mercredi 29 juillet 2015

Guinée: Le grand-imam de Labé se prononce sur une décision du Président Alpha Condé


LABE- Face au débat soulevé par le Président Alpha Condé sur le port du voile intégral en Guinée, le Grand-imam de Labé, El hadj Badrou Bah, a déjà donné sa position. Au micro de notre correspondant régional, le Grand-imam de la mosquée de Labé, qui est également l’inspecteur régional des affaires religieuses, a donné son avis sur ce sujet qui alimente les débats en Guinée.
« Nous avons tous entendu les propos du Chef de l’Etat à travers les medias, des propos relatifs au voile intégral. Nous prions d’abord Dieu de nous mettre à l’abri des individus qui passent par la religion pour tuer d’autres croyants ou du faire du mal à ses semblables.
Notre souhait c’est de suivre les traces de nos parents c’est-à-dire pratiquer la religion dans la cohésion, dans l’harmonie. Ils (nos parents) ont pratiqué l’islam dans l’amour du prochain, nous souhaitons perpétuer cette culture de paix dans la religion. Au lieu qu’un musulman vienne tuer un autre, je suis certain que Dieu nous entendra parce que notre pays est béni.
Concernant la sécurité du pays, le président de la République a dit il faut un débat national pour nous sécuriser davantage, ce débat sera relatif au voile intégrale. Ça c’est le travail du président, garantir la sécurité nationale. Il doit faire en sorte que les citoyens du pays soient en sécurité. Partout où il voit un aspect sécuritaire, si ça va pas l’encontre des principes religieux et les recommandations de Dieu, nous musulmans seront heureux parce que adorer Dieu, c’est plus facile de pratiquer la religion quand la paix règne chez nous.
Nous avons hérité l’islam de nos parents, nous avons été éduqués par la Sunna et le Coran. Nos parents nous ont enseigné à travers les livres coraniques que le corps entier de la femme attire sexuellement exceptés le visage et les mains, c’est comme ça nous avons vu nos mères, elles couvrent l’ensemble du corps laissant le visage et les mains. C’est un principe qui appartient à l’islam.
Mais comme les lois du pays permettent à chacun de s’habiller comme il veut, nous voyons en longueur de journée des femmes qui couvrent tout le corps y compris le visage comme nous voyons d’autres qui portent des mini ou des sexy qui mettent en relief leur corps.
Chacun peut habiller sa famille selon son entendement pourvu que l’habillement ne cause pas des dégâts à l’endroit de la communauté, à l’endroit des musulmans. Mais si on passe soit par un sexy ou le voile intégral pour attenter à la vie des autres, c’est raisonnable que le président prenne des mesures pour prévenir ces genres de situation pour que nous ayons la tranquillité. C’est tout à fait normal. C’est sa responsabilité.
Quand cette affaire de voile intégral commençait, j’avais échangé avec le  colonel du camp El hadj Oumar Tall de Labé, il m’avait dit El hadj : «  Est-ce que vous connaissez ce qu’on peut trouver dans un camp ? Il y a beaucoup de choses dans un camp. Moi je suis là pour sécuriser la population. Donc je ne peux pas laisser n’importe qui faire des va-et-vient dans le camp, je ne connais pas tout le monde, il faut identifier ceux qui doivent passer ».
J’ai trouvé raisonnable son argument parce qu’il vise à éviter tout phénomène d’insécurité, c’est pour notre sécurité, ça nous évite que des choses nous divisent nous hantent ou que ça dérange d’autres musulmans jusque dans leur chair.
Et si le président envisage un débat national sur le voile intégral, et surtout si cela peut causer des préjudices à notre paix sociale, sincèrement nous serons derrière le président. Si la décision va blesser notre islam, j’espère que le président ne va jamais prendre une décision de ce genre, nous aussi n’allons pas cautionner si ça va déranger l’islam.
Aujourd’hui nous voyons les épouses de certains imams qui ne sont pas voilées, c’est valable chez d’autres sunnites dont les femmes ne couvrent pas leur corps. Par contre c’est certaines femmes qui ont choisi le voile intégrale.
Nous prions encore que le bon Dieu nous protège contre ceux qui passent par l’islam pour faire des attaques, juste pour salir l’islam. Je pense que les populations comprendront davantage et Dieu va nous aider ».
Pour rappel, à la veille de la célébration de la fête de Ramadan, plusieurs femmes avaient été obligées de se dévoilées par des militaires au camp El hadj Oumar Tall. Cette décision avait irrité la colère de la coordination des sunnites de Labé, qui avait d’ailleurs interpellé el Gouverneur de la région, Sadou Keita.
 Propos recueillis par Alpha Ousmane AOB Bah
Correspondant régional d'Africaguinee.com
Notre commentaire
Je profite de cet article pour publier l’éclaircissement que j'ai apporté hier suite à l'interdiction du niqab à Diffa:
A propos du Niqâb

Le Niqab était connu depuis le temps du Prophète çallallahou alaihi wa sallam et les femmes le portaient ainsi que le voile par obéissance aux ordres d’Allah dont:
يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ قُلْ لأَزْوَاجِكَ وَبَنَاتِكَ وَنِسَاءِ الْمُؤْمِنِينَ يُدْنِينَ عَلَيْهِنَّ مِنْ جَلابِيبِهِنَّ ذَلِكَ أَدْنَى أَنْ يُعْرَفْنَ فَلا يُؤْذَيْنَ وَكَانَ اللَّهُ غَفُوراً رَحِيماً (59)
«Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Très Miséricordieux». Sourate 33, verset 59.
وَقُلْ لِلْمُؤْمِنَاتِ يَغْضُضْنَ مِنْ أَبْصَارِهِنَّ وَيَحْفَظْنَ فُرُوجَهُنَّ وَلا يُبْدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلاَّ مَا ظَهَرَ مِنْهَا وَلْيَضْرِبْنَ بِخُمُرِهِنَّ عَلَى جُيُوبِهِنَّ وَلا يُبْدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلاَّ لِبُعُولَتِهِنَّ أَوْ آبَائِهِنَّ أَوْ آبَاءِ بُعُولَتِهِنَّ أَوْ أَبْنَائِهِنَّ أَوْ أَبْنَاءِ بُعُولَتِهِنَّ أَوْ إِخْوَانِهِنَّ أَوْ بَنِي إِخْوَانِهِنَّ أَوْ بَنِي أَخَوَاتِهِنَّ أَوْ نِسَائِهِنَّ أَوْ مَا مَلَكَتْ أَيْمَانُهُنَّ أَوْ التَّابِعِينَ غَيْرِ أُوْلِي الإِرْبَةِ مِنْ الرِّجَالِ أَوْ الطِّفْلِ الَّذِينَ لَمْ يَظْهَرُوا عَلَى عَوْرَاتِ النِّسَاءِ وَلا يَضْرِبْنَ بِأَرْجُلِهِنَّ لِيُعْلَمَ مَا يُخْفِينَ مِنْ زِينَتِهِنَّ وَتُوبُوا إِلَى اللَّهِ جَمِيعاً أَيُّهَا الْمُؤْمِنُونَ لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ (31)
«Et dis aux croyantes de baisser leurs regards (de ne pas regarder ce qu'Allah a interdit de regarder), de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leurs Djouyoubihinn (voiles) sur leur poitrine; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès». Sourate 24, verset 31.
Aïcha -qu’Allah l’agrée- a dit: "Qu’Allah fasse miséricorde aux premières femmes émigrantes.  En effet, lorsqu’Allah révéla: «Et qu'elles rabattent leurs voiles sur Djouyoûbihinna …», elles déchirèrent leurs Mouroûts (sortes de robe en laine, de pagne à attacher autour de la taille ou de tablier) et couvrirent leurs têtes et leurs visages".  (Çahîhoul-Boukhâry, Hadîs no 4758).
Safiyyah bint Chaïbah rapporte: "Aïcha avait l’habitude de dire: "Lorsque fut révélé le verset: «Et qu'elles rabattent leurs voiles sur Djouyoûbihinna …», les femmes coupèrent les bouts de leurs pagnes et couvrirent leurs têtes et leurs visages"". (Çahîhoul-Boukhâry, Hadîs no 4759).
On sait aussi que parmi les interdits du Hadj, il y a l’interdiction pour la pèlerine de porter un niqâb (ou cache-œil) et des gangs. Si le port du niqâb n’était pas connu, son interdiction pendant le Hadj, n’aura pas de sens. Malgré cette interdiction, il est rapporté de sources authentiques que les femmes au temps du Prophète prière et salut d’Allah sur lui, se couvraient le visage avec le bout de leurs pagnes en face des hommes étrangers.
 Je ne connais pas personnellement un savant ou Imâm dont la parole compte en Islam, qui a prétendu que le Niqâb (ou le fait de voiler le visage pour la femme en présence des hommes étrangers) ne fait pas partie de l’Islam.
La divergence entre les Oulémas ou les Écoles porte plutôt sur le caractère obligatoire (Wâdjib) ou recommandé (Moustahabb) du niqâb.
Il fait partie de la liberté religieuse et de la liberté individuelle pour la femme musulmane de considérer le port du niqâb comme obligatoire ou recommandé, autrement dit, de le porter ou de ne pas le porter.
Ne confondons pas dans tous les cas, le niqâb et le voile (la tenue de la femme musulmane consistant à se couvrir amplement le corps).
Si pour des mesures de sécurité, des autorités veulent l’interdire temporairement dans un espace donné, elles doivent s’adresser à l’instance islamique suprême dans le pays pour donner son avis sur la question, ceci afin d’éviter des interprétations et des réactions divisionnistes dans la société. Dans tous les cas, les affaires religieuses doivent être régies par leurs instances de tutelle et non par n’importe qui afin d’éviter que n’importe qui se donne le droit de réagir contre la décision ou la mesure et «La Main de Dieu est avec la Communauté Unie».
Le camouflage ou déguisement des hommes en femmes est interdit en Islam et tout homme qui imite les femmes dans ce qui leur est propre, est maudit et vice-versa comme cela est connu en Islam.
Le phénomène du terrorisme avec ses méthodes variées d’attaque, existe dans plusieurs pays depuis longtemps comme l’Arabie Saoudite, l’Iraq, la Syrie, le Nigeria, le Mali… mais il est rare d’y entendre des prises de mesures anti-islamiques.
Les opportunistes de tout bord peuvent en effet, profiter de ce genre de mesures pour entreprendre des campagnes d’intoxication des populations musulmanes contre le régime et/ou les gouvernants, ce qui ne contribue pas au maintien de la paix et de la cohésion sociales dans le pays.
La division interne d’une société peut être plus grave que la guerre qui vient de l’extérieur! Qu’Allah nous en préserve!
Qu’Allah nous protège davantage ainsi que notre pays! Qu’Il nous épargne les causes de la division sous toutes ses formes! Qu’Il assiste davantage nos forces de défense et de sécurité et tous ceux qui luttent d’une façon ou d’une autre pour que la paix règne dans le pays, la sous-région voire dans le monde entier!
Cheikh Boureima Abdou Daouda
Niamey, le 28 juillet 2015.

mardi 28 juillet 2015

Le Niger interdit le port du niqab


Communiqué du gouverneur de la région de Diffa, émis par la radio publique

Dans le cadre de sa lutte contre le terrorisme, le Niger a provisoirement interdit le port du niqabdans le Sud-est du pays.
Le gouverneur de la Région de Diffa Sumana Gao a affirmé dans son communiqué, émis par la radio publique, que le port du niqab avait été interdit d’ici à ce que les opérations anti-terreur menées avec le Tchad et le Cameroun contre Boko Haram s’achèvent.
Boko Haram attaque souvent la région de Diffa, située à l’est de la capitale Niamey et à la frontière avec le Nigeria.
Le dernier attentat perpétré le 12 juillet par Boko Haram avait pris pour cible une prison et un geôlier et trois terroristes avaient été tués.
Le Congo, le Tchad et la Guinée avait déjà interdit le port du niqab pour des raisons de sécurité. 

vendredi 24 juillet 2015

Jackie Chan s’est converti à l’Islam


Le célèbre acteur et cascadeur chinois converti à l’islam devient le représentant officiel de quelques  200 000 millions de musulmans en chine. Opprimés par l’état communiste, l’acteur fait figure de personnalité influente partout en Asie. Un moyen efficace de défendre les droits et la pratique de la religion dans cette région où la démocratie n’est pas la norme. 
Je dis: c'est une information à prendre avec prudence malgré le fait que l'information soit relayée par plusieurs sites.
Si l'information se confirme, nous lui souhaitons alors la bienvenue au sein de LA GRANDE FAMILLE DE L'ISLAM!
Cheikh Boureima Abdou Daouda

jeudi 23 juillet 2015

Des fragments très anciens du Coran découverts à l'université de Birmingham

VIDÉO - Ces fragments de parchemin pourraient avoir été rédigés du temps 
du prophète Mahomet, à la fin du VIe siècle ou au début du VIIe.

C'est une découverte inestimable. Probablement l'une des plus anciennes versions manuscrites du Coran a été retrouvée dans la bibliothèque de l'Université de Birmingham au Royaume-Uni, a annoncé mercredi l'université. Selon une datation au carbone 14, ces deux fragments de parchemin seraient vieux d'au moins 1.370 ans, ce qui en fait parmi les plus vieux de l'histoire de l'Islam. Ces pages du texte sacré musulman étaient pourtant dans la bibliothèque de l'université depuis près d'un siècle, conservés au sein d'une collection de livres et de documents du Moyen-Orient.
C'est une chercheuse italienne, Alba Fedeli, qui, à l'occasion de sa thèse de doctorat, s'est intéressée à ces feuillets manuscrits. L'université de Birmingham a alors décidé d'analyser de plus près ces pages, en procédant à des tests au carbone 14, rapporte la BBC. Selon les résultats obtenus (à 95,4% fiables) le manuscrit aurait été écrit entre 568 et 645 de notre ère. Soit du temps du prophète Mahomet, qui selon la tradition islamique, a vécu entre 570 et 632.

Exposition du 2 au 25 octobre
«L'analyse montre qu'il y a une forte probabilité que l'animal, dont provient la peau du parchemin, vivait du temps du prophète ou peu de temps après», explique David Thomas, spécialiste dans cette université de l'islam et de la chrétienté. «La personne qui a écrit ces fragments pourrait bien avoir connu le prophète, ou peut-être l'avoir entendu prier. Cela paraît incroyable mais il pourrait même l'avoir connu personnellement. Ces écrits nous ramènent bien à la période même de la création de l'islam» ajoute le professeur.
Ces fragments de Coran sont encore lisibles. Y sont reproduits des versets des chapitres ou sourates 18 à 20 écrits à l'encre en hijazi, un style calligraphique arabe ancien. «Ils sont très proches du Coran d'aujourd'hui, le texte ayant subi peu de modifications» souligne David Thomas. La communauté musulmane locale de Birmingham a déjà exprimé sa joie face à cette découverte. «C'est très émouvant», a réagi le président de la mosquée centrale de Birmingham, Muhammad Afzal. «Tous les musulmans du monde aimeraient avoir la chance de voir ce manuscrit.» Il sera d'ailleurs exposé à l'Université de Birmingham du 2 au 25 octobre.

SOURCE
Précision 
Je précise que cette découverte (s’il en est une) n’apportera rien au Noble Coran dont nous avons copie aujourd’hui dans nos mains, celle-là même que l’Ange Djibril (sur lui la paix) révisait chaque Ramadan avec le Prophète çallallahou alaihi wa sallam et dans l’année où le Prophète allait mourir, ils l’avaient révisée ensemble deux fois.
S’il y a une leçon à tirer de cette découverte, c’est le fait que les sceptiques soient scientifiquement informés de l’originalité du Noble Coran. C’est tout et rien d’autre!
Qu’Allah nous conforme partout et toujours à ce qu’Il aime et agrée!
Cheikh Boureima Abdou Daouda
Niamey, le 23 juillet 2015.

mardi 21 juillet 2015

Allahou akbar! Le producteur du film «Fitna» qui a insulté le prophète Mouhammad se convertit à l'Islam


Nombreux sont des gens qui étaient hostiles à l'Islam et au Prophète mais qui sont devenus par la suite des défenseurs et des propagateurs de L'Islam tel le cas de bon nombre des Compagnons du Prophète prière et salut d'Allah sur lui comme Oumar ibnoul Khattâb qu'Allah soit satisfait de lui! Et «L'Islam efface ce qu'il y a avant lui (comme mauvais passé» a précisé le Messager d'Allah prière et salut d'Allah sur lui.

mercredi 15 juillet 2015

Un chercheur astronome affirme que vendredi sera le premier jour de l'Aïd en Arabie Saoudite


La chaîne Al Arabia rapporte, mardi 14 juillet 2015, que selon le chercheur, le docteur Khaled Ben Salah Zouaak, le vendredi prochain sera le premier jour de l’Aïd et cela après 29 jours du mois saint de Ramadan.
La haute Cour saoudienne a invité les Musulmans sur l’ensemble du territoire saoudien à tenter d’observer le croissant lunaire durant la soirée du jeudi et de l’alerter au cas où il serait visible. L’observation pourra être visible à l’œil nu ou à l’aide d’un télescope. S’il sera toujours invisible le premier jour de l’Aïd sera le samedi.

jeudi 9 juillet 2015

Niger: Savannah Petroleum estime au milliard de barils les ressources prospectives de la zone R1/R2


Agence Ecofin - Savannah Petroleum Plc a publié le 8 juillet une mise à jour sur l’évaluation du potentiel de sa zone de licence R1/R2 qui a fait apparaître une augmentation considérable des ressources pétrolières prospectives brutes ajustées au risque dans cette propriété située dans le sud-est du Niger.
L’évaluation indépendante conduite par CGG Robertson a donné 1,191 milliard de barils de ressources pétrolières prospectives brutes ajustées au risque dans la zone de licence R1/R2, contre 573 millions de barils annoncés dans le rapport de personne compétente publié en juillet 2014.
Cet accroissement a été possible grâce à la prise en compte, a-t-on expliqué, des ressources potentielles de la formation Yogou située « beaucoup plus en profondeur » dans cet actif couvrant une zone d’environ 8406 km2 dans le bassin pétrolifère du rift d’Agadem.
Andrew Knott (photo), Dg de Savannah Petroleum, parle d’un résultat « hautement encourageant » pour les parties prenantes du projet et des travaux qui confortent les hypothèses de la compagnie que « R1/R2 est potentiellement un vaste actif relativement à faible coût et à faible risque ».
Le pétro-gazier britannique rassure avoir, aujourd’hui, tout au point pour aller à l’exécution d’un programme de forage et à des sondages sismiques dans la zone de licence, précisant que les activités d’exploration commenceront au cours de la seconde moitié de l’année 2015.

Notre commentaire
Allahou akbar! Wal hamdou lillah! (Allah est le Plus Grand et louange à Allah)! Qu’Allah bénisse davantage le Niger et son peuple!
Voilà le Niger ou plutôt un aspect de la réalité du Niger au-delà de la description négative qui est faite de notre pays. Chaque fois qu’il est mentionné, on ne voit que la pauvreté, la maladie, la famine, le retard scientifique, le manque d’infrastructures… alors que la réalité est bien autre chose comme je le disais dans mes cours de l’École de la Vie : «Qui dit que ne nous ne sommes pas riches?».
De la même façon que notre pays qui regorge des richesses et des potentialités de tout genre mais il faut des prospections (donc de la science) pour les découvrir et ensuite des moyens pour les exploiter et en tirer profit, nous aussi (nigérois ou nigériens), nous regorgeons des potentialités, des forces, des capacités et des richesses mais il faut des éducateurs et des motivateurs (en développement personnel) pour nous aider à les découvrir. Nous sommes comme tous les autres (qui ont réussi d’une façon ou d’une autre dans la vie) et nous avons le droit à la richesse et au bonheur mais nous avons besoin des maîtres et des guides spirituels capables de nous réveiller et de nous faire découvrir ces possibilités.
Cette découverte des réserves pétrolifères prouve l’importance de la science dans notre vie comme je le disais dans une émission en date du lundi 23 mai 2005 à travers les ondes de la radio Bonferey à Niamey.
A cette occasion, je vous fais cadeau de cette réflexion extrêmement importante et je serai certainement injuste envers vous si je ne vous révèle pas.
Cheikh Boureima Abdou Daouda
Niamey, le 9 juillet 2015 

