.
Comprenez-vous la colère des manifestants contre Charlie Hebdo?
Je comprends la colère car ce journal s’attaque à ce que les musulmans ont de plus cher au monde à savoir le Prophète Mouhammad çallallahou alaihi wa salam mais je ne comprends pas et ne cautionne pas la réaction qu’ils ont eue car en Islam, en cas de problème, on se réfère à l’autorité religieuse qui oriente les musulmans vers les meilleures positions à adopter. Et le Prophète çallallahou alaihi wa sallam a bien dit:
من رأى منكم منكرا فليغيره بيده ، فإن لم يستطع فبلسانه ، فإن لم يستطع فبقلبه ، وذلك أضعف الإيمان) رواه مسلم
«Quiconque parmi vous voit un mal, qu’il le change par sa main, s’il ne peut pas, qu’il le change par sa langue, s’il ne peut pas, qu’il le condamne avec son cœur et c’est le dernier degré de la foi». Rapporté par Mouslim.
Pourquoi les manifestants anti Charlie ont-ils attaqué des églises?
Le questionné n’est pas plus savant que le questionneur
Quel rapport y a t il entre Charlie et les églises ?
Idem et je pense que vous ferez mieux de poser cette question aux manifestants
Ces attaques ont elles été orchestrées ? Y a t il eu un mot d'ordre dans certaines mosquées ?
Idem 
Y a t il eu déjà dans le passé de tels incidents à Zinder? Et à Niamey?
Oui peut-être à Zinder mais à Niamey non et vous le savez certainement que moi.
Y a t il des infiltrations de partisans de Boko Haram au Niger?
Comment voulez-vous que je le sache?
Y a t il une radicalisation de l'islam au Niger?
Une question est déjà la moitié de sa réponse; qu’est-ce que vous appelez radicalisation de l’Islam?
Les Oulémas savent mieux parler de cela que les médias et j’en ai parlé personnellement depuis des années et vous pouvez référer par exemple aux publications du Centre Africain des Etudes sur le terrorisme et j’en ai parlé également récemment à Brazzaville lors du séminaire sur le sujet organisé par le CAERT sous l’égide de l’Union Africaine.
Un an avant l'élection présidentielle, peut il y avoir des manipulations politiques?
Je ne suis pas politicien pour le savoir et je n’affirme quelque chose que je ne peux pas prouver.
Je regrette tout simplement que votre questionnaire soit hors-sujet par rapport à ce qu’on m’a dit que vous allez m’interviewer sur l’Islam, ses valeurs de tolérance, de bon voisinage et de bonne cohabitation. Merci d’avoir joué votre rôle et de m’avoir donné l’occasion pour m’exprimer sur les récents événements de Niamey.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire