samedi 19 mars 2016

Ayatoul-koursy


Il n’y a pas de verset du Trône dans le Noble Coran
Nous avons en effet dans le Noble Coran: «Ayatoul-koursy» et non «Ayatoul-arch». Le «Koursy» veut dire littéralement "Repose-pied ou piédestal".
Le «Koursy» veut dire littéralement "Repose-pied ou piédestal". Il est le plus souvent confondu avec le mot “Arche” si bien que le verset est connu chez bon nombre des musulmans sous le nom de "Verset du Trône". Or le Koursy est bien différent de l’Arche dont Allah a fait mention dans plusieurs versets. Citons  entre autres: le verset 58 de la sourate 7, le verset 3 de la sourate 10, le verset 5 de la sourate 20, le verset 15 de la sourate 85… Le Prophète Mouhammad  صلى الله عليه و سلم  a dit dans un Hadîs vrai, que le Koursy comparé à l’Arche (Trône) est comme une bague jetée dans le désert. Si le “Koursy” [qui déborde les cieux et la terre] n’est rien par rapport à l’Arche, que dire alors de la grandeur de l’Arche et que dire de la grandeur de leur créateur Allah?
Iboun Taymiyya a dit qu’on rapporte de  Mouhammad bin Abdillah et d’autres savants religieux que le Koursy se trouve devant l’Arche, au niveau des pieds. (Fatawa -Sentences- d’Iboun Taymiyya, vol.5, pages 54 et 55).
Ce verset s’appelle Ayatoul-koursy. Il est le verset le plus important du Saint Qour’ân  comme l’a dit le Prophète. Quiconque le récite à la fin de chaque prière obligatoire, rien ne le sépare du Paradis que la mort. (Hadîs). Il est une protection contre le Chaythan (Satan). Aboû Houraïra -qu’Allah l’agrée- a en effet, dit: “Le Messager d’Allah m’a confié la garde de la  Zakât de Ramadhan, alors quelqu’un est venu en voler une partie. Je l’ai attrapé et lui ai dit: “Je vais te conduire chez le Messager d’Allah”. Aboû Houraïra raconta entièrement le récit  et dit: “Cette personne m’a dit: “Quand tu vas au lit récite alors Ayatoul-koursy. Il y a une garde de la part d’Allah qui te protégera et aucun Chaythân ne t’approchera jusqu’au matin ”. Le Prophète dit: «Il t’a dit la vérité alors qu’il est menteur. C’est Chaythân». (Çahîhoul-Boukhâry, Hadîs no 5010 et no 2311).
Extrait des notes de bas de pages de notre traduction du Sens des Versets du Noble Qour’ân.
Cheikh Boureima Abdou Daouda

Niamey, le 19 mars 2016.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire