mercredi 4 mars 2015

Retour à Niamey (au Niger)


Visite à la Mosquée du Prophète à Médine

Alhmdou lillah (louanges à Allah) par la grâce de Qui s’accomplissent les bonnes œuvres, prière et salut d’Allah sur notre Prophète et bienaimé Mouhammad, sur sa sainte Famille et ses fidèles Compagnons!

Je suis de retour à Niamey (depuis dimanche 1er mars 2015) après un périple m’ayant conduit respectivement à Paris (de passage), à Washington (pour un sommet), à Djedda (de passage), à la Mecque (pour une conférence), à Riyadh (brève visite), à Médine (brève visite) et à Addis-Abeba (escale d’une nuit).


Dans les rues de Washington le 21/02/2015

Le voyage en lui-même est une école comme elle est une source de fatigue et de désagréments de tout genre. Notre Prophète Mouhammad çallallahou alaïhi wa sallam affirme en effet que le voyage est un châtiment à cause notamment de ce qu’il comporte comme fatigue, peine, séparation d’avec son pays, sa ville, sa famille, ses amis, ses connaissances, ses habitudes alimentaires, le climat, les nombreuses dépenses qu’il occasionne et les dangers que l’on y affronte.
Néanmoins, le voyage renferme plusieurs avantages et profits, raison pour laquelle Dieu le Très Haut a recommandé aux humains de parcourir la terre pour tirer leçon et méditer sur les merveilles de la nature et sur les signes cosmiques de Dieu:

« وَفِي الْأَرْضِ آيَاتٌ لِلْمُوقِنِينَ   وَفِي أَنفُسِكُمْ أَفَلَا تُبْصِرُونَ»

- «Et sur la terre il y a des signes (preuves de l’existence et de la puissance de Dieu) pour ceux qui croient avec certitude, ainsi qu’en vous-mêmes, ne voyez-vous pas?». Sourate 51, versets 20 et 21.
« أَفَلَمْ يَسِيرُوا فِي الْأَرْضِ فَتَكُونَ لَهُمْ قُلُوبٌ يَعْقِلُونَ بِهَا أَوْ آذَانٌ يَسْمَعُونَ بِهَا فَإِنَّهَا لَا تَعْمَى الْأَبْصَارُ وَلَكِنْ تَعْمَى الْقُلُوبُ الَّتِي فِي الصُّدُورِ»
- «Que ne voyagent-ils sur la terre afin d’avoir des coeurs pour comprendre et des oreilles pour entendre? Car ce ne sont pas les yeux qui s’aveuglent, mais, ce sont les coeurs dans les poitrines qui s’aveuglent». Sourate 22; verset 46.
Quand on considère les distances qui séparent les villes, les pays, que l’on parcourt pendant des heures et des heures avec les moyens modernes de transport tels que la voiture, le bateau, l’avion... on se rend compte de l’immensité de la terre sur laquelle nous vivons. Et quand on médite et considère que la terre tout entière ne représente qu’un minuscule grain par rapport à l’Univers et ce qu’il renferme, on finit par approuver que le Créateur de cette terre et de cet Univers est sans doute Puissant, Sage et Miséricordieux: Il est Puissant car un faible ne saurait créer quelque chose de si grand et si vaste, Il est Sage vu la façon et la voie selon lesquelles tout ce qu’Il a créé dans les cieux et sur terre, est assujetti et reparti tels que le soleil, la lune, l’air, les gaz, les eaux, les vents, les arbres, les montagnes, les animaux, les hommes...; Il est enfin Miséricordieux car Il a permis à l’être humain d’exploiter tout ce qu’il y a dans l’Univers alors que l’homme demeure la plus faible de Ses créatures. Il a ainsi mis à la disposition de l’homme tous les moyens de vivre tels que les pluies qu’Il fait descendre du ciel, les fruits qu’Il fait sortir des arbres, les céréales qu’Il fait sortir de la terre... et a également soumis l’Univers pour l’homme pour que celui-ci l’utilise et en tire profit comme Il a dit:
« أَلَمْ تَرَوْا أَنَّ اللَّهَ سَخَّرَ لَكُمْ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ وَأَسْبَغَ عَلَيْكُمْ نِعَمَهُ ظَاهِرَةً وَبَاطِنَةً»
«Ne voyez-vous pas qu’Allah vous a assujetti (soumis) ce qui est dans les cieux et sur la terre? Et Il vous a comblés de Ses bienfaits apparents et cachés...». Sourate 31; verset 20.
C’est en vertu de tout cela que Dieu le Très Haut a fait l’éloge de ceux qui méditent sur Ses signes cosmiques contenus dans les cieux et sur terre:
« إِنَّ فِي خَلْقِ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَاخْتِلَافِ اللَّيْلِ وَالنَّهَارِ لَآيَاتٍ لِأُولِي الْأَلْبَابِ  الَّذِينَ يَذْكُرُونَ اللَّهَ قِيَامًا وَقُعُودًا وَعَلَى جُنُوبِهِمْ وَيَتَفَكَّرُونَ فِي خَلْقِ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ رَبَّنَا مَا خَلَقْتَ هَذَا بَاطِلًا سُبْحَانَكَ فَقِنَا عَذَابَ النَّارِ»
«En vérité dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence, qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, évoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant): “Notre Seigneur! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à Toi! Epargne-nous du châtiment du Feu...”». Sourate 3; verset 190.
Mais comme on dit: «Pierre qui roule n’amasse pas mousse», quiconque voyage sans méditer ni chercher à tirer profit de son voyage, risque de ne récolter que fatigue et peine.
Revenons aux profits du voyage pour dire qu’il permet:
1 - d’avoir des nouvelles connaissances des lieux, des personnes, de la science...
2- de nouer de nouveaux rapports.
3- d’éloigner les soucis dus à la routine
4- de gagner sa vie
5- d’obtenir un savoir qui peut manquer chez soi
6- d’acquérir des comporte-ments exemplaires tirés de l’expérience des autres.
7- de rappeler à l’homme le Grand et Dernier voyage qui attend chaque être vivant c’est-à-dire le voyage de ce monde à l’autre car Dieu  a prescrit la mort à toute âme comme Il a dit:

« كُلُّ مَنْ عَلَيْهَا فَان ٍ وَيَبْقَى وَجْهُ رَبِّكَ ذُو الْجَلَالِ وَالْإِكْرَامِ»

- «Tout ce qui est sur elle (la terre) doit disparaître, Seule subsistera la Face de ton Seigneur, plein de majesté et de noblesse». Sourate 55; versets 26 et 27.
« كُلُّ نَفْسٍ ذَائِقَةُ الْمَوْتِ وَإِنَّمَا تُوَفَّوْنَ أُجُورَكُمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ فَمَنْ زُحْزِحَ عَنْ النَّارِ وَأُدْخِلَ الْجَنَّةَ فَقَدْ فَازَ وَمَا الْحَيَاةُ الدُّنْيَا إِلَّا مَتَاعُ الْغُرُورِ»
- «Toute âme goûtera la mort. Mais c’est seulement au Jour de la Résurrection que vous recevrez votre entière rétribution. Quiconque donc est écarté du Feu et introduit au Paradis, a certes réussi. Et la vie présente n’est qu’un objet de jouissance trompeuse». Sourate 3; verset 185.
Extrait de notre document: «Les bienséances  à observer au cours du voyage».

Qu’Allah nous conforme davantage à ce qu’Il aime et agrée! Qu’Il nous bénisse et fasse de nous des sources de bénédiction pour les autres!
Cheikh Boureima Abdou Daouda

Niamey (le 3 mars 2015).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire