mercredi 6 septembre 2017

Rappel: les quatre choses à craindre après l’accomplissement d’une bonne œuvre

Les quatre choses à craindre après l’accomplissement d’une bonne œuvre
Sachez chers frères et sœurs en Islam, qu’il ne suffit pas d’accomplir une bonne action pour ensuite s’exulter et dormir sur ses lauriers car les Oulémas ont stipulé que quiconque accomplit une bonne œuvre doit craindre quatre (4) choses. Nous voudrions vous entretenir aujourd’hui sur ces quatre choses que chaque musulman doit connaître et craindre et par conséquent prendre les précautions qui s’imposent afin de les éviter. Ces quatre choses sont:
1- La non-acceptation de l’œuvre car Allah n’accepte que des pieux comme Il l’a dit lorsqu’Il accepta l’offrande de l’un des fils d’Adam tandis qu’il rejeta celle de l’autre:
((إِنَّمَا يَتَقَبَّلُ اللَّهُ مِنْ الْمُتَّقِينَ))
«Allah n'accepte, dit l'autre, que de la part des pieux». Sourate 5, verset 27.
Le premier a offert son aumône avec crainte et amour d’Allah tandis que l’autre a offert la sienne par jalousie ainsi, son offrande a été rejetée.
Ce qui montre l’importance de l’acceptation des œuvres c’est l’invocation d’Ibrahim et de son fils Ismâ-il quand ils avaient commencé la construction de la Sainte Ka’bah:
رَبَّنَا تَقَبَّلْ مِنَّا إِنَّكَ أَنْتَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ
«O notre Seigneur, accepte [ce service ou cette œuvre] de notre part! Tu es certes, Celui qui entend tout, l'Omniscient». Sourate 2, verset 127.
Soulignons que la crainte d’Allah ou la piété, est la connaissance et l’application des recommandations d’Allah et la connaissance et l’abandon de Ses interdits.
2- L’ostentation ou Riyâ au cours de l’action car l’ostentation annule une partie ou la totalité de l’œuvre dans laquelle elle est introduite. Par définition, l’ostentation est le fait d’accomplir les adorations légiférées par Allah mais sans viser ni la Face ni la récompense d’Allah mais plutôt l’attention des créatures, pour qu’elles voient, pour qu’elles entendent et pour qu’elles racontent. Quiconque pratique l’ostentation dans son culte, n’aura pas de récompense auprès d’Allah, au contraire Celui-ci lui dira le Jour du Jugement dernier de s’adresser aux créatures qu’il avait visées à travers ses adorations.
3- La non conservation de l’œuvre jusqu’à la rencontre avec Allah car la récompense d’une œuvre est conditionnée par son existence ou présence le Jour du Jugement dernier comme Allah l’a dit:
«مَنْ جَاءَ بِالْحَسَنَةِ فَلَهُ عَشْرُ أَمْثَالِهَا وَمَنْ جَاءَ بِالسَّيِّئَةِ فَلَا يُجْزَى إِلَّا مِثْلَهَا وَهُمْ لاَ يُظْلَمُونَ»
«Quiconque viendra avec le bien [le jour de la Résurrection] aura dix fois autant; et quiconque viendra avec le mal, ne sera rétribué que par son équivalent. Et on ne leur fera aucune injustice». Sourate 6, verset 160.
Ainsi, pour avoir la récompense d’une bonne action, il faut nécessairement la conserver jusqu’à la rencontre avec le Seigneur. Or les bonnes actions effacent les mauvaises comme les mauvaises effacent les bonnes, donc il faut faire attention à ne pas faire effacer les bonnes actions accomplies par de mauvaises! Qu’Allah nous en préserve tous! Le Très Haut a dit:
«وَأَقِمِ الصَّلَاةَ طَرَفِيْ النَّهَارِ وَزُلَفًا مِنْ اللَّيْلِ إِنَّ الْحَسَنَاتِ يُذْهِبْنَ السَّيِّئَاتِ ذَلِكَ ذِكْرَى لِلذَّاكِرِينَ»
«Et accomplis la Çalât aux deux extrémités du jour et à certaines heures de nuit. Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises (et vice-versa). Cela est une exhortation pour ceux qui réfléchissent». Sourate 11, verset 114.
Et le Messager d’Allah çallallahou alaihi wa sallam a  dit à Abou Zarr:

«اتقِ الله حيثما كنتَ و أتبِع السيئةَ الحسنةَ تَمْحُها و خالق الناس بخلق حسن»

«Crains Allah où que tu sois. Fais suivre les mauvaises actions de bonnes, ces dernières effaceront les premières. Et aies un bon caractère dans ton comportement avec les gens». (Rapporté par Attirmizy).
Le Prophète çallallahou alaihi wa sallam nous a informés que l’homme en faillite de sa communauté sera celui qui viendra le Jour du Jugement Dernier avec des récompenses (dues à ses bonnes œuvres) semblables à des montagnes mais malheureusement il avait insulté celui-ci, il avait calomnié un tel, il avait médit d’un tel… et il est mort sans avoir demandé leur pardon. Tous ces gens se présenteront pour réclamer leurs droits et Allah les paiera avec les bonnes œuvres de cet homme jusqu’à ce qu’elles finissent, tandis que d’autres gens attendaient encore leurs droits, Allah prendra alors leurs méfaits pour le charger et le faire conduire en prison c’est-à-dire en Enfer. Qu’Allah nous en préserve!
4- La non-conformité ou l’échec dans l’accomplissement de cette œuvre car l’œuvre n’est acceptée que si elle est conforme à ce qu’Allah a prescrit et suivant la voie du Prophète çallallahou alaihi wa sallam. Le Très Haut a dit:
«فَمَنْ كَانَ يَرْجُوا لِقَاءَ رَبِّهِ فَلْيَعْمَلْ عَمَلاً صَالِحاً وَلا يُشْرِكْ بِعِبَادَةِ رَبِّهِ أَحَداً»
«Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe, dans son adoration, rien à son Seigneur». Sourate 18, verset 110. Le Prophète çallallahou alaihi wa sallam   a dit de son côté:
من عمل عملاً ليس عليه أمرنا فهو رد
«Toute œuvre (c’est-à-dire toute adoration) non conforme à nos enseignements est à rejeter». Rapporté par Mouslim. Il a aussi dit:
من أحدث في أمرنا هذا ما ليس منه فهو رد 
«Toute innovation à notre religion sera [purement et simplement] rejetée». Rapporté par Al-Boukhâry et Mouslim
Extrait de notre sermon (Les quatre choses à craindre après l’accomplissement d’une bonne œuvre
Cheikh Boureima Abdou Daouda


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire