lundi 23 novembre 2015

LE MINISTRE MOHAMED AÏSSA À BLIDA: "99% des personnes liées à Daech n’ont aucune relation avec la mosquée"


Mohamed Aïssa, ministre des Affaires religieuses, a indiqué, samedi à Blida, que le seul moyen de faire face à Daech est de retourner à un islam sans couleur politique.
En évoquant les attentats de Paris et du Mali, le ministre a indiqué que l’histoire a démontré encore une fois que si l’islam a été utilisé pour des buts politiques. “Ce qui s’est passé au Liban, en France, au Mali ou en Turquie et à travers le monde musulman démontre que l’islam est devenu un moyen ou une arme pour réaliser des objectifs politiques. Les statistiques démontrent que 99% des personnes liées à Daech n’ont aucune relation avec la mosquée, ils n’ont jamais respecté la prière”, argumente le ministre. “Ce que je sais, c’est que ce phénomène est l’œuvre des laboratoires des services de renseignements qui n’aiment pas l’islam”, a-t-il souligné. “La seule façon de faire face à ce phénomène est de revenir à un islam sans couleur politique. Un islam qui nous a unis lors de la révolution contre le colonialisme”, a indiqué le ministre qui annonce une nouvelle politique dans la gestion et la construction des mosquées. Selon lui, l’État incite les mosquées de s’ouvrir davantage à la société pour enseigner un islam propre, loin de l’extrémisme. “La mosquée doit offrir un service à la société en ouvrant les classes coraniques, des cours de soutien et ses bibliothèques aux étudiants pour pouvoir bénéficier des cours assurés par des professeurs bénévoles.” Pour ce qui est du rôle du fonds de la Zakat, le ministre a expliqué que le but du projet est d’arriver à en faire une société de bienfaisance qui lutte contre la pauvreté. “L’objectif est de faire de ce fonds une institution financière qui octroie des crédits pour la création de petites entreprises”, souligne-t-il en précisant que le rôle de l’imam dans ce cadre est d’inciter les bienfaiteurs à participer à ce fonds qui dispose d’un compte bancaire. Le ministre préconise également la construction de nouvelles mosquées en incluant des commerces pour les rendre financièrement indépendantes des pouvoirs publics. “À travers la gestion de ces commerces, la mosquée devra faire face aux dépenses”, note le ministre en précisant que son département est en train de répertorier les anciens biens wakfs exploités par des particuliers pour les récupérer.      

Aucun commentaire:

Publier un commentaire