vendredi 3 juillet 2015

L’Arabie saoudite ouvre son premier aéroport privé à Médine

Le premier aéroport privé d'Arabie saoudite a été ouvert hier à Médine, deuxième lieu saint de l'islam après La Mecque.
L'aéroport local de Médine a été rénové à partir de 2011 pour un coût d'un milliard de dollars afin de lui conférer un statut international, en raison de « l'importance du secteur du transport aérien dans le service des pèlerins », a indiqué le maître d'œuvre des travaux, Tibah Airports Development Co, sur son site Internet. Il s'agit du « premier partenariat entre les secteurs public et privé dans les aéroports en Arabie saoudite », a ajouté le consortium qui inclut TAV Aéroports de Turquie et les sociétés saoudiennes al-Rajhi et Saudi Oger. Le nouveau gestionnaire ambitionne d'augmenter à 16 millions de passagers la capacité annuelle de l'aéroport, contre 5,7 millions en 2014. Ce projet « marque une nouvelle orientation », a indiqué l'Autorité générale de l'aviation civile (GACA), qui exploite 27 aéroports dans le royaume, dont certains devraient également être privatisés.
Selon le responsable saoudien, la Gaca entend concéder l'exploitation de l'aéroport international de Djeddah, le principal du royaume, dont la capacité doit être doublée d'ici à 2017, ainsi que l'aéroport international de la capitale Riyad, dont la capacité sera triplée d'ici à 2016.
(Source : AFP)

Un prince saoudien consacrera sa fortune de 32 milliards à des projets philanthropiques


Toute sa fortune sera consacrée à des projets sociaux et humanitaires: l'accroissement de l'autonomie des femmes, la promotion des jeunes, ou encore des actes de secours en cas de catastrophes naturelles. S'inspirant de la célèbre fondation de Bill Gates - lequel s'est empressé de le féliciter -, son but est de "créer un monde plus tolérant".
Le prince Al-Walid Ben Talal s'est engagé mercredi à consacrer toute sa fortune, estimée à près de 32 milliards de dollars, à des projets philanthropiques pendant les années à venir et après sa mort.
Il a notamment indiqué que la totalité de sa fortune serait utilisée pour établir des programmes sociaux et humanitaires, tels que l'émancipation des femmes et des jeunes, ou encore des opérations de secours pour tenter d'éradiquer des maladies.
"Cet engagement philanthropique de 32 milliards de dollars va aider à jeter des ponts pour la compréhension culturelle, le développement des communautés, l'accroissement de l'autonomie des femmes, la promotion des jeunes, la fourniture de secours en cas de catastrophes naturelles et la création d'un monde plus tolérant", a affirmé le prince dans un communiqué. "Ce don sera alloué selon un plan bien conçu tout au long des prochaines années", mais sans limite dans le temps, a-t-il ajouté.
"Une étape admirable", selon Bill Gates
Le prince Al-Waleed, qui a décrit sa décision comme "un engagement sans limites", a déclaré que la fondation de Bill Gates était un vrai modèle pour son projet. Et d'ailleurs, le créateur de Microsoft s'est pressé pour l'en féliciter sur Twitter.

Ma cha-Allah! Qu'Allah accepte de lui cette oeuvre inédite et le conforme à des actions salvatrices pour l'Humanité!
Quant à moi, je consacre toute ma vie, tout mon savoir, toute mon intelligence et toutes mes forces morales et physiques au service de l'Islam, des musulmans et de l'Humanité!
Que chacun contribue grâce à ce que Dieu lui a donné comme don et moyens, à l'amélioration des conditions de vie de l'Humanité!
Cheikh Boureima Abdou Daouda