mardi 20 janvier 2015

Question et réponse sur la participation des musulmans à la réparation des dommages causés par les manifestations

Question et réponse sur la participation des musulmans à la réparation des dommages causés par les manifestations
Un facebooker a écrit dans son commentaire à l’un de mes messages:
«… De toute façon le mal est déjà fait et je propose qu'on organise une grande cotisation dans toutes les mosquées pour venir en aide au chrétiens afin qu'ils puissent rétablir les églises et les maisons des pasteurs que "les badeaux " ont détruit. Cela pourrait apaiser d'avantage leur cœur et les redonner confiance».
Un autre a posé la question suivante:
«Assalamou Aleykoum Cheikh,j espere que tout vas bien de votre cotè par la grace de Dieu!jaimerai k vous m aidiez a resoudr un probleme pour eviter tout tort a ma religion,jai ete contactè ppur adherer a une structure qui veu reconstruire les eglises e ls orphelinats incendiès suite au evenement d ces dernier jours!aidez moi svp cheick a n pa cometre un tort!merci k'Allah vous benisse».
Voici la réponse que j’ai donnée à ce dernier:
Assalamou alaikoum wa rahmatoullah! Merci pour la confiance en moi. J’ai soumis la question à l’Union des Oulémas d’Afrique dont je suis membre fondateur et membre du conseil d’Administration, il se dégage des réponses reçues qu’il ne convient pas aux musulmans non coupables de participer à la reconstruction/réparation des églises où on associera d’autres divinités à Allah. Ils peuvent toutefois contribuer à tout ce qui est humanitaire (assistance aux sinistrés, aux malades, aux blessés…).
Quant aux coupables de ces actes de destruction et d’incendie des églises, la justice décidera de leur sort pour la réparation des dommages.
L’Etat quant à lui, peut ou doit contribuer à la réparation de tous les dommages à partir du trésor public qui reçoit les contributions, les impôts et autres obligations des chrétiens.
Certes, Allah est le plus savant!
Voilà ce que j’ai comme réponse pour le moment, si je reçois d’autres réponses contraires ou complémentaires avec des arguments convaincants, je vous les transmettrai incha-Allah.
Qu’Allah nous bénisse tous, nous protège davantage ainsi que notre pays!
Cheikh Boureima Abdou Daouda
Niamey, le 20 janvier 2015

Aucun commentaire:

Publier un commentaire