samedi 30 septembre 2017

Interdiction du Coran en Chine: vers une lutte contre l’extrémisme?


La Chine redouble d’ardeur dans la lutte contre l’extrémisme sur son territoire notamment  dans le nord-ouest du Xinjiang. Aux dernières nouvelles, les musulmans qui ne représentent qu’une minorité ont été frappé par une décision des autorités policières de la région du Xinjiang qui leur interdit le port d’objet religieux y compris le Coran et les tapis de prière.
Même si cette décision apparaît comme une violation des droits et de la liberté de ces musulmans, les autorités sont bien déterminées à faire respecter la loi et ceux qui vont la  violer risquent de subir une lourde sanction. Comme l’a notifié le Daily Mail, Dilxat Raxit, porte-parole exilé du groupe du Congrès Uyghur, a confirmé avoir eu vent de ce que chaque Uyghur ethnique est dans l’obligation de rendre tous les objets ayant rapport avec l’Islam. Selon un rapport énoncé par Radio Free Asia, les régions de Kashgar, Hotan et bien d’autres font état de pratique similaire.
Une note sera diffusée dans les prochaines heures via le réseau social WeChat pour notifier que le Coran ainsi que tout objet se rapportant à l’islam doivent être remis aux autorités gouvernementales. Une campagne avait même été déjà lancée par les autorités du Xinjiang en début de cette année pour la suppression de tous les Corans vieux de cinq ans pour leurs contenus « extrémistes ».
SOURCE

Aucun commentaire:

Publier un commentaire