mardi 31 mai 2016

Dakar: tenue du quatrième atelier de la Ligue des Oulémas, Prêcheurs et Imams des Pays du Sahel


La Ligue des Oulémas, Prêcheurs et Imams des pays du Sahel tient son quatrième atelier de formation à Dakar au Sénégal, les 30 et 31 mai 2016 sous le thème: «Les valeurs de la convivialité et de la paix dans la lutte contre l'extrémisme violent dans l'espace sahélo-saharien».
La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur du Sénégal Abdoulaye Daouda Diallo.
Les participants comprennent les membres de la Ligue et les journalistes, venus de l’Algérie, du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Nigeria, du Tchad en plus des représentants, partenaires et observateurs importants de la Côte-d’Ivoire, de la Guinée Conakry et du Sénégal.
Prennent également part à la rencontre des organisation sous régionales  et internationales comme le CAERT (Centre Africain des Etudes et de Recherche sur le Terrorisme), la MISAHEL (Mission de l’Union Africaine pour le Mali et le Sahel) et le CISSA (Comité des Services de Renseignements et de Sécurités Africains).
Voici un extrait de notre discours à la cérémonie d’ouverture en tant que Président de ladite Ligue:
«Mesdames, Messiers, chère auguste assemblée, la situation sécuritaire sous-régionale voire internationale est telle qu’il n’y a pas aujourd’hui un seul pays au monde qui ne se sent pas menacé d’une façon ou d’une autre.
Devant cette menace apocalyptique de la sécurité nationale dans chaque pays, l’appel à l’unité nationale et l’enseignement des valeurs de paix, deviennent une nécessité incontournable de premier plan. Et c’est ici que va se révéler le rôle des Oulémas en général et particulièrement celui de notre Ligue.
Héritiers des Prophètes de Dieu, Dépositaires de la science religieuse et Guides de la Communauté, les Oulémas, les Prêcheurs et les Imams, doivent non seulement être au-dessus de la mêlée sociopolitique mais surtout jouer leur rôle d’éclaireurs de la communauté. Ils doivent non seulement être des médiateurs et des arbitres impartiaux dans la recherche des solutions aux différents problèmes de la société, mais aussi et surtout concourir à réaliser l’unité nationale, à la préserver, à la consolider et à la pérenniser en donnant eux-mêmes l’exemple de cette unité en leur sein car ils ne pourront jamais unir les autres étant eux-mêmes divisés.
Honorable assistance,
Les défis multiples auxquels notre continent fait face aujourd’hui ne nous laissent aucun choix hormis celui de l’unité, de la conjugaison des efforts et des moyens afin de préserver les atouts existants et de restaurer ceux perdus. Certes, tous les pays ne vivent pas les mêmes problèmes même s’il y a des fortes similitudes entre eux, raison pour laquelle il ne peut pas avoir de solutions stéréotypées pour tous les pays.
Nous espérons que les résultats et les conclusions auxquels aboutira cette rencontre, permettront non seulement de cerner clairement les contours de la lutte contre l’extrémisme violent dans l’espace sahélo-saharien mais aussi et surtout de jeter les bases d’une véritable synergie d’action entre les différents participants et d’ouvrir enfin la voie et l’appui nécessaire aux religieux pour qu’ils puissent enseigner à leurs communautés respectives les valeurs d’amour, de paix, de fraternité, de convivialité et de coexistence pacifique que prône la religion islamique afin de consolider les acquis de l’entente, de la cohésion sociale, de la solidarité et de l’unité et cela n’est point difficile pour Dieu.
En terminant, je réitère mes sincères remerciements aux autorités politiques et religieuses du Sénégal et à tous les participants, tout en priant Dieu, de nous bénir tous, de bénir nos pays et peuples respectifs et de bénir les travaux de ce quatrième atelier de la Ligue des Oulémas, Prêcheurs et Imams des Pays du Sahel qui se tient en ces jours 30 et 31 mai 2016 à Dakar sous le thème: «Les valeurs de la convivialité et de la paix dans la lutte contre l’extrémisme violent dans les pays de l’espace sahélo-saharien».
Cheikh Boureima Abdou Daouda

Président de la Ligue des Oulémas, Prêcheurs et Imams des Pays du Sahel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